Choisissez un ou plusieurs partis à l’aide des boutons ci-dessous pour découvrir les effets de leurs mesures

Présentation

L‘impulsion budgétaire de chaque mesure est présentée par catégorie. Cette impulsion budgétaire correspond à l’impact positif ou négatif de la mesure sur les finances publiques avant qu’elle ne produise ses effets induits.

Pour calculer les effets induits, on part d’un scénario de référence, c’est-à-dire qui n’inclut pas les mesures proposées, et d’un scénario alternatif qui inclut cette fois ces mesures. Les effets des mesures correspondent à l’écart entre les résultats des deux scénarios.

Selon la mesure, plusieurs types d’effets peuvent être envisagés et sont calculés avec un ou plusieurs modèles :

  • Les effets macroéconomiques durant la législature sur le produit intérieur brut et ses composantes, les prix et revenus, l’emploi, le chômage, les finances publiques et les émissions de gaz à effet de serre.
  • Les effets macroéconomiques à long terme de mesures structurelles dans les domaines suivants : mesures fiscales et parafiscales, fonctionnement du marché, investissements privés en recherche et développement, simplification administrative et investissements publics.
  • Les effets directs sur la distribution du revenu disponible des ménages, présentés par décile de revenu ou selon les caractéristiques ou la région de résidence du ménage.
  • Les effets directs sur l'indice des prix à la consommation, présentés par décile de revenu.
  • Les effets à moyen terme sur l’offre de travail par décile de revenu du ménage ou selon les caractéristiques de l’individu.
  • Les effets à long terme de mesures dans le secteur du transport sur la demande de transport, la congestion, l’environnement et la composition du parc automobile.
  • Les effets à long terme des mesures relatives au parc de production électrique sur la sécurité d'approvisionnement, la durabilité et l’accessibilité financière.

Les résultats sont présentés ici non plus par mesure individuelle mais pour l’ensemble des mesures du parti qui entrent en ligne de compte selon le modèle utilisé. Ces résultats s’affichent sous forme de graphiques ou de tableaux.

Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
1. Fiscalité et parafiscalité
cd&v
101 Digitale belasting vanaf 2025 70 70 70 70 70
102 Lastenverlaging op arbeid - luik sociale werkbonus -400 -500 -600 -600 -600
103 Lastenverlaging op arbeid - luik uitdoving bijzondere bijdrage sociale zekerheid -617 -1234 -1234 -1234 -1234
104 Lastenverlaging op arbeid - luik hervorming belastingschijven -4417 -4873 -5649 -5649 -5649
DéFI
101 Augmenter la progressivité de l'impôt en modifiant les tranches d'imposition -10176 -10176 -10176 -10176 -10176
102 Supprimer progressivement les niches fiscales à l'IPP (voitures de société, écochèques et chèques-repas) 238 476 1663 2910 4459
103 Augmenter la majoration de la quotité exemptée d'impôt pour chaque enfant à charge de 2 500 euros -3521 -3521 -3521 -3521 -3521
104 Supprimer progressivement par année le quotient conjugal 98 196 294 392 491
105 Globalisation des revenus financiers et taxation des loyers réels 6369 6369 6369 6369 6369
106 Augmenter le seuil de rémunération du dirigeant d'entreprise (60 000 euros) 13 13 13 13 13
Ecolo
101 Augmentation des bas et moyens salaires jusqu’à 350 euros nets -3018 -3018 -3018 -3018 -3018
102 Globalisation des revenus du travail et du capital 6369 6369 6369 6369 6369
103 Contribution des gros patrimoines nets supérieurs à 1 million d’euros 3658 3658 3658 3658 3658
104 Imposition des plus-values sur revente d’actions 1754 1754 1754 1754 1754
105 Suppression de l’avantage fiscal lié à la voiture salaire et à la carte carburant 3410 4039 4595 4684 5213
106 Instauration d’un prélèvement kilométrique intelligent en Belgique 0 0 0 0 0
107 Imposition des géants du numérique 140 140 140 140 140
108 Glissement fiscal des accises vers les produits énergétiques polluants 0 0 0 0 0
Groen
101 Welvaartsgarantie - een bescherming tegen armoede en een bonus voor werkenden -9026 -9026 -9026 -9026 -9026
102 Lastenverlaging op arbeid - luik hogere en bredere sociale werkbonus -1281 -824 -1913 -1934 -1934
103 Lastenverlaging op arbeid - luik afschaffing bijzondere bijdrage sociale zekerheid (bbsz) -1234 -1234 -1234 -1234 -1234
104 Lastenverlaging op arbeid - luik verhoging belastingvrije som -3007 -3007 -3007 -3007 -4016
105 Een miljonairsbelasting op grote vermogens 2013 2013 2013 2013 2013
106 Een meer rechtvaardige bijdrage op vermogenswinsten 11265 11265 11265 11265 11265
107 Hogere belasting op de gokindustrie 33 34 34 35 36
108 Billijke bijdrage van tech giganten 0 140 140 140 140
109 Minder uitzonderingsregimes in de vennootschapsbelasting 1050 1050 1050 1050 1050
110 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel personenbelasting 1427 1852 2281 2737 3414
111 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werknemersbijdragen 422 411 481 551 730
112 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werkgeversbijdragen 780 756 877 997 1308
113 Beperking gunstregime profvoetbalclubs 137 137 137 137 137
114 Aanwervingssubsidie eerste werknemer beperken in de tijd en hoogte degressief maken 495 495 495 495 495
115 Gerichte verlaging van de werkgeversbijdragen -1280 -1256 -1377 -1497 -1808
Les Engagés
101 Bonus bosseur : instauration d’un ‘bonus bosseur’ en Wallonie et à Bruxelles 0 0 -1821 -1821 -1821
102 Suppression des droits de succession / introduction une taxe de 4-5% sur toutes les transmissions 0 0 0 0 0
103 Taxation du capital (plus-value) 0 0 2889 2889 2889
MR
101 Rehausser la quotité exemptée d’impôt au niveau du revenu d’intégration sociale (RIS) -1979 -4063 -6110 -8158 -10210
102 Une augmentation des salaires nets grâce à la suppression de la cotisation spéciale de sécurité sociale 0 0 -1234 -1234 -1234
N-VA
101 We vergroten het verschil werken en niet-werken door de belasting op arbeid te verlagen -1234 -1234 -1234 -1234 -1234
102 De aftrek voor kinderopvang gaat naar 100% -22 -131 -241 -241 -241
103 We verhogen de taks op nationaliteitsverkrijging 136 136 136 136 136
104 We ondersteunen zelfstandigen met een ondernemersaftrek en een hogere investeringsaftrek -220 -240 -260 -280 -400
105 We schrappen belastingaftrekken voor niet-actieven 458 458 458 458 458
106 We verlagen de subsidies voor fossiele brandstoffen 40 80 120 160 200
107 We harmoniseren het loonbegrip van aandelenopties via een bijdrage 120 120 120 120 120
108 We hervormen de DBI-aftrek 410 410 410 410 410
109 We streven naar betaalbaar wonen door de BTW op sloop- en heropbouw te verlagen -234 -234 -234 -234 -234
Open Vld
101 Werken meer laten lonen door de afschaffing van de 45%-schijf. -578 -1156 -1734 -2312 -2312
102 Werken meer laten lonen door de verbreding en verdieping van de Vlaamse jobbonus. 0 -581 -581 -581 -581
103 Single-korting op de onroerende voorheffing voor alleenstaanden. -164 -164 -164 -164 -164
PS
101 Globaliser les revenus 5649 5649 5649 5649 5649
102 Taxer le patrimoine 7558 7558 7558 7558 7558
103 Taxer les plus-values 2889 2889 2889 2889 2889
104 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie impôt des personnes physiques -324 -324 -324 -324 -324
105 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie contributions personnelles 208 208 208 208 208
106 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie contributions patronales 397 397 397 397 397
PVDA-PTB
101 Taxe des millionnaires | miljonairsbelasting 3907 3907 3907 3907 3907
102 Suppression de la TVA sur les produits alimentaires | Afschaffing van de btw op voedingsmiddelen -2093 -2093 -2093 -2093 -2093
103 Imposition des plus-values financières | Belasting op de financiële meerwaarde 3772 3772 3772 3772 3772
104 Taxe sur les surprofits bancaires | Overwinstbelasting voor de banken 640 640 640 640 640
VB
101 Koopkracht versterken door de verhoging van de belastingvrije som tot 13000 euro -5349 -5349 -5349 -5349 -5349
102 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 40% naar 30% -6545 -6545 -6545 -6545 -6545
103 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 45% naar 40%. -2312 -2312 -2312 -2312 -2312
104 Koopkracht versterken door de verhoging van de ondergrens van de belastingschijf van 50% 0 0 -552 -552 -552
Vooruit
101 Lagere belasting op werk: verhoging belastingvrije som -11093 -11093 -11093 -11093 -11093
102 Lagere belasting op werk: versterking werkbonus 0 -1575 -1883 -1883 -2165
103 Globalisering personenbelasting: inkomsten uit financieel vermogen 9695 9695 9695 9695 9695
104 Globalisering personenbelasting: reële huurinkomsten 338 338 451 563 676
105 Globalisering personenbelasting: meerwaarden op aandelen 2889 2889 2889 2889 2889
106 Hervorming van de erf- en schenkbelasting 724 724 724 724 724
107 Belasting aankoop woning: verlaging belasting aankoop gezinswoning en verhoging belasting aankoop buitenverblijven 943 943 943 943 943
Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
2. Marché du travail (y compris chômage)
cd&v
201 Beperking langdurige werkloosheidsuitkering 1596 1596 1596 1596 1596
202 Vrije instroom in sociale economie (extra arbeidsplaatsen) -28 -56 -84 -112 -140
203 Versterking geestelijke gezondheidszorg -50 -50 -75 -75 -100
204 Versterking re-integratie langdurig zieken 243 305 383 474 574
DéFI
201 Allonger le congé de maternité à 21 semaines 0 0 -716 -716 -716
202 Suppression du délai de 7 jours en cas d'incapacité de travail (indépendants) -16 -16 -16 -16 -16
203 Prolonger la mesure des heures supplémentaires de relance exonérées de cotisations sociales et de précompte professionnel 0 0 0 0 0
Ecolo
201 Baisse des cotisations sociales ciblée sur les bas et moyens salaires -2000 -2000 -2000 -2000 -2000
202 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian -29 -29 -29 -29 -29
203 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian : volet bonus à l'emploi -2382 -1948 -1795 -1795 -1795
Groen
201 Hogere minimumlonen -12 -12 -29 -29 -29
202 Responsabiliseringsbijdrage die bedrijven met disproportioneel veel langdurig zieken stimuleert om in te zetten op werkbaar werk 0 0 0 0 0
Les Engagés
201 Droit à la démission -41 45 61 61 61
202 Crèches : Augmentation des places d’accueil -489 -568 -647 -726 -805
203 100 heures d’aides à domicile à la naissance 0 0 -144 -144 -144
204 Réintégration des malades de longue durée 14 77 155 245 346
MR
201 Des allocations de chômage limitées à deux ans 0 1478 1478 1478 1478
202 Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région wallonne -33 -33 -33 -33 -33
203 Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région de Bruxelles-Capitale -13 -13 -13 -13 -13
204 Bonus d’activité pour tous les travailleurs qui gagnent moins de 4.500 € brut par mois -509 -990 -1452 -1895 -2298
205 Extension du cadre des flexi-jobs à l'ensemble des secteurs de l'économie 107 107 107 107 107
206 Un droit encadré à un soutien en cas de démission 20 145 169 169 169
N-VA
201 We schaffen de inschakelingsuitkeringen geleidelijk af 25 25 25 25 25
202 We schaffen het Stelsel van Werkloosheid met Bedrijfstoeslag (SWT) geleidelijk af 32 67 83 99 95
203 We beperken de werkloosheidsuitkering in de tijd 0 2490 2490 2490 2490
Open Vld
201 Het verschil tussen werken en niet-werken vergroten. Werken stimuleren door de werkloosheid in de tijd te beperken tot 2 jaar 0 0 216 539 757
202 Mensen aanmoedigen om zo snel mogelijk weer aan de slag te gaan door de degressiviteit van de werkloosheidsuitkering te versterken. 6 28 37 37 37
203 Uitbreiding van de flexi-jobs naar alle sectoren en naar zelfstandigen. 148 148 148 148 148
204 Werken stimuleren door transitietrajecten voor werknemers (vóór ontslag) mogelijk te maken. 0 0 0 0 0
205 Werken stimuleren door transitietrajecten voor langdurig arbeidsongeschikten mogelijk te maken. 0 -4 2 15 34
206 Werken stimuleren door de OCMW’s financieel te responsabiliseren voor de uitstroom van gerechtigden op (equivalent) leefloon naar werk. 0 16 33 49 65
207 Werken stimuleren via de responsabilisering van ziekenfondsen op basis van de effectieve uitstroom naar werk. 20 77 134 191 248
208 Werken stimuleren via het uitbreiden en permanent maken van 240 relance-overuren per jaar (bovenop de 100 vrijwillige overuren). 0 0 0 0 0
209 De welvaartsenveloppe wordt hervormd om er voor te zorgen dat werken of gewerkt hebben altijd meer loont dan niet werken of niet-gewerkt hebben. 396 790 1182 1577 1969
210 Geen nieuwe instroom meer voor SWT 32 67 83 99 95
PS
201 Augmenter les bas et moyens salaires via un crédit d'impôt -7880 -7880 -7880 -7880 -7880
VB
201 Werken aanmoedigen door de sociale beperking van de werkloosheidsuitkering tot 2 jaar. 1426 1426 1426 1426 1426
202 Werken aanmoedigen door de verhoging van het minimumloon met 5% -5 -10 -10 -10 -10
203 Gezinnen steunen door de invoering van een deeltijds opvoedersinkomen voor de ouder die kiest om deeltijds te werken en deeltijds voor de kinderen te zorgen. -492 -492 -492 -492 -492
204 Eerlijke parafiscaliteit door de opheffing van de voordelen in de werknemersbijdragen voor voetballers 30 30 30 30 30
205 Eerlijke parafiscaliteit door de opheffing van de voordelen in de werkgeversbijdragen voor voetballers 68 68 68 68 68
Vooruit
201 Verhoging minimumloon naar 2.500 euro tegen 2029 0 -5 -16 -16 -29
202 Verlaging werkgeversbijdrage op lage lonen, gekoppeld aan optrekken van het minimumloon -1500 -1500 -1500 -1500 -1500
Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
3. Protection sociale (y compris pensions)
cd&v
301 Versterking inkomensgerelateerde kinderopvang -73 -145 -218 -382 -730
DéFI
301 Supprimer le statut du cohabitant -2045 -2045 -2045 -2045 -2045
Ecolo
301 Individualisation des droits sociaux via la suppression du statut de cohabitant -2045 -2045 -2045 -2045 -2045
302 Augmentation des allocations sociales à 110% du seuil de pauvreté -2043 -2942 -3392 -3392 -4303
Groen
301 Meer solidariteit tussen de allerhoogste en lagere pensioenen 167 167 167 157 157
Les Engagés
301 Individualisation des droits sociaux 0 0 -390 -390 -390
302 Allocations familiales à 300 euros : Réforme de l’exonération fiscale pour les enfants à charge 0 1341 1561 1773 1983
303 Allocations familiales à 300 euros - Wallonie 0 -347 -403 -461 -521
304 Allocations familiales à 300 euros - Bruxelles 0 -166 -189 -212 -233
MR
301 La revalorisation des pensions des indépendants -1 -2 -3 -4 -6
302 L’instauration d’une pension à mi-temps -16 -31 -31 -31 -31
303 Une revalorisation du travail effectif dans le calcul de la pension minimum 0 0 0 1 1
N-VA
301 We voorzien een bijdrage van de allerhoogste pensioenen 276 532 817 817 841
302 We schrappen de pensioenbonus 80 237 249 328 359
303 We besteden alleen het gedeelte van pensioenen uit de welvaartsenveloppe 243 487 732 983 1240
304 We hervormen het leefloon zodat de kloof tussen werken en niet-werken groter wordt 412 441 458 485 507
305 De verblijfsvoorwaarden en de controle om aanspraak te maken op IGO worden opnieuw verstrengd 9 9 9 9 9
Open Vld
301 De perequatie van de ambtenarenpensioenen wordt afgeschaft. 24 24 48 48 72
PS
301 Offrir un repas chaud gratuit de qualité à tous les élèves de l’enseignement fondamental -20 -41 -61 -82 -102
302 Elargir la base de perception des cotisations patronales à toutes les formes de rémunérations alternatives 1496 1748 2066 2043 2055
PVDA-PTB
301 Retour de l'âge légal de la pension à 65 ans | Wettelijke pensioenleeftijd terug naar 65 jaar -751 -1233 -1663 -2083 -2232
VB
301 Pensioenen versterken door de correcte indexering van het minimumpensioen. -567 -573 -578 -583 -588
302 Eerlijke pensioenen door de koppeling van het pensioenbedrag aan de levensduurte in het land van uitbetaling buiten de Europese Unie. 165 165 165 165 165
303 Eerlijke pensioenen door de verlaging van het maximumpensioen. 788 788 788 788 788
304 Gezinnen steunen door het herstel van de automatische indexering van het Groeipakket (kinderbijslag) -30 -31 -9 0 22
305 Meer solidariteit door automatische en onmiddellijke toekenning van een huursubsidie aan kandidaat-huurders van een sociale woning -375 -375 -375 -375 -375
306 Migratiekosten beperken door een maximale verstrenging van gezinshereniging binnen de Europese wetgeving 18 54 81 100 116
Vooruit
301 Gratis gezonde schoolmaaltijd in het kleuter- en lager onderwijs -260 -260 -260 -260 -260
302 Maximumfactuur secundair onderwijs -202 -202 -202 -202 -202
303 Betaalbaar wonen: uitbreiding huurpremie -149 -149 -149 -149 -149
Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
4. Soins de santé, invalidité
cd&v
401 Sociale akkoorden op federaal niveau in de gezondheidssector 0 -40 -80 -120 -160
402 Sociale akkoorden op Vlaams niveau in de gezondheidssector 0 -80 -160 -240 -320
DéFI
401 Augmenter le budget prévention en soins de santé à hauteur de 3 % contre 1,7 % actuellement à partir de 2025 -464 -464 -464 -464 -464
Ecolo
401 Revalorisation des salaires du personnel soignant -350 -350 -350 -350 -350
Groen
401 Behoud van wettelijke groeinorm van 2,5% op de begroting van de ziekteverzekering (RIZIV) -67 260 623 953 1244
402 Ziektebriefje afschaffen bij kort ziekteverzuim tot 3 dagen 40 40 40 40 40
Les Engagés
401 Norme de croissance santé : 3.5% -438 -504 -558 -669 -845
402 Fin des quota Inami 0 0 0 0 0
403 Doubler la part allouée à la promotion de la santé et prévention dans le PIB -107 -268 -537 -1073 -1073
404 Assurance autonomie 0 -85 -225 -295 -295
MR
401 Une valorisation des capacités des malades de longue durée 38 75 113 151 190
402 La revalorisation de la médecine générale, à travers la reconnaissance de l’importance du temps passé avec le patient -18 -18 -18 -18 -18
N-VA
401 We brengen de uitgaven gezondheidszorg meer in lijn met de economische groei 675 1767 2918 3719 4537
402 We schaffen het stelsel van verplicht ziektepensioen voor statutaire ambtenaren af 52 107 158 207 252
403 We willen langdurige arbeidsongeschiktheid vermijden en de re-integratie van langdurig zieken/invaliden in de arbeidsmarkt bevorderen 292 432 562 684 796
Open Vld
401 We beperken de overhead in de sociale zekerheid door de administratiekosten van de verzekeringsinstellingen onder controle te houden. 51 91 140 191 249
402 We maken onze gezondheidszorg financieel houdbaar op lange termijn door de groeinorm te verlagen naar 1,5% (boven op de index). 304 1018 1782 2529 3253
PS
401 Assurer une norme de croissance des soins de santé de 3% -449 -535 -625 -764 -942
402 Rendre gratuit les soins de base en supprimant les tickets modérateurs pour toutes les prestations des médecins généralistes et les soins préventifs, conservatoires et réparateurs chez les dentistes -175 -175 -175 -175 -175
403 Objectiver la manière de calculer les prix des médicaments et la rendre transparente 0 100 200 300 400
PVDA-PTB
401 Le prix des médicaments sous brevets est ramené à un niveau raisonnable | De prijs van gepatenteerde geneesmiddelen wordt verlaagd tot een redelijk niveau 0 100 200 300 400
402 Les médicaments hors brevet moins chers via le modèle kiwi | Medicijnen waarvan het octrooi is verlopen goedkoper volgens het kiwimodel 250 250 250 250 250
403 Consultation chez le médecin généraliste sans argent en poche | Raadpleging bij een huisarts zonder geld op zak -149 -149 -149 -149 -149
VB
401 Migratiekosten beperken door de afbouw van de asielinstroom en de verhoging van de asieluitstroom. 716 716 716 716 716
402 Meer solidariteit door de afbouw van de wachtlijsten voor persoonsgebonden budgetten voor mensen met een beperking. -370 -370 -370 -370 -370
403 Meer solidariteit door de invoering van de maximumfactuur voor rusthuizen, via de begrensde bijpassing tussen de factuur en het gemiddeld pensioen. -136 -136 -136 -136 -136
404 Beperken van de administratiekosten door vakbonden en ziekenfondsen 51 91 140 191 249
Vooruit
401 Investeringen in preventieve gezondheidszorg, met focus op jongeren en geestelijke gezondheidszorg -18 -35 -53 -71 -89
402 Uitbreiding centra geestelijke gezondheidszorg -17 -35 -53 -70 -87
403 Bijkomende plaatsen in jeugdhulpvoorzieningen en pleegzorg -48 -95 -143 -190 -238
404 Zorg voor iedere persoon met een handicap -74 -148 -222 -296 -370
Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
5. Politique économique (industrielle et de la concurrence, R&D)
cd&v
501 Investering in O&O: onderzoeksinfrastructuur, Einsteintelescoop,… -250 -300 -350 -450 -500
DéFI
501 Exonérer à 85 % le précompte professionnel pour les chercheurs pour stimuler la R&D -92 -92 -92 -92 -92
Ecolo
501 Soutien complémentaire au développement de l’économie circulaire -200 -200 -200 -200 -200
502 Renforcement de la déduction fiscale pour investissements verts -100 -100 -100 -100 -100
503 Réduction supplémentaire du précompte professionnel pour les chercheurs (R&D) -100 -100 -100 -100 -100
Groen
501 Extra investeringen in O&O -50 -100 -150 -200 -200
502 Administratieve vereenvoudiging voor bedrijven 0 0 0 0 0
503 Transitie naar een circulaire economie: een verlaagd btw-tarief op herstellingen -29 -29 -29 -29 -29
MR
501 Une réduction de l’impôt des sociétés pour les PME -710 -710 -710 -710 -710
502 Un soutien à l’embauche dans les PME à travers un amortissement du capital humain 0 0 0 0 0
N-VA
501 We verhogen de productiviteit van de economie door het versoepelen van de regels rond e-commerce, openingsuren/zondagsopening, flexi-jobs,… 0 0 0 0 0
Open Vld
501 Loonkosten drukken tot de loonkloof gedicht is. -1000 -1000 0 0 0
502 Invoering van een fiscale korting voor personeel bij bedrijven die innovatie en kennis verspreiden. -0 -0 -0 -0 -0
503 Steun voor bedrijven die aan hoogtechnologische serieproductie doen in strategische en toekomstgerichte industriële sectoren. -68 -68 -68 -68 -68
504 Wegwerken van de energiekostenhandicap van de industrie door transmissienettarieven voor grootverbruikers te verlagen tot het niveau van de buren. -100 -100 -100 -120 -120
PVDA-PTB
501 Hausse du budget dans la recherche publique pour arriver à un budget de la recherche publique à 1 % du PIB | Het budget voor publiek wetenschappelijk onderzoek verhogen tot 1% van het BBP -550 -550 -550 -550 -550
502 Le taux d'intérêt sur l’épargne minimum est relevé et le taux hypothécaire est abaissé : fixation d'un écart légal de maximum 2 points de pourcentage entre les deux | De minimum spaarrente wordt verhoogd en de hypotheekrente verlaagd: een wettelijk maximaal verschil van 2 procentpunten tussen beide 0 0 0 0 0
VB
501 Afschaffen van de subsidie voor krantenbedeling en halveren van de subsidie voor de openbare omroep (VRT). 179 179 274 274 274
502 Invoeren van btw op kranten 183 183 183 183 183
503 Oprichting van een Vlaams energiebedrijf voor de bouw van nieuwe kerncentrales -2000 -2000 -2000 -2000 -2000
504 Strategisch investeren door de verkoop van niet-strategische overheidsparticipaties. 0 0 0 0 15000
Vooruit
501 Minder marktmacht voor lagere facturen 0 0 0 0 0
Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
6. Fonctionnement de l'administration publique
cd&v
601 Beperken van het aantal opvangplaatsen voor asielzoekers 185 451 451 451 451
602 Efficiëntere overheid 240 240 240 240 240
DéFI
601 Augmenter le remboursement de l'Etat fédéral à hauteur de 95% du RIS pour le financement des CPAS 0 0 0 0 0
602 Prise en charge à hauteur de 30 % par l'Etat fédéral pour les zones de secours 0 0 0 0 0
Ecolo
601 Réduction de 30% de la rémunération des députés et des ministres 10 10 10 10 10
602 Augmentation de l’efficacité des services publics et de l’administration 190 190 190 190 190
603 Investissements dans la police et la justice -350 -350 -350 -350 -350
Groen
601 Hervorming van de partijfinanciering en vereenvoudiging federale en regionale structuren (o.a. Senaat, Brussel, provincies en intercommunales) 55 58 61 64 67
602 Efficiënte overheid 240 240 240 240 240
Les Engagés
601 Justice : remplir les cadres -4 -8 -12 -16 -20
602 Police : 3684 engagements -4 -60 -114 -169 -238
603 Réforme des pouvoirs locaux: Indexation automatique des dotations aux zones de secours 0 0 0 0 0
604 Réforme des pouvoirs locaux: Amener à un seuil 50/50 le financement fédéral/local des zones de secours (dotations) 0 0 0 0 0
605 Budget base zéro : pouvoir fédéral 100 100 100 100 100
606 Budget base zéro : Région de Bruxelles-Capitale et Commissions communautaires 15 15 15 15 15
607 Budget base zéro : Région wallonne 20 20 20 20 20
608 Budget base zéro : Communauté française 50 50 50 50 50
MR
601 Réduction des frais de fonctionnement du Pouvoir fédéral et de la Sécurité sociale 20 40 60 80 100
602 Réduction des frais de fonctionnement de la Région de Bruxelles-Capitale et des commissions communautaires 3 6 9 12 15
603 Réduction des frais de fonctionnement de la Région wallonne 4 8 12 16 20
604 Réduction des frais de fonctionnement de la Communauté française 10 20 30 40 50
605 Un renforcement des moyens humains et financiers de la police -20 -40 -60 -80 -100
606 Réduction du nombre de mandataires à tous les niveaux de pouvoir 18 18 18 18 18
N-VA
601 We verminderen subsidies op federaal niveau en bouwen taken af 824 821 887 989 1291
602 Besparing op de werkingskosten van de overheid 151 191 240 291 349
603 We passen ontwikkelingssamenwerking binnen een bredere economische en veiligheidsagenda 1432 1432 1432 1432 1432
604 We besparen op de werkingskosten van het politiek apparaat 233 233 234 235 236
605 We hervormen de uitbetaling van de werkloosheidsuitkeringen: deel administratiekosten 0 200 204 210 214
606 We maken de vakbondspremies belastbaar 0 99 99 99 99
607 We beperken de instroom inzake migratie 293 508 528 548 548
608 We voorzien een structurele verhoging van het budget voor de kerntaak veiligheid -100 -200 -300 -400 -500
Open Vld
601 Afschaffen van de Senaat 45 45 45 45 45
602 Afbouw van de subsidies voor erediensten 33 45 56 66 75
603 Halvering van de kabinetten 51 51 51 51 51
PS
601 Renforcer les moyens de la Justice -50 -100 -200 -300 -400
602 Rendre la Justice plus accessible pour les personnes les plus précarisées en mettant en place des bureaux d'avocats dédiés à l'aide juridique dans chacun des 27 sièges des (anciens) arrondissements du pays 0 -5 -10 -15 -20
603 Renforcer les moyens de la police -50 -125 -225 -350 -500
PVDA-PTB
601 Suppression des indemnités de sortie pour les députés des Chambres fédérales | Afschaffing van de uittredingsvergoedingen voor leden van de federale kamers 6 1 0 0 6
602 Suppression des indemnités de sortie pour les députés du Parlement flamand | Afschaffing van de uittredingsvergoedingen voor leden van het Vlaams Parlement 5 1 0 0 5
603 Suppression des indemnités de sortie pour les députés du Parlement wallon | Afschaffing van de uittredingsvergoedingen voor leden van het Waals Parlement 2 0 0 0 2
604 Suppression des indemnités de sortie pour les députés du Parlement bruxellois | Stopzetting van de maandelijkse uittredingsvergoedingen voor leden van het Brussels Parlement 2 0 0 0 2
605 Réduction de moitié des dotations publiques pour les partis | Halvering van de partijdotaties 39 39 39 39 39
VB
601 Besparing op politiek systeem door de afschaffing van de Vlaamse provincies, de afschaffing van de senaat, de afschaffing van de federale partijdotaties, de afschaffing van de dotatie van de monarchie, en door de halvering van de ministeriële kabinetten. 210 235 259 284 309
602 Migratiekosten beperken door inburgering en integratie betalend te maken 97 97 97 97 97
Vooruit
601 Vermindering uitgaven overheid: personeel en werkingskosten 235 235 235 235 235
602 Vermindering uitgaven overheid: partijfinanciering 48 48 48 48 48
603 Besparing op bedrijfssubsidies 0 0 677 807 936
Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
7. Investissements publics
cd&v
701 Defensie: lokale verankering in Federale Participatie- en Investeringsmaatschappij -167 -167 -167 0 0
702 Overheidsinvesteringen in infrastructuur: ziekenhuizen en scholenbouw -50 -100 -150 -250 -300
703 Investeringen in het kader van de modal shift (openbaar vervoer, fietsinfrastructuur, voetpaden,…) -300 -300 -300 -300 -300
DéFI
701 Transfert budgétaire d'une clé 50/50 (au lieu de 60/40) pour les investissements SNCB 0 0 0 0 0
702 Rénovation complète des établissements pénitentiaires 0 -65 -65 -65 -65
Ecolo
701 Programme d’investissements publics : Rénovation et isolation du bâti -1200 -1200 -1200 -1200 -1200
702 Création de 5.000 places d’accueil supplémentaires pour la petite enfance -59 -70 -81 -92 -104
Groen
701 Grootschalig sociaal investeringsprogramma voor energiezuinige woningen -1400 -1400 -1400 -1400 -1400
Les Engagés
701 Barème enseignant 401 et augmentation du temps de travail 0 0 -12 -25 -40
702 Pool remplaçants -13 -13 -13 -13 -13
703 Refinancement enseignement supérieur -50 -100 -150 -200 -250
704 Isolation : Forfait 'Trois zéros' -101 -339 -570 -793 -1010
MR
701 La rénovation de nos palais de justice -40 -40 -40 -40 -40
702 Accroissement des dépenses de Défense afin d'atteindre 2% du PIB dans un horizon de 10 ans -277 -554 -831 -1108 -1385
N-VA
701 We voorzien een tijdelijke investeringsimpuls voor defensie, digitalisering en de energietransitie (SMR, …) -1500 -1000 -500 -250 -50
702 We verkopen niet-strategische overheidsparticipaties: we spreiden de opbrengst gelijkmatig in schuldafbouw en extra investeringen (defensie en energie) 0 0 0 0 10000
PS
701 Créer plus de logements publics -130 -130 -130 -130 -130
702 Rénovation de logements publics 0 -315 -315 -315 -315
PVDA-PTB
701 Système tiers-payant pour l’isolation et la rénovation des logements avec création d’une Banque publique d’investissement | Derdebetalerssysteem voor woningisolatie en -renovatie met de oprichting van een openbare investeringsbank -1000 -1000 -1000 -1000 -1000
Vooruit
701 Kwaliteit onderwijs: extra remediëring Nederlands in het basisonderwijs -3 -7 -10 -14 -17
702 Kwaliteit onderwijs: Masters in het basisonderwijs -12 -24 -37 -49 -61
703 Kwaliteit onderwijs: Extra leerkrachten kleuteronderwijs -45 -90 -134 -179 -224
704 Kwaliteit onderwijs: Opwaardering beroeps- en technisch onderwijs -12 -25 -37 -50 -62
705 Kwaliteit onderwijs: Betere begeleiding beginnende leerkrachten -64 -64 -64 -64 -64
706 Herschikking lesuren secundair onderwijs 0 128 257 385 513
707 Kinderopvang: Een plaats voor ieder kind -38 -75 -112 -149 -186
708 Kinderopvang: 130 dagen per jaar gratis voor ieder kind -118 -128 -138 -148 -158
709 Kinderopvang: Meer begeleiders per kind in de kinderopvang -39 -78 -117 -156 -195
710 Hervorming groeipakket - shift naar diensten 13 52 90 128 166
Impulsion budgétaire (mio €)
20252026202720282029
8. Energie, mobilité, environnement, changement climatique
cd&v
801 Stimuleren van burgers om te investeren in hernieuwbare energiebronnen e.d. (uitbreiding Mijn VerbouwLening) -100 -100 -150 -150 -150
DéFI
801 Prolongement de l'exploitation des réacteurs nucléaires actuellement en service et ce dans la limite du possible -185 -185 -185 -185 -185
Ecolo
801 Programme d’investissements publics : Énergies renouvelables -821 -821 -821 -821 -821
802 Gratuité ciblée SNCB (Jeunes, BIM, Seniors) -215 -215 -215 -215 -215
803 Offrir un entretien vélo gratuit par an à l’ensemble des citoyens -150 -150 -150 -150 -150
804 Suppression de la TVA sur les transports publics -77 -77 -77 -77 -77
Groen
801 Stroomversnelling naar een hernieuwbaar elektriciteitssysteem -471 -471 -471 -471 -471
802 Accijnshervorming die elektriciteit goedkoper maakt 0 0 0 0 0
803 Nultarief voor btw op openbaar vervoer en quasi gratis openbaar vervoer voor jongeren, ouderen en mensen die moeilijk rondkomen -292 -292 -292 -292 -292
804 Afbouwen van fossiele subsidies transportsector en vlottere mobiliteit dankzij een sturende verkeersfiscaliteit 706 706 981 981 1256
805 Eerlijke bijdrage van de luchtvaart: diverse taksen 245 245 245 245 245
806 Eerlijke bijdrage van de luchvaart: zakenreizen 52 52 52 52 52
Les Engagés
801 Maintien des 4GW de nucléaire dans le mix énergétique -185 -185 -185 -185 -185
MR
801 La prolongation de nos réacteurs nucléaires -185 -185 -185 -185 -185
802 Un soutien fiscal pour soutenir l’amélioration de la performance énergétique du logement -1354 -1354 -1354 -1354 -1354
N-VA
801 We verlengen maximaal de levensduur van zoveel mogelijk kerncentrales -185 -185 -185 -185 -185
PS
801 Rendre gratuits les transport publics : SNCB -179 -179 -179 -179 -179
802 Rendre gratuits les transports publics : TEC/STIB -34 -34 -315 -315 -315
PVDA-PTB
801 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro) -232 -232 -232 -232 -232
802 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro) -98 -98 -98 -98 -98
803 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro) -217 -217 -217 -217 -217
804 Annulation de l'augmentation des accises sur l’électricité et le gaz | Ongedaan maken van de accijnsverhoging op elektriciteit en aardgas -835 -837 -838 -839 -840
VB
801 Schonere en betaalbare energie garanderen door de afschaffing van de subsidies voor nieuwe gascentrales, windmolenparken en renovaties 200 200 200 200 200
802 Schonere en betaalbare energie garanderen door de verlenging van de looptijd van Doel 1-2 en Tihange 1 vanaf begin 2026 gedurende minstens 10 jaar -185 -185 -185 -185 -185
Vooruit
801 Verbetering openbaar vervoer: verhoging investeringsbudget De Lijn -100 -100 -100 -100 -100
802 Verbetering openbaar vervoer: verhoging werkingsmiddelen De Lijn -200 -200 -200 -200 -200
803 Afschaffing subsidie professionele diesel 165 330 495 660 825
804 Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent 510 510 510 510 510

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Définitions

Impulsion budgétaire : Il s'agit de l'impact budgétaire de la mesure avant qu’elle produise ses effets induits. L'impact peut être positif (diminution des dépenses ou augmentation des recettes), négatif (augmentation des dépenses ou diminution des recettes) ou nul (pas d'impact). L’impulsion budgétaire est exprimée en prix et selon la situation socio-démographique de 2024 et ce pour chacune des années de la législature.

Effets macroéconomiques pendant la législature

PIB

Indice, année 2024 = 100
loading...

Consommation privée

Indice, année 2024 = 100
loading...

Consommation publique

Indice, année 2024 = 100
loading...

Investissements

Indice, année 2024 = 100
loading...

Exportations

Indice, année 2024 = 100
loading...

Importations

Indice, année 2024 = 100
loading...

Indice des prix à la consommation

Indice, année 2024 = 100
loading...

Coût salarial horaire nominal (entreprises)

Indice, année 2024 = 100
loading...

Revenu disponible réel des particuliers

Indice, année 2024 = 100
loading...

Emploi

Nombre de personnes, en milliers
loading...

Taux d'emploi

En %
loading...

Taux de chômage

En %
loading...

Solde de financement des administrations publiques

% du PIB
loading...

Dette publique

% du PIB
loading...

Émissions de gaz à effet de serre

Millions de tonnes (Mt) d’équivalent CO2
loading...

Effets macroéconomiques pendant la législature

Différences par rapport au scénario de référence
2025 2026 2027 2028 2029
PIB et ses composantes
PIB
cd&v +0,60% +0,84% +1,06% +1,16% +1,23%
DéFI +0,62% +0,87% +0,96% +0,94% +0,84%
Ecolo +0,47% +0,50% +0,49% +0,43% +0,39%
Groen +0,50% +0,51% +0,46% +0,43% +0,41%
Les Engagés +0,22% +0,44% +0,67% +0,89% +1,00%
MR +0,32% +0,91% +1,22% +1,50% +1,72%
N-VA +0,05% +0,31% +0,21% +0,19% +0,12%
Open Vld +0,15% +0,23% +0,26% +0,34% +0,37%
PS +0,08% +0,06% +0,08% +0,09% +0,10%
PVDA-PTB +0,29% +0,04% -0,12% -0,25% -0,33%
VB +1,04% +1,35% +1,49% +1,49% +1,42%
Vooruit +0,26% +0,41% +0,46% +0,49% +0,46%
Consommation privée
cd&v +0,99% +1,40% +1,73% +1,87% +1,95%
DéFI +1,52% +1,95% +2,09% +2,00% +1,75%
Ecolo -0,01% -0,05% -0,25% -0,44% -0,55%
Groen +0,19% +0,19% +0,16% +0,08% +0,02%
Les Engagés +0,07% +0,00% -0,02% +0,01% -0,01%
MR +0,53% +1,24% +2,03% +2,69% +3,33%
N-VA -0,16% -0,13% -0,41% -0,63% -0,84%
Open Vld +0,13% +0,31% +0,34% +0,42% +0,38%
PS -0,11% -0,53% -0,82% -1,05% -1,22%
PVDA-PTB +0,39% +0,15% -0,01% -0,13% -0,26%
VB +2,40% +3,01% +3,39% +3,57% +3,63%
Vooruit -0,18% -0,02% +0,08% +0,06% +0,02%
Consommation publique
cd&v -0,19% -0,23% -0,14% +0,01% +0,30%
DéFI +0,33% +0,32% +0,33% +0,34% +0,36%
Ecolo +0,05% +0,06% +0,08% +0,10% +0,11%
Groen -0,21% -0,45% -0,69% -0,91% -1,10%
Les Engagés +0,38% +0,80% +1,24% +1,84% +2,09%
MR +0,07% +0,12% +0,21% +0,31% +0,43%
N-VA -0,80% -1,82% -2,54% -3,06% -3,57%
Open Vld -0,32% -0,84% -1,39% -1,92% -2,42%
PS +0,50% +0,62% +0,78% +1,00% +1,25%
PVDA-PTB +0,03% +0,07% +0,07% +0,07% +0,07%
VB -0,32% -0,39% -0,44% -0,48% -0,51%
Vooruit +0,28% +0,35% +0,44% +0,52% +0,61%
Investissements
cd&v +1,15% +1,62% +2,01% +2,17% +2,31%
DéFI +0,70% +1,27% +1,44% +1,46% +1,37%
Ecolo +3,25% +3,08% +3,08% +2,97% +2,88%
Groen +2,88% +2,83% +2,84% +2,82% +2,74%
Les Engagés +1,05% +1,54% +2,01% +2,44% +2,81%
MR +0,61% +1,51% +1,96% +2,40% +2,77%
N-VA +1,17% +1,16% +0,83% +0,59% +0,28%
Open Vld +0,16% +0,29% +0,40% +0,50% +0,57%
PS +0,16% +0,15% +0,17% +0,18% +0,19%
PVDA-PTB +1,81% +1,39% +1,28% +1,13% +1,03%
VB +2,38% +3,12% +3,38% +3,45% +3,41%
Vooruit +0,51% +0,61% +0,61% +0,60% +0,50%
Exportations
cd&v +0,26% +0,35% +0,43% +0,44% +0,44%
DéFI +0,17% +0,15% +0,19% +0,07% +0,04%
Ecolo +0,04% +0,09% +0,09% +0,05% +0,03%
Groen +0,11% +0,13% +0,12% +0,12% +0,13%
Les Engagés +0,05% +0,02% +0,10% +0,04% +0,06%
MR +0,14% +0,29% +0,36% +0,33% +0,36%
N-VA +0,09% +0,30% +0,35% +0,32% +0,35%
Open Vld +0,14% +0,22% +0,29% +0,37% +0,44%
PS -0,00% +0,05% +0,10% +0,11% +0,11%
PVDA-PTB -0,01% -0,14% -0,24% -0,32% -0,34%
VB +0,32% +0,30% +0,36% +0,22% +0,17%
Vooruit +0,17% +0,25% +0,27% +0,29% +0,26%
Importations
cd&v +0,42% +0,60% +0,75% +0,82% +0,88%
DéFI +0,66% +0,75% +0,82% +0,67% +0,57%
Ecolo +0,42% +0,35% +0,26% +0,16% +0,09%
Groen +0,39% +0,33% +0,28% +0,20% +0,13%
Les Engagés +0,24% +0,17% +0,22% +0,22% +0,27%
MR +0,26% +0,43% +0,75% +0,93% +1,20%
N-VA +0,04% -0,32% -0,60% -0,92% -1,12%
Open Vld +0,00% -0,01% -0,09% -0,15% -0,25%
PS +0,02% -0,11% -0,20% -0,27% -0,31%
PVDA-PTB +0,41% +0,30% +0,25% +0,21% +0,17%
VB +1,13% +1,30% +1,46% +1,42% +1,44%
Vooruit -0,02% +0,04% +0,08% +0,07% +0,05%
Prix et revenus
Indice des prix à la consommation
cd&v +0,09% -0,01% -0,13% -0,14% -0,07%
DéFI +0,12% -0,11% -0,26% -0,21% -0,10%
Ecolo +0,23% +0,10% +0,06% +0,13% +0,22%
Groen +0,39% +0,31% +0,42% +0,41% +0,40%
Les Engagés +0,01% +0,03% +0,06% +0,09% +0,14%
MR +0,02% +0,01% -0,01% -0,10% -0,11%
N-VA +0,04% +0,05% +0,07% +0,02% +0,01%
Open Vld -0,05% -0,06% -0,01% -0,02% -0,04%
PS +0,24% +0,07% -0,10% -0,19% -0,24%
PVDA-PTB -1,33% -1,31% -1,20% -1,14% -1,15%
VB +0,35% +0,09% -0,13% -0,10% +0,02%
Vooruit +0,01% -0,18% -0,23% -0,34% -0,24%
Coût salarial horaire nominal (entreprises)
cd&v +0,19% -0,68% -1,83% -2,35% -2,54%
DéFI +0,33% -1,22% -2,32% -2,44% -2,23%
Ecolo +1,15% +0,09% -0,55% -0,57% -0,49%
Groen +1,04% +0,04% +0,03% -0,61% -1,09%
Les Engagés +0,04% +0,04% -0,05% -0,35% -0,50%
MR +0,03% -0,39% -1,10% -2,27% -3,09%
N-VA +0,11% -0,16% -0,54% -1,35% -1,76%
Open Vld -0,52% -0,78% -0,80% -1,25% -1,77%
PS +1,02% -0,09% -1,00% -1,48% -1,70%
PVDA-PTB -1,52% -1,36% -0,64% -0,21% -0,04%
VB +0,90% -1,13% -3,08% -3,61% -3,73%
Vooruit -0,77% -2,20% -3,17% -4,12% -4,04%
Revenu disponible réel des particuliers
cd&v +1,64% +2,04% +2,29% +2,31% +2,35%
DéFI +3,13% +2,98% +2,67% +2,30% +1,83%
Ecolo -0,87% -0,74% -0,98% -1,12% -1,12%
Groen +0,14% -0,06% -0,07% -0,25% -0,31%
Les Engagés +0,15% +0,01% -0,04% -0,01% -0,03%
MR +1,10% +1,90% +3,10% +3,87% +4,61%
N-VA -0,17% -0,77% -0,95% -1,13% -1,27%
Open Vld +0,38% +0,66% +0,58% +0,60% +0,44%
PS -2,15% -2,34% -2,42% -2,47% -2,48%
PVDA-PTB -0,69% -0,96% -0,95% -0,98% -1,08%
VB +4,73% +4,59% +4,50% +4,44% +4,39%
Vooruit -0,24% -0,08% +0,04% -0,05% -0,01%
Emploi et chômage
Emploi
cd&v +17860 +41430 +68610 +88370 +103520
DéFI +10290 +35180 +56160 +64940 +65910
Ecolo +1190 +13450 +23450 +26620 +27710
Groen -7830 +5220 +8610 +17010 +24480
Les Engagés +5670 +16920 +38870 +55450 +68690
MR +9850 +39470 +63260 +92140 +118320
N-VA +1420 +22990 +33140 +47060 +57320
Open Vld +3330 +13060 +21260 +34070 +47610
PS -14690 -5010 +6620 +15020 +20750
PVDA-PTB +20830 +13170 +50 -12420 -20790
VB +15080 +50530 +83910 +101490 +110060
Vooruit +11710 +33770 +47960 +62640 +65460
Taux d'emploi
cd&v +0,26pp +0,60pp +0,99pp +1,27pp +1,49pp
DéFI +0,14pp +0,50pp +0,81pp +0,93pp +0,95pp
Ecolo +0,01pp +0,19pp +0,33pp +0,38pp +0,40pp
Groen -0,12pp +0,07pp +0,12pp +0,24pp +0,35pp
Les Engagés +0,08pp +0,24pp +0,55pp +0,79pp +0,98pp
MR +0,04pp +0,47pp +0,81pp +1,23pp +1,60pp
N-VA +0,02pp +0,36pp +0,52pp +0,73pp +0,88pp
Open Vld -0,07pp +0,07pp +0,18pp +0,36pp +0,56pp
PS -0,21pp -0,07pp +0,10pp +0,22pp +0,30pp
PVDA-PTB +0,48pp +0,60pp +0,52pp +0,46pp +0,40pp
VB +0,21pp +0,73pp +1,21pp +1,47pp +1,59pp
Vooruit +0,16pp +0,48pp +0,69pp +0,90pp +0,94pp
Taux de chômage
cd&v -0,51pp -0,75pp -1,04pp -1,24pp -1,35pp
DéFI +0,25pp -0,17pp -0,51pp -0,65pp -0,65pp
Ecolo +0,28pp +0,08pp -0,07pp -0,12pp -0,11pp
Groen +0,60pp +0,37pp +0,35pp +0,21pp +0,13pp
Les Engagés +0,04pp +0,06pp +0,02pp -0,12pp -0,18pp
MR +0,12pp -0,52pp -0,74pp -1,06pp -1,33pp
N-VA +0,22pp -0,91pp -0,85pp -0,84pp -0,76pp
Open Vld +0,20pp +0,25pp +0,26pp +0,17pp +0,09pp
PS +0,26pp +0,10pp -0,10pp -0,24pp -0,34pp
PVDA-PTB -0,64pp -0,86pp -0,83pp -0,82pp -0,78pp
VB -0,08pp -0,73pp -1,31pp -1,63pp -1,78pp
Vooruit +0,20pp -0,12pp -0,34pp -0,57pp -0,60pp
Finances publiques
Solde de financement des administrations publiques
cd&v -0,41pp -0,58pp -0,74pp -0,75pp -0,79pp
DéFI -1,32pp -1,30pp -1,19pp -0,98pp -0,76pp
Ecolo +0,82pp +0,48pp +0,49pp +0,54pp +0,55pp
Groen +0,65pp +0,56pp +0,62pp +0,63pp +0,67pp
Les Engagés -0,09pp +0,06pp +0,18pp +0,15pp +0,18pp
MR -0,69pp -0,73pp -1,28pp -1,68pp -2,06pp
N-VA +0,47pp +1,31pp +1,58pp +1,75pp +1,97pp
Open Vld -0,11pp -0,09pp +0,15pp +0,28pp +0,47pp
PS +1,44pp +1,25pp +1,15pp +1,12pp +1,12pp
PVDA-PTB +0,76pp +0,81pp +0,80pp +0,75pp +0,75pp
VB -1,87pp -1,87pp -1,96pp -1,93pp -1,95pp
Vooruit +0,36pp +0,18pp +0,08pp +0,06pp +0,10pp
Dette publique
cd&v -0,40pp +0,12pp +0,82pp +1,41pp +1,93pp
DéFI +0,43pp +1,83pp +3,08pp +3,86pp +4,39pp
Ecolo -1,81pp -1,92pp -2,21pp -2,71pp -3,27pp
Groen -1,97pp -2,22pp -2,92pp -3,34pp -3,86pp
Les Engagés -0,18pp -0,48pp -0,96pp -1,35pp -1,69pp
MR +0,52pp +0,66pp +1,58pp +3,02pp +4,71pp
N-VA -0,54pp -2,01pp -3,37pp -4,85pp -8,11pp
Open Vld +0,04pp +0,05pp -0,22pp -0,53pp -0,96pp
PS -1,91pp -2,70pp -3,50pp -4,38pp -5,33pp
PVDA-PTB -0,08pp -0,71pp -1,55pp -2,21pp -2,78pp
VB +0,28pp +2,31pp +4,39pp +6,04pp +5,34pp
Vooruit -0,63pp -0,61pp -0,69pp -0,61pp -0,86pp
Environnement
Émissions de gaz à effet de serre
cd&v +0,49% +0,62% +0,75% +0,81% +0,86%
DéFI +0,75% +0,45% +0,51% +0,38% +0,32%
Ecolo -0,34% -0,62% -0,96% -1,32% -1,68%
Groen -0,06% -0,45% -0,85% -1,18% -1,69%
Les Engagés +0,26% -0,16% -0,19% -0,46% -0,72%
MR +0,48% +0,44% +0,67% +0,75% +0,93%
N-VA +0,28% +0,12% +0,10% -0,05% -0,09%
Open Vld +0,24% +0,38% +0,48% +0,63% +0,73%
PS +0,05% -0,06% -0,16% -0,26% -0,34%
PVDA-PTB -0,01% -0,41% -0,74% -1,11% -1,45%
VB +1,14% +0,87% +0,98% +0,91% +0,91%
Vooruit +0,13% +0,19% +0,20% +0,20% +0,20%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cd&v
101 Digitale belasting vanaf 2025
102 Lastenverlaging op arbeid - luik sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik uitdoving bijzondere bijdrage sociale zekerheid
104 Lastenverlaging op arbeid - luik hervorming belastingschijven
201 Beperking langdurige werkloosheidsuitkering
202 Vrije instroom in sociale economie (extra arbeidsplaatsen)
203 Versterking geestelijke gezondheidszorg
204 Versterking re-integratie langdurig zieken
301 Versterking inkomensgerelateerde kinderopvang
401 Sociale akkoorden op federaal niveau in de gezondheidssector
402 Sociale akkoorden op Vlaams niveau in de gezondheidssector
501 Investering in O&O: onderzoeksinfrastructuur, Einsteintelescoop,…
601 Beperken van het aantal opvangplaatsen voor asielzoekers
602 Efficiëntere overheid
701 Defensie: lokale verankering in Federale Participatie- en Investeringsmaatschappij
702 Overheidsinvesteringen in infrastructuur: ziekenhuizen en scholenbouw
703 Investeringen in het kader van de modal shift (openbaar vervoer, fietsinfrastructuur, voetpaden,…)
801 Stimuleren van burgers om te investeren in hernieuwbare energiebronnen e.d. (uitbreiding Mijn VerbouwLening)
DéFI
101 Augmenter la progressivité de l'impôt en modifiant les tranches d'imposition
102 Supprimer progressivement les niches fiscales à l'IPP (voitures de société, écochèques et chèques-repas)
103 Augmenter la majoration de la quotité exemptée d'impôt pour chaque enfant à charge de 2 500 euros
104 Supprimer progressivement par année le quotient conjugal
105 Globalisation des revenus financiers et taxation des loyers réels
106 Augmenter le seuil de rémunération du dirigeant d'entreprise (60 000 euros)
201 Allonger le congé de maternité à 21 semaines
202 Suppression du délai de 7 jours en cas d'incapacité de travail (indépendants)
203 Prolonger la mesure des heures supplémentaires de relance exonérées de cotisations sociales et de précompte professionnel
301 Supprimer le statut du cohabitant
401 Augmenter le budget prévention en soins de santé à hauteur de 3 % contre 1,7 % actuellement à partir de 2025
501 Exonérer à 85 % le précompte professionnel pour les chercheurs pour stimuler la R&D
601 Augmenter le remboursement de l'Etat fédéral à hauteur de 95% du RIS pour le financement des CPAS
602 Prise en charge à hauteur de 30 % par l'Etat fédéral pour les zones de secours
701 Transfert budgétaire d'une clé 50/50 (au lieu de 60/40) pour les investissements SNCB
702 Rénovation complète des établissements pénitentiaires
801 Prolongement de l'exploitation des réacteurs nucléaires actuellement en service et ce dans la limite du possible
Ecolo
101 Augmentation des bas et moyens salaires jusqu’à 350 euros nets
102 Globalisation des revenus du travail et du capital
103 Contribution des gros patrimoines nets supérieurs à 1 million d’euros
104 Imposition des plus-values sur revente d’actions
105 Suppression de l’avantage fiscal lié à la voiture salaire et à la carte carburant
106 Instauration d’un prélèvement kilométrique intelligent en Belgique
107 Imposition des géants du numérique
108 Glissement fiscal des accises vers les produits énergétiques polluants
201 Baisse des cotisations sociales ciblée sur les bas et moyens salaires
202 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian
203 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian : volet bonus à l'emploi
301 Individualisation des droits sociaux via la suppression du statut de cohabitant
302 Augmentation des allocations sociales à 110% du seuil de pauvreté
401 Revalorisation des salaires du personnel soignant
501 Soutien complémentaire au développement de l’économie circulaire
502 Renforcement de la déduction fiscale pour investissements verts
503 Réduction supplémentaire du précompte professionnel pour les chercheurs (R&D)
601 Réduction de 30% de la rémunération des députés et des ministres
602 Augmentation de l’efficacité des services publics et de l’administration
603 Investissements dans la police et la justice
701 Programme d’investissements publics : Rénovation et isolation du bâti
702 Création de 5.000 places d’accueil supplémentaires pour la petite enfance
801 Programme d’investissements publics : Énergies renouvelables
802 Gratuité ciblée SNCB (Jeunes, BIM, Seniors)
803 Offrir un entretien vélo gratuit par an à l’ensemble des citoyens
804 Suppression de la TVA sur les transports publics
Groen
101 Welvaartsgarantie - een bescherming tegen armoede en een bonus voor werkenden
102 Lastenverlaging op arbeid - luik hogere en bredere sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik afschaffing bijzondere bijdrage sociale zekerheid (bbsz)
104 Lastenverlaging op arbeid - luik verhoging belastingvrije som
105 Een miljonairsbelasting op grote vermogens
106 Een meer rechtvaardige bijdrage op vermogenswinsten
107 Hogere belasting op de gokindustrie
108 Billijke bijdrage van tech giganten
109 Minder uitzonderingsregimes in de vennootschapsbelasting
110 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel personenbelasting
111 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werknemersbijdragen
112 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werkgeversbijdragen
113 Beperking gunstregime profvoetbalclubs
114 Aanwervingssubsidie eerste werknemer beperken in de tijd en hoogte degressief maken
115 Gerichte verlaging van de werkgeversbijdragen
201 Hogere minimumlonen
202 Responsabiliseringsbijdrage die bedrijven met disproportioneel veel langdurig zieken stimuleert om in te zetten op werkbaar werk
301 Meer solidariteit tussen de allerhoogste en lagere pensioenen
401 Behoud van wettelijke groeinorm van 2,5% op de begroting van de ziekteverzekering (RIZIV)
402 Ziektebriefje afschaffen bij kort ziekteverzuim tot 3 dagen
501 Extra investeringen in O&O
503 Transitie naar een circulaire economie: een verlaagd btw-tarief op herstellingen
601 Hervorming van de partijfinanciering en vereenvoudiging federale en regionale structuren (o.a. Senaat, Brussel, provincies en intercommunales)
602 Efficiënte overheid
701 Grootschalig sociaal investeringsprogramma voor energiezuinige woningen
801 Stroomversnelling naar een hernieuwbaar elektriciteitssysteem
802 Accijnshervorming die elektriciteit goedkoper maakt
803 Nultarief voor btw op openbaar vervoer en quasi gratis openbaar vervoer voor jongeren, ouderen en mensen die moeilijk rondkomen
804 Afbouwen van fossiele subsidies transportsector en vlottere mobiliteit dankzij een sturende verkeersfiscaliteit
805 Eerlijke bijdrage van de luchtvaart: diverse taksen
806 Eerlijke bijdrage van de luchvaart: zakenreizen
Les Engagés
101 Bonus bosseur : instauration d’un ‘bonus bosseur’ en Wallonie et à Bruxelles
102 Suppression des droits de succession / introduction une taxe de 4-5% sur toutes les transmissions
103 Taxation du capital (plus-value)
201 Droit à la démission
202 Crèches : Augmentation des places d’accueil
203 100 heures d’aides à domicile à la naissance
204 Réintégration des malades de longue durée
301 Individualisation des droits sociaux
302 Allocations familiales à 300 euros : Réforme de l’exonération fiscale pour les enfants à charge
303 Allocations familiales à 300 euros - Wallonie
304 Allocations familiales à 300 euros - Bruxelles
401 Norme de croissance santé : 3.5%
402 Fin des quota Inami
403 Doubler la part allouée à la promotion de la santé et prévention dans le PIB
404 Assurance autonomie
601 Justice : remplir les cadres
602 Police : 3684 engagements
603 Réforme des pouvoirs locaux: Indexation automatique des dotations aux zones de secours
604 Réforme des pouvoirs locaux: Amener à un seuil 50/50 le financement fédéral/local des zones de secours (dotations)
605 Budget base zéro : pouvoir fédéral
606 Budget base zéro : Région de Bruxelles-Capitale et Commissions communautaires
607 Budget base zéro : Région wallonne
608 Budget base zéro : Communauté française
701 Barème enseignant 401 et augmentation du temps de travail
702 Pool remplaçants
703 Refinancement enseignement supérieur
704 Isolation : Forfait 'Trois zéros'
801 Maintien des 4GW de nucléaire dans le mix énergétique
MR
101 Rehausser la quotité exemptée d’impôt au niveau du revenu d’intégration sociale (RIS)
102 Une augmentation des salaires nets grâce à la suppression de la cotisation spéciale de sécurité sociale
201 Des allocations de chômage limitées à deux ans
202 Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région wallonne
203 Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région de Bruxelles-Capitale
204 Bonus d’activité pour tous les travailleurs qui gagnent moins de 4.500 € brut par mois
205 Extension du cadre des flexi-jobs à l'ensemble des secteurs de l'économie
206 Un droit encadré à un soutien en cas de démission
301 La revalorisation des pensions des indépendants
302 L’instauration d’une pension à mi-temps
303 Une revalorisation du travail effectif dans le calcul de la pension minimum
401 Une valorisation des capacités des malades de longue durée
402 La revalorisation de la médecine générale, à travers la reconnaissance de l’importance du temps passé avec le patient
501 Une réduction de l’impôt des sociétés pour les PME
502 Un soutien à l’embauche dans les PME à travers un amortissement du capital humain
601 Réduction des frais de fonctionnement du Pouvoir fédéral et de la Sécurité sociale
602 Réduction des frais de fonctionnement de la Région de Bruxelles-Capitale et des commissions communautaires
603 Réduction des frais de fonctionnement de la Région wallonne
604 Réduction des frais de fonctionnement de la Communauté française
605 Un renforcement des moyens humains et financiers de la police
606 Réduction du nombre de mandataires à tous les niveaux de pouvoir
701 La rénovation de nos palais de justice
702 Accroissement des dépenses de Défense afin d'atteindre 2% du PIB dans un horizon de 10 ans
801 La prolongation de nos réacteurs nucléaires
802 Un soutien fiscal pour soutenir l’amélioration de la performance énergétique du logement
N-VA
101 We vergroten het verschil werken en niet-werken door de belasting op arbeid te verlagen
102 De aftrek voor kinderopvang gaat naar 100%
103 We verhogen de taks op nationaliteitsverkrijging
104 We ondersteunen zelfstandigen met een ondernemersaftrek en een hogere investeringsaftrek
105 We schrappen belastingaftrekken voor niet-actieven
106 We verlagen de subsidies voor fossiele brandstoffen
107 We harmoniseren het loonbegrip van aandelenopties via een bijdrage
108 We hervormen de DBI-aftrek
109 We streven naar betaalbaar wonen door de BTW op sloop- en heropbouw te verlagen
201 We schaffen de inschakelingsuitkeringen geleidelijk af
202 We schaffen het Stelsel van Werkloosheid met Bedrijfstoeslag (SWT) geleidelijk af
203 We beperken de werkloosheidsuitkering in de tijd
301 We voorzien een bijdrage van de allerhoogste pensioenen
302 We schrappen de pensioenbonus
303 We besteden alleen het gedeelte van pensioenen uit de welvaartsenveloppe
304 We hervormen het leefloon zodat de kloof tussen werken en niet-werken groter wordt
305 De verblijfsvoorwaarden en de controle om aanspraak te maken op IGO worden opnieuw verstrengd
401 We brengen de uitgaven gezondheidszorg meer in lijn met de economische groei
402 We schaffen het stelsel van verplicht ziektepensioen voor statutaire ambtenaren af
403 We willen langdurige arbeidsongeschiktheid vermijden en de re-integratie van langdurig zieken/invaliden in de arbeidsmarkt bevorderen
601 We verminderen subsidies op federaal niveau en bouwen taken af
602 Besparing op de werkingskosten van de overheid
603 We passen ontwikkelingssamenwerking binnen een bredere economische en veiligheidsagenda
604 We besparen op de werkingskosten van het politiek apparaat
605 We hervormen de uitbetaling van de werkloosheidsuitkeringen: deel administratiekosten
606 We maken de vakbondspremies belastbaar
607 We beperken de instroom inzake migratie
608 We voorzien een structurele verhoging van het budget voor de kerntaak veiligheid
701 We voorzien een tijdelijke investeringsimpuls voor defensie, digitalisering en de energietransitie (SMR, …)
702 We verkopen niet-strategische overheidsparticipaties: we spreiden de opbrengst gelijkmatig in schuldafbouw en extra investeringen (defensie en energie)
801 We verlengen maximaal de levensduur van zoveel mogelijk kerncentrales
Open Vld
101 Werken meer laten lonen door de afschaffing van de 45%-schijf.
102 Werken meer laten lonen door de verbreding en verdieping van de Vlaamse jobbonus.
103 Single-korting op de onroerende voorheffing voor alleenstaanden.
201 Het verschil tussen werken en niet-werken vergroten. Werken stimuleren door de werkloosheid in de tijd te beperken tot 2 jaar
202 Mensen aanmoedigen om zo snel mogelijk weer aan de slag te gaan door de degressiviteit van de werkloosheidsuitkering te versterken.
203 Uitbreiding van de flexi-jobs naar alle sectoren en naar zelfstandigen.
204 Werken stimuleren door transitietrajecten voor werknemers (vóór ontslag) mogelijk te maken.
205 Werken stimuleren door transitietrajecten voor langdurig arbeidsongeschikten mogelijk te maken.
206 Werken stimuleren door de OCMW’s financieel te responsabiliseren voor de uitstroom van gerechtigden op (equivalent) leefloon naar werk.
207 Werken stimuleren via de responsabilisering van ziekenfondsen op basis van de effectieve uitstroom naar werk.
208 Werken stimuleren via het uitbreiden en permanent maken van 240 relance-overuren per jaar (bovenop de 100 vrijwillige overuren).
209 De welvaartsenveloppe wordt hervormd om er voor te zorgen dat werken of gewerkt hebben altijd meer loont dan niet werken of niet-gewerkt hebben.
210 Geen nieuwe instroom meer voor SWT
301 De perequatie van de ambtenarenpensioenen wordt afgeschaft.
401 We beperken de overhead in de sociale zekerheid door de administratiekosten van de verzekeringsinstellingen onder controle te houden.
402 We maken onze gezondheidszorg financieel houdbaar op lange termijn door de groeinorm te verlagen naar 1,5% (boven op de index).
501 Loonkosten drukken tot de loonkloof gedicht is.
502 Invoering van een fiscale korting voor personeel bij bedrijven die innovatie en kennis verspreiden.
503 Steun voor bedrijven die aan hoogtechnologische serieproductie doen in strategische en toekomstgerichte industriële sectoren.
504 Wegwerken van de energiekostenhandicap van de industrie door transmissienettarieven voor grootverbruikers te verlagen tot het niveau van de buren.
601 Afschaffen van de Senaat
602 Afbouw van de subsidies voor erediensten
603 Halvering van de kabinetten
PS
101 Globaliser les revenus
102 Taxer le patrimoine
103 Taxer les plus-values
104 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie impôt des personnes physiques
105 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie contributions personnelles
106 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie contributions patronales
201 Augmenter les bas et moyens salaires via un crédit d'impôt
301 Offrir un repas chaud gratuit de qualité à tous les élèves de l’enseignement fondamental
302 Elargir la base de perception des cotisations patronales à toutes les formes de rémunérations alternatives
401 Assurer une norme de croissance des soins de santé de 3%
402 Rendre gratuit les soins de base en supprimant les tickets modérateurs pour toutes les prestations des médecins généralistes et les soins préventifs, conservatoires et réparateurs chez les dentistes
403 Objectiver la manière de calculer les prix des médicaments et la rendre transparente
601 Renforcer les moyens de la Justice
602 Rendre la Justice plus accessible pour les personnes les plus précarisées en mettant en place des bureaux d'avocats dédiés à l'aide juridique dans chacun des 27 sièges des (anciens) arrondissements du pays
603 Renforcer les moyens de la police
701 Créer plus de logements publics
702 Rénovation de logements publics
801 Rendre gratuits les transport publics : SNCB
802 Rendre gratuits les transports publics : TEC/STIB
PVDA-PTB
101 Taxe des millionnaires | miljonairsbelasting
102 Suppression de la TVA sur les produits alimentaires | Afschaffing van de btw op voedingsmiddelen
103 Imposition des plus-values financières | Belasting op de financiële meerwaarde
104 Taxe sur les surprofits bancaires | Overwinstbelasting voor de banken
301 Retour de l'âge légal de la pension à 65 ans | Wettelijke pensioenleeftijd terug naar 65 jaar
401 Le prix des médicaments sous brevets est ramené à un niveau raisonnable | De prijs van gepatenteerde geneesmiddelen wordt verlaagd tot een redelijk niveau
402 Les médicaments hors brevet moins chers via le modèle kiwi | Medicijnen waarvan het octrooi is verlopen goedkoper volgens het kiwimodel
403 Consultation chez le médecin généraliste sans argent en poche | Raadpleging bij een huisarts zonder geld op zak
501 Hausse du budget dans la recherche publique pour arriver à un budget de la recherche publique à 1 % du PIB | Het budget voor publiek wetenschappelijk onderzoek verhogen tot 1% van het BBP
502 Le taux d'intérêt sur l’épargne minimum est relevé et le taux hypothécaire est abaissé : fixation d'un écart légal de maximum 2 points de pourcentage entre les deux | De minimum spaarrente wordt verhoogd en de hypotheekrente verlaagd: een wettelijk maximaal verschil van 2 procentpunten tussen beide
601 Suppression des indemnités de sortie pour les députés des Chambres fédérales | Afschaffing van de uittredingsvergoedingen voor leden van de federale kamers
602 Suppression des indemnités de sortie pour les députés du Parlement flamand | Afschaffing van de uittredingsvergoedingen voor leden van het Vlaams Parlement
603 Suppression des indemnités de sortie pour les députés du Parlement wallon | Afschaffing van de uittredingsvergoedingen voor leden van het Waals Parlement
604 Suppression des indemnités de sortie pour les députés du Parlement bruxellois | Stopzetting van de maandelijkse uittredingsvergoedingen voor leden van het Brussels Parlement
605 Réduction de moitié des dotations publiques pour les partis | Halvering van de partijdotaties
701 Système tiers-payant pour l’isolation et la rénovation des logements avec création d’une Banque publique d’investissement | Derdebetalerssysteem voor woningisolatie en -renovatie met de oprichting van een openbare investeringsbank
801 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
802 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
803 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
804 Annulation de l'augmentation des accises sur l’électricité et le gaz | Ongedaan maken van de accijnsverhoging op elektriciteit en aardgas
VB
101 Koopkracht versterken door de verhoging van de belastingvrije som tot 13000 euro
102 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 40% naar 30%
103 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 45% naar 40%.
104 Koopkracht versterken door de verhoging van de ondergrens van de belastingschijf van 50%
201 Werken aanmoedigen door de sociale beperking van de werkloosheidsuitkering tot 2 jaar.
202 Werken aanmoedigen door de verhoging van het minimumloon met 5%
203 Gezinnen steunen door de invoering van een deeltijds opvoedersinkomen voor de ouder die kiest om deeltijds te werken en deeltijds voor de kinderen te zorgen.
204 Eerlijke parafiscaliteit door de opheffing van de voordelen in de werknemersbijdragen voor voetballers
205 Eerlijke parafiscaliteit door de opheffing van de voordelen in de werkgeversbijdragen voor voetballers
301 Pensioenen versterken door de correcte indexering van het minimumpensioen.
302 Eerlijke pensioenen door de koppeling van het pensioenbedrag aan de levensduurte in het land van uitbetaling buiten de Europese Unie.
303 Eerlijke pensioenen door de verlaging van het maximumpensioen.
304 Gezinnen steunen door het herstel van de automatische indexering van het Groeipakket (kinderbijslag)
305 Meer solidariteit door automatische en onmiddellijke toekenning van een huursubsidie aan kandidaat-huurders van een sociale woning
306 Migratiekosten beperken door een maximale verstrenging van gezinshereniging binnen de Europese wetgeving
401 Migratiekosten beperken door de afbouw van de asielinstroom en de verhoging van de asieluitstroom.
402 Meer solidariteit door de afbouw van de wachtlijsten voor persoonsgebonden budgetten voor mensen met een beperking.
403 Meer solidariteit door de invoering van de maximumfactuur voor rusthuizen, via de begrensde bijpassing tussen de factuur en het gemiddeld pensioen.
404 Beperken van de administratiekosten door vakbonden en ziekenfondsen
501 Afschaffen van de subsidie voor krantenbedeling en halveren van de subsidie voor de openbare omroep (VRT).
502 Invoeren van btw op kranten
503 Oprichting van een Vlaams energiebedrijf voor de bouw van nieuwe kerncentrales
504 Strategisch investeren door de verkoop van niet-strategische overheidsparticipaties.
601 Besparing op politiek systeem door de afschaffing van de Vlaamse provincies, de afschaffing van de senaat, de afschaffing van de federale partijdotaties, de afschaffing van de dotatie van de monarchie, en door de halvering van de ministeriële kabinetten.
602 Migratiekosten beperken door inburgering en integratie betalend te maken
801 Schonere en betaalbare energie garanderen door de afschaffing van de subsidies voor nieuwe gascentrales, windmolenparken en renovaties
802 Schonere en betaalbare energie garanderen door de verlenging van de looptijd van Doel 1-2 en Tihange 1 vanaf begin 2026 gedurende minstens 10 jaar
Vooruit
101 Lagere belasting op werk: verhoging belastingvrije som
102 Lagere belasting op werk: versterking werkbonus
103 Globalisering personenbelasting: inkomsten uit financieel vermogen
104 Globalisering personenbelasting: reële huurinkomsten
105 Globalisering personenbelasting: meerwaarden op aandelen
106 Hervorming van de erf- en schenkbelasting
107 Belasting aankoop woning: verlaging belasting aankoop gezinswoning en verhoging belasting aankoop buitenverblijven
201 Verhoging minimumloon naar 2.500 euro tegen 2029
202 Verlaging werkgeversbijdrage op lage lonen, gekoppeld aan optrekken van het minimumloon
301 Gratis gezonde schoolmaaltijd in het kleuter- en lager onderwijs
302 Maximumfactuur secundair onderwijs
303 Betaalbaar wonen: uitbreiding huurpremie
401 Investeringen in preventieve gezondheidszorg, met focus op jongeren en geestelijke gezondheidszorg
402 Uitbreiding centra geestelijke gezondheidszorg
403 Bijkomende plaatsen in jeugdhulpvoorzieningen en pleegzorg
404 Zorg voor iedere persoon met een handicap
601 Vermindering uitgaven overheid: personeel en werkingskosten
602 Vermindering uitgaven overheid: partijfinanciering
603 Besparing op bedrijfssubsidies
701 Kwaliteit onderwijs: extra remediëring Nederlands in het basisonderwijs
702 Kwaliteit onderwijs: Masters in het basisonderwijs
703 Kwaliteit onderwijs: Extra leerkrachten kleuteronderwijs
704 Kwaliteit onderwijs: Opwaardering beroeps- en technisch onderwijs
705 Kwaliteit onderwijs: Betere begeleiding beginnende leerkrachten
706 Herschikking lesuren secundair onderwijs
707 Kinderopvang: Een plaats voor ieder kind
708 Kinderopvang: 130 dagen per jaar gratis voor ieder kind
709 Kinderopvang: Meer begeleiders per kind in de kinderopvang
710 Hervorming groeipakket - shift naar diensten
801 Verbetering openbaar vervoer: verhoging investeringsbudget De Lijn
802 Verbetering openbaar vervoer: verhoging werkingsmiddelen De Lijn
803 Afschaffing subsidie professionele diesel
804 Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit des effets macroéconomiques des mesures, calculés à l’horizon de la législature (2029).

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle HERMES et sont exprimés soit en niveau ou en indice (pour les graphiques), soit en différence par rapport au scénario de référence (pour les tableaux). Le scénario de référence représente la situation avant la prise en compte des mesures proposées et est constitué par les « Perspectives économiques 2024-2029 » publiées par le Bureau fédéral du Plan à la mi-février 2024. Ces perspectives sont réalisées à politique inchangée, c’est-à-dire que seules les mesures décidées y sont intégrées.

Outre la prise en compte des effets induits, le résultat sur le solde de financement des administrations publiques est exprimé à prix courants et en tenant compte d’éventuelles interactions entre mesures. Il n’est donc pas directement comparable au total des impulsions budgétaires présenté sur la page ‘Impulsion budgétaire’.

Pour plus d’informations sur le modèle HERMES, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Scénario de référence : Le scénario de référence représente la situation avant la prise en compte des mesures proposées et est constitué par les « Perspectives économiques 2024-2029 » publiées par le Bureau fédéral du Plan à la mi-février 2024. Ces perspectives sont réalisées à politique inchangée, c’est-à-dire que seules les mesures décidées y sont intégrées.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale et formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Consommation privée : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Consommation publique : Les dépenses de consommation finale des administrations publiques reprennent principalement les salaires des fonctionnaires, les achats nets de biens et services des administrations publiques, les dépenses en matière de soins de santé à charge du secteur public et l’amortissement du capital public. Elles sont exprimées en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements : Le total des investissements reprend les investissements des ménages, des entreprises et des administrations publiques. Les investissements des ménages sont exclusivement des investissements en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation). Les investissements des entreprises et des administrations publiques peuvent être des investissements en équipement, en infrastructure, en recherche et développement, en bâtiments, en logiciels… Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Indice des prix à la consommation : L’indice des prix à la consommation est calculé tous les mois et donne une idée de l’évolution des prix des biens et services consommés par un ménage moyen en Belgique. Le calcul prend en compte l’évolution des prix de centaines de produits en divers endroits de Belgique, dont une moyenne pondérée est estimée sur la base de pondérations tirées de l'enquête sur le budget des ménages.

Coût salarial horaire nominal (entreprises) : Le coût salarial nominal du secteur des entreprises (des branches d’activité marchande) est égal au salaire brut augmenté des cotisations patronales et des subventions salariales. Il s’agit ici du coût salarial horaire, c’est-à-dire en euros, par heure travaillée.

Revenu disponible réel des particuliers : Le revenu disponible réel des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages est calculé en corrigeant le revenu disponible nominal pour l'inflation.

Emploi : L’emploi intérieur (exprimé en nombre de personnes) comprend les travailleurs salariés et les indépendants. Il est défini ici selon le concept de la comptabilité nationale (qui se base sur des données administratives des institutions de sécurité sociale), et non selon le concept de l’enquête sur les forces de travail (EFT).

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont effectué un travail "contre rémunération" ou dans le but de "réaliser un bénéfice", indépendamment de la durée (même si ce n’était qu'une heure), ou qui avaient un emploi mais qui étaient temporairement absentes.

Taux de chômage : Le taux de chômage est le rapport entre le nombre de chômeurs et la population active, exprimé en pour cent. Le nombre de chômeurs selon le concept BFP est calculé sur base des sources de données administratives. Il reprend l’ensemble des personnes (de 15 ans et plus) inscrites comme demandeuses d’emploi auprès des organismes régionaux de placement (Actiris à Bruxelles, Forem en Wallonie, VDAB en Flandre et ADG en Communauté germanophone) ainsi que les "chômeurs complets indemnisés (CCI) âgés qui sont dispensés de l’inscription comme demandeurs d’emploi" (statut qui a désormais disparu). La population active selon le concept BFP se compose de l’ensemble des travailleurs (de 15 ans et plus, selon le concept des comptes nationaux) et des chômeurs (tels que définis ci-dessus).

Solde de financement des administrations publiques : Il s'agit de la capacité (+) nette ou du besoin (-) net de financement de l’ensemble des administrations publiques, exprimé en % du PIB.

Dette publique : Il s'agit de la dette brute consolidée de l’ensemble des administrations publiques, exprimée en % du PIB.

Émissions de gaz à effet de serre : Les émissions totales de gaz à effet de serre comprennent les émissions de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4), de protoxyde d’azote (N2O) et de gaz fluorés en Belgique. Les émissions sont exprimées en équivalents (CO2), en fonction du potentiel de réchauffement des différents gaz, comme indiqué dans le cinquième rapport d'évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Effets à long terme de mesures fiscales et parafiscales

PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Dépenses privées

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements des entreprises

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements publics

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Exportations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Importations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Déflateur du PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Coût salarial réel

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Productivité du travail

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Taux d'emploi

Différences en point de pourcentage par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Changement du solde public structurel

Différences en % du PIB après 20 ans
loading...

Effets à long terme de réformes de fonctionnement du marché des produits

PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Dépenses privées

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements des entreprises

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements publics

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Exportations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Importations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Déflateur du PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Coût salarial réel

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Productivité du travail

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Taux d'emploi

Différences en point de pourcentage par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Changement du solde public structurel

Différences en % du PIB après 20 ans
loading...

Effets à long terme des investissements privés en recherche et développement

PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Dépenses privées

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements des entreprises

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements publics

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Exportations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Importations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Déflateur du PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Coût salarial réel

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Productivité du travail

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Taux d'emploi

Différences en point de pourcentage par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Changement du solde public structurel

Différences en % du PIB après 20 ans
loading...

Effets à long terme de mesures de simplification administrative

PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Dépenses privées

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements des entreprises

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements publics

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Exportations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Importations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Déflateur du PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Coût salarial réel

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Productivité du travail

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Taux d'emploi

Différences en point de pourcentage par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Changement du solde public structurel

Différences en % du PIB après 20 ans
loading...

Effets à long terme des investissements publics

PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Dépenses privées

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements des entreprises

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Investissements publics

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Exportations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Importations

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Déflateur du PIB

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Coût salarial réel

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Productivité du travail

Différences en % par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Taux d'emploi

Différences en point de pourcentage par rapport au scénario de référence après 20 ans
loading...

Changement du solde public structurel

Différences en % du PIB après 20 ans
loading...

Effets à long terme de mesures fiscales et parafiscales

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans
PIB et ses composantes
PIB
cd&v +1,26%
DéFI +0,24%
Ecolo -1,82%
Groen -2,06%
Les Engagés -0,50%
MR +2,50%
N-VA +0,10%
Open Vld +0,50%
PS -1,49%
PVDA-PTB -0,92%
VB +2,31%
Vooruit -0,28%
Dépenses privées
cd&v +1,00%
DéFI +1,02%
Ecolo -0,01%
Groen +0,27%
Les Engagés -0,04%
MR +1,87%
N-VA +0,08%
Open Vld +0,37%
PS +0,77%
PVDA-PTB +0,20%
VB +1,79%
Vooruit +1,53%
Investissements des entreprises
cd&v +1,05%
DéFI -2,25%
Ecolo -5,79%
Groen -7,36%
Les Engagés -1,44%
MR +2,30%
N-VA +0,07%
Open Vld +0,47%
PS -7,02%
PVDA-PTB -3,47%
VB +1,97%
Vooruit -5,35%
Investissements publics
cd&v +0,96%
DéFI +0,16%
Ecolo -1,44%
Groen -1,63%
Les Engagés -0,39%
MR +1,89%
N-VA +0,08%
Open Vld +0,38%
PS -1,19%
PVDA-PTB -0,72%
VB +1,74%
Vooruit -0,25%
Exportations
cd&v +0,72%
DéFI +0,16%
Ecolo -1,04%
Groen -1,17%
Les Engagés -0,28%
MR +1,42%
N-VA +0,06%
Open Vld +0,29%
PS -0,83%
PVDA-PTB -0,51%
VB +1,31%
Vooruit -0,12%
Importations
cd&v +0,04%
DéFI -0,10%
Ecolo -0,23%
Groen -0,29%
Les Engagés -0,06%
MR +0,07%
N-VA -0,00%
Open Vld +0,01%
PS -0,28%
PVDA-PTB -0,14%
VB +0,07%
Vooruit -0,21%
Indicateurs complémentaires
Déflateur du PIB
cd&v -0,68%
DéFI -0,23%
Ecolo +0,83%
Groen +0,91%
Les Engagés +0,23%
MR -1,33%
N-VA -0,06%
Open Vld -0,27%
PS +0,58%
PVDA-PTB +0,39%
VB -1,24%
Vooruit -0,05%
Coût salarial réel
cd&v +0,00%
DéFI -0,65%
Ecolo -1,22%
Groen -1,69%
Les Engagés -0,30%
MR +0,02%
N-VA +0,02%
Open Vld +0,05%
PS -1,75%
PVDA-PTB -0,85%
VB +0,04%
Vooruit -1,56%
Productivité du travail
cd&v +0,16%
DéFI -0,58%
Ecolo -1,39%
Groen -1,86%
Les Engagés -0,35%
MR +0,32%
N-VA +0,04%
Open Vld +0,11%
PS -1,84%
PVDA-PTB -0,92%
VB +0,33%
Vooruit -1,51%
Taux d'emploi
cd&v +0,76pp
DéFI +0,57pp
Ecolo -0,31pp
Groen -0,15pp
Les Engagés -0,10pp
MR +1,49pp
N-VA +0,04pp
Open Vld +0,27pp
PS +0,24pp
PVDA-PTB +0,00pp
VB +1,36pp
Vooruit +0,86pp
Changement du solde public structurel
cd&v -1,28% du PIB
DéFI -0,93% du PIB
Ecolo +1,66% du PIB
Groen +1,99% du PIB
Les Engagés +0,45% du PIB
MR -2,46% du PIB
N-VA -0,23% du PIB
Open Vld -0,59% du PIB
PS +1,34% du PIB
PVDA-PTB +0,78% du PIB
VB -2,82% du PIB
Vooruit -0,03% du PIB

ppPoint de pourcentage

Effets à long terme de réformes de fonctionnement du marché des produits

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans
PIB et ses composantes
PIB
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,04%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,52%
Dépenses privées
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,03%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,42%
Investissements des entreprises
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,04%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,52%
Investissements publics
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,03%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,41%
Exportations
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,02%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,30%
Importations
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,00%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,04%
Indicateurs complémentaires
Déflateur du PIB
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,02%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -0,26%
Coût salarial réel
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,04%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,55%
Productivité du travail
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,03%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,42%
Taux d'emploi
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,01pp
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,07pp
Changement du solde public structurel
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -
Les Engagés -
MR -
N-VA +0,01% du PIB
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit +0,12% du PIB

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets à long terme des investissements privés en recherche et développement

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans
PIB et ses composantes
PIB
cd&v +0,02%
DéFI +0,04%
Ecolo +0,05%
Groen +0,01%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Dépenses privées
cd&v +0,01%
DéFI +0,04%
Ecolo +0,04%
Groen +0,00%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Investissements des entreprises
cd&v +0,01%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,02%
Groen +0,00%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Investissements publics
cd&v +0,01%
DéFI +0,03%
Ecolo +0,03%
Groen +0,00%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Exportations
cd&v +0,01%
DéFI +0,02%
Ecolo +0,03%
Groen +0,00%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Importations
cd&v -0,00%
DéFI +0,00%
Ecolo +0,00%
Groen -0,00%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Indicateurs complémentaires
Déflateur du PIB
cd&v -0,01%
DéFI -0,03%
Ecolo -0,03%
Groen -0,01%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Coût salarial réel
cd&v +0,01%
DéFI +0,03%
Ecolo +0,07%
Groen +0,01%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Productivité du travail
cd&v +0,01%
DéFI +0,04%
Ecolo +0,04%
Groen +0,01%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Taux d'emploi
cd&v +0,00pp
DéFI +0,01pp
Ecolo +0,01pp
Groen +0,00pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Changement du solde public structurel
cd&v -0,01% du PIB
DéFI -0,00% du PIB
Ecolo -0,00% du PIB
Groen -0,00% du PIB
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets à long terme de mesures de simplification administrative

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans
PIB et ses composantes
PIB
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen +0,42%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Dépenses privées
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen +0,37%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Investissements des entreprises
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen +0,29%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Investissements publics
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen +0,33%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Exportations
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen +0,24%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Importations
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen +0,03%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Indicateurs complémentaires
Déflateur du PIB
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -0,21%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Coût salarial réel
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -0,02%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Productivité du travail
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen +0,58%
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Taux d'emploi
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -0,11pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -
Changement du solde public structurel
cd&v -
DéFI -
Ecolo -
Groen -0,18% du PIB
Les Engagés -
MR -
N-VA -
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -
Vooruit -

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Effets à long terme des investissements publics

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans
PIB et ses composantes
PIB
cd&v +0,06%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,10%
Groen +0,01%
Les Engagés +0,01%
MR +0,01%
N-VA +0,12%
Open Vld -
PS +0,01%
PVDA-PTB +0,08%
VB +0,02%
Vooruit +0,01%
Dépenses privées
cd&v +0,04%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,06%
Groen +0,00%
Les Engagés +0,00%
MR +0,00%
N-VA +0,07%
Open Vld -
PS +0,01%
PVDA-PTB +0,05%
VB +0,02%
Vooruit +0,01%
Investissements des entreprises
cd&v +0,04%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,07%
Groen +0,00%
Les Engagés +0,00%
MR +0,01%
N-VA +0,08%
Open Vld -
PS +0,01%
PVDA-PTB +0,06%
VB +0,02%
Vooruit +0,01%
Investissements publics
cd&v +0,05%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,07%
Groen +0,00%
Les Engagés +0,00%
MR +0,01%
N-VA +0,09%
Open Vld -
PS +0,01%
PVDA-PTB +0,06%
VB +0,02%
Vooruit +0,01%
Exportations
cd&v +0,04%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,06%
Groen +0,00%
Les Engagés +0,00%
MR +0,00%
N-VA +0,08%
Open Vld -
PS +0,01%
PVDA-PTB +0,05%
VB +0,01%
Vooruit +0,01%
Importations
cd&v -0,01%
DéFI -0,00%
Ecolo -0,01%
Groen -0,00%
Les Engagés -0,00%
MR -0,00%
N-VA -0,02%
Open Vld -
PS -0,00%
PVDA-PTB -0,01%
VB +0,00%
Vooruit -0,00%
Indicateurs complémentaires
Déflateur du PIB
cd&v -0,04%
DéFI -0,01%
Ecolo -0,06%
Groen -0,00%
Les Engagés -0,00%
MR -0,00%
N-VA -0,07%
Open Vld -
PS -0,01%
PVDA-PTB -0,05%
VB -0,01%
Vooruit -0,01%
Coût salarial réel
cd&v +0,05%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,08%
Groen +0,00%
Les Engagés +0,00%
MR +0,01%
N-VA +0,10%
Open Vld -
PS +0,01%
PVDA-PTB +0,07%
VB +0,02%
Vooruit +0,01%
Productivité du travail
cd&v +0,06%
DéFI +0,01%
Ecolo +0,09%
Groen +0,01%
Les Engagés +0,01%
MR +0,01%
N-VA +0,10%
Open Vld -
PS +0,01%
PVDA-PTB +0,07%
VB +0,02%
Vooruit +0,01%
Taux d'emploi
cd&v +0,01pp
DéFI +0,00pp
Ecolo +0,01pp
Groen +0,00pp
Les Engagés +0,00pp
MR +0,00pp
N-VA +0,01pp
Open Vld -
PS +0,00pp
PVDA-PTB +0,01pp
VB +0,00pp
Vooruit +0,00pp
Changement du solde public structurel
cd&v -0,00% du PIB
DéFI -0,00% du PIB
Ecolo -0,02% du PIB
Groen -0,01% du PIB
Les Engagés -0,01% du PIB
MR -0,00% du PIB
N-VA -0,00% du PIB
Open Vld -
PS -0,00% du PIB
PVDA-PTB -0,00% du PIB
VB -0,03% du PIB
Vooruit -0,00% du PIB

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cd&v
101 Digitale belasting vanaf 2025
102 Lastenverlaging op arbeid - luik sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik uitdoving bijzondere bijdrage sociale zekerheid
104 Lastenverlaging op arbeid - luik hervorming belastingschijven
202 Vrije instroom in sociale economie (extra arbeidsplaatsen)
401 Sociale akkoorden op federaal niveau in de gezondheidssector
402 Sociale akkoorden op Vlaams niveau in de gezondheidssector
501 Investering in O&O: onderzoeksinfrastructuur, Einsteintelescoop,…
702 Overheidsinvesteringen in infrastructuur: ziekenhuizen en scholenbouw
703 Investeringen in het kader van de modal shift (openbaar vervoer, fietsinfrastructuur, voetpaden,…)
DéFI
101 Augmenter la progressivité de l'impôt en modifiant les tranches d'imposition
102 Supprimer progressivement les niches fiscales à l'IPP (voitures de société, écochèques et chèques-repas)
103 Augmenter la majoration de la quotité exemptée d'impôt pour chaque enfant à charge de 2 500 euros
104 Supprimer progressivement par année le quotient conjugal
105 Globalisation des revenus financiers et taxation des loyers réels
106 Augmenter le seuil de rémunération du dirigeant d'entreprise (60 000 euros)
501 Exonérer à 85 % le précompte professionnel pour les chercheurs pour stimuler la R&D
702 Rénovation complète des établissements pénitentiaires
801 Prolongement de l'exploitation des réacteurs nucléaires actuellement en service et ce dans la limite du possible
Ecolo
101 Augmentation des bas et moyens salaires jusqu’à 350 euros nets
102 Globalisation des revenus du travail et du capital
103 Contribution des gros patrimoines nets supérieurs à 1 million d’euros
104 Imposition des plus-values sur revente d’actions
105 Suppression de l’avantage fiscal lié à la voiture salaire et à la carte carburant
107 Imposition des géants du numérique
201 Baisse des cotisations sociales ciblée sur les bas et moyens salaires
203 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian : volet bonus à l'emploi
501 Soutien complémentaire au développement de l’économie circulaire
502 Renforcement de la déduction fiscale pour investissements verts
503 Réduction supplémentaire du précompte professionnel pour les chercheurs (R&D)
603 Investissements dans la police et la justice
701 Programme d’investissements publics : Rénovation et isolation du bâti
702 Création de 5.000 places d’accueil supplémentaires pour la petite enfance
801 Programme d’investissements publics : Énergies renouvelables
804 Suppression de la TVA sur les transports publics
Groen
102 Lastenverlaging op arbeid - luik hogere en bredere sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik afschaffing bijzondere bijdrage sociale zekerheid (bbsz)
104 Lastenverlaging op arbeid - luik verhoging belastingvrije som
105 Een miljonairsbelasting op grote vermogens
106 Een meer rechtvaardige bijdrage op vermogenswinsten
107 Hogere belasting op de gokindustrie
108 Billijke bijdrage van tech giganten
109 Minder uitzonderingsregimes in de vennootschapsbelasting
110 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel personenbelasting
111 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werknemersbijdragen
112 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werkgeversbijdragen
113 Beperking gunstregime profvoetbalclubs
114 Aanwervingssubsidie eerste werknemer beperken in de tijd en hoogte degressief maken
115 Gerichte verlaging van de werkgeversbijdragen
501 Extra investeringen in O&O
502 Administratieve vereenvoudiging voor bedrijven
503 Transitie naar een circulaire economie: een verlaagd btw-tarief op herstellingen
701 Grootschalig sociaal investeringsprogramma voor energiezuinige woningen
801 Stroomversnelling naar een hernieuwbaar elektriciteitssysteem
803 Nultarief voor btw op openbaar vervoer en quasi gratis openbaar vervoer voor jongeren, ouderen en mensen die moeilijk rondkomen
804 Afbouwen van fossiele subsidies transportsector en vlottere mobiliteit dankzij een sturende verkeersfiscaliteit
805 Eerlijke bijdrage van de luchtvaart: diverse taksen
806 Eerlijke bijdrage van de luchvaart: zakenreizen
Les Engagés
101 Bonus bosseur : instauration d’un ‘bonus bosseur’ en Wallonie et à Bruxelles
103 Taxation du capital (plus-value)
202 Crèches : Augmentation des places d’accueil
302 Allocations familiales à 300 euros : Réforme de l’exonération fiscale pour les enfants à charge
704 Isolation : Forfait 'Trois zéros'
801 Maintien des 4GW de nucléaire dans le mix énergétique
MR
101 Rehausser la quotité exemptée d’impôt au niveau du revenu d’intégration sociale (RIS)
102 Une augmentation des salaires nets grâce à la suppression de la cotisation spéciale de sécurité sociale
202 Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région wallonne
203 Extension de l'application des titres-services à la garde et au transport des enfants en Région de Bruxelles-Capitale
204 Bonus d’activité pour tous les travailleurs qui gagnent moins de 4.500 € brut par mois
501 Une réduction de l’impôt des sociétés pour les PME
701 La rénovation de nos palais de justice
801 La prolongation de nos réacteurs nucléaires
802 Un soutien fiscal pour soutenir l’amélioration de la performance énergétique du logement
N-VA
101 We vergroten het verschil werken en niet-werken door de belasting op arbeid te verlagen
102 De aftrek voor kinderopvang gaat naar 100%
104 We ondersteunen zelfstandigen met een ondernemersaftrek en een hogere investeringsaftrek
105 We schrappen belastingaftrekken voor niet-actieven
106 We verlagen de subsidies voor fossiele brandstoffen
107 We harmoniseren het loonbegrip van aandelenopties via een bijdrage
108 We hervormen de DBI-aftrek
109 We streven naar betaalbaar wonen door de BTW op sloop- en heropbouw te verlagen
501 We verhogen de productiviteit van de economie door het versoepelen van de regels rond e-commerce, openingsuren/zondagsopening, flexi-jobs,…
601 We verminderen subsidies op federaal niveau en bouwen taken af
606 We maken de vakbondspremies belastbaar
701 We voorzien een tijdelijke investeringsimpuls voor defensie, digitalisering en de energietransitie (SMR, …)
702 We verkopen niet-strategische overheidsparticipaties: we spreiden de opbrengst gelijkmatig in schuldafbouw en extra investeringen (defensie en energie)
801 We verlengen maximaal de levensduur van zoveel mogelijk kerncentrales
Open Vld
101 Werken meer laten lonen door de afschaffing van de 45%-schijf.
102 Werken meer laten lonen door de verbreding en verdieping van de Vlaamse jobbonus.
501 Loonkosten drukken tot de loonkloof gedicht is.
502 Invoering van een fiscale korting voor personeel bij bedrijven die innovatie en kennis verspreiden.
503 Steun voor bedrijven die aan hoogtechnologische serieproductie doen in strategische en toekomstgerichte industriële sectoren.
504 Wegwerken van de energiekostenhandicap van de industrie door transmissienettarieven voor grootverbruikers te verlagen tot het niveau van de buren.
PS
101 Globaliser les revenus
102 Taxer le patrimoine
103 Taxer les plus-values
104 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie impôt des personnes physiques
105 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie contributions personnelles
106 Supprimer le régime fiscal favorable des stock-options: partie contributions patronales
201 Augmenter les bas et moyens salaires via un crédit d'impôt
302 Elargir la base de perception des cotisations patronales à toutes les formes de rémunérations alternatives
601 Renforcer les moyens de la Justice
701 Créer plus de logements publics
702 Rénovation de logements publics
PVDA-PTB
101 Taxe des millionnaires | miljonairsbelasting
102 Suppression de la TVA sur les produits alimentaires | Afschaffing van de btw op voedingsmiddelen
103 Imposition des plus-values financières | Belasting op de financiële meerwaarde
104 Taxe sur les surprofits bancaires | Overwinstbelasting voor de banken
501 Hausse du budget dans la recherche publique pour arriver à un budget de la recherche publique à 1 % du PIB | Het budget voor publiek wetenschappelijk onderzoek verhogen tot 1% van het BBP
804 Annulation de l'augmentation des accises sur l’électricité et le gaz | Ongedaan maken van de accijnsverhoging op elektriciteit en aardgas
VB
101 Koopkracht versterken door de verhoging van de belastingvrije som tot 13000 euro
102 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 40% naar 30%
103 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 45% naar 40%.
104 Koopkracht versterken door de verhoging van de ondergrens van de belastingschijf van 50%
204 Eerlijke parafiscaliteit door de opheffing van de voordelen in de werknemersbijdragen voor voetballers
205 Eerlijke parafiscaliteit door de opheffing van de voordelen in de werkgeversbijdragen voor voetballers
502 Invoeren van btw op kranten
503 Oprichting van een Vlaams energiebedrijf voor de bouw van nieuwe kerncentrales
802 Schonere en betaalbare energie garanderen door de verlenging van de looptijd van Doel 1-2 en Tihange 1 vanaf begin 2026 gedurende minstens 10 jaar
Vooruit
101 Lagere belasting op werk: verhoging belastingvrije som
102 Lagere belasting op werk: versterking werkbonus
103 Globalisering personenbelasting: inkomsten uit financieel vermogen
104 Globalisering personenbelasting: reële huurinkomsten
105 Globalisering personenbelasting: meerwaarden op aandelen
107 Belasting aankoop woning: verlaging belasting aankoop gezinswoning en verhoging belasting aankoop buitenverblijven
202 Verlaging werkgeversbijdrage op lage lonen, gekoppeld aan optrekken van het minimumloon
303 Betaalbaar wonen: uitbreiding huurpremie
501 Minder marktmacht voor lagere facturen
603 Besparing op bedrijfssubsidies
801 Verbetering openbaar vervoer: verhoging investeringsbudget De Lijn
803 Afschaffing subsidie professionele diesel
804 Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets macroéconomiques à long terme (2044) des mesures dites « structurelles » qui sont réparties en cinq domaines : les mesures fiscales et parafiscales, le fonctionnement du marché, la recherche et le développement dans le secteur privé, les charges administratives et les investissements publics.

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle QUEST III R&D et sont présentés en différence par rapport au scénario de référence en 2044. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Mesures fiscales et parafiscales : Ces mesures comprennent uniquement les impôts sur la consommation, les impôts sur les revenus du travail, les impôts sur les revenus du capital et les cotisations à la Sécurité Sociale.

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans : Le niveau d’un indicateur en 2044 selon le scénario de référence sera augmenté (ou diminué si chiffre négatif) du pourcentage (ou du point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau ou dans le graphique.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale et formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Dépenses privées : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages et investissements des ménages en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation) en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Investissements des entreprises : Les investissements des entreprises constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils comprennent les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes (comme les bâtiments, les routes, les équipements informatiques ou de télécommunication, les logiciels, la recherche et développement) réalisées par les entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements publics : Les investissements publics en volume correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels. L'indicateur est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Déflateur du PIB : Déflateur (indice des prix) du produit intérieur brut (indice 2024=100).

Coût salarial réel : Le coût salarial réel est obtenu en divisant le coût salarial par le déflateur du PIB. Le coût salarial est le salaire brut augmenté de l’ensemble des cotisations patronales. Il s’agit du coût salarial moyen, c’est-à-dire le coût salarial par personne employée.

Productivité du travail : La productivité du travail est obtenue en divisant le PIB en volume par le nombre de travailleurs.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont effectué un travail "contre rémunération" ou dans le but de "réaliser un bénéfice", indépendamment de la durée (même si ce n’était qu'une heure), ou qui avaient un emploi mais qui étaient temporairement absentes.

Changement du solde public structurel : Pour assurer à long terme le retour du taux d'endettement public à son niveau initial, le modèle crée une taxe annuelle forfaitaire qui compense l'effet de la mesure sur les finances publiques. Le signe opposé de cette variable donne donc l'effet de la mesure sur le solde public structurel.

Définitions

Fonctionnement du marché des produits : Le fonctionnement du marché couvre les conditions d’entrée, de sortie et de fonctionnement des agents économiques sur le marché qui déterminent le degré de concurrence qui s’y exerce. L'analyse dans ce domaine porte, d'une part, sur les mesures qui réduisent le coût global de l'entrée sur le marché, et d'autre part, sur les réformes de marché dans le secteur du commerce de détail, des services professionnels réglementés (professions juridiques, comptables et architectes) et des services de réseau (énergie, communications et transport).

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans : Le niveau d’un indicateur en 2044 selon le scénario de référence sera augmenté (ou diminué si chiffre négatif) du pourcentage (ou du point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau ou dans le graphique.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale et formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Dépenses privées : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages et investissements des ménages en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation) en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Investissements des entreprises : Les investissements des entreprises constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils comprennent les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes (comme les bâtiments, les routes, les équipements informatiques ou de télécommunication, les logiciels, la recherche et développement) réalisées par les entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements publics : Les investissements publics en volume correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels. L'indicateur est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Déflateur du PIB : Déflateur (indice des prix) du produit intérieur brut (indice 2024=100).

Coût salarial réel : Le coût salarial réel est obtenu en divisant le coût salarial par le déflateur du PIB. Le coût salarial est le salaire brut augmenté de l’ensemble des cotisations patronales. Il s’agit du coût salarial moyen, c’est-à-dire le coût salarial par personne employée.

Productivité du travail : La productivité du travail est obtenue en divisant le PIB en volume par le nombre de travailleurs.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont effectué un travail "contre rémunération" ou dans le but de "réaliser un bénéfice", indépendamment de la durée (même si ce n’était qu'une heure), ou qui avaient un emploi mais qui étaient temporairement absentes.

Changement du solde public structurel : Pour assurer à long terme le retour du taux d'endettement public à son niveau initial, le modèle crée une taxe annuelle forfaitaire qui compense l'effet de la mesure sur les finances publiques. Le signe opposé de cette variable donne donc l'effet de la mesure sur le solde public structurel.

Définitions

Recherche et développement : La recherche concerne les activités du secteur privé visant à acquérir de nouvelles connaissances scientifiques ou technologiques. Le développement concerne les activités du secteur privé visant à utiliser ces connaissances pour des produits ou processus nouveaux ou sensiblement améliorés.

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans : Le niveau d’un indicateur en 2044 selon le scénario de référence sera augmenté (ou diminué si chiffre négatif) du pourcentage (ou du point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau ou dans le graphique.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale et formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Dépenses privées : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages et investissements des ménages en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation) en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Investissements des entreprises : Les investissements des entreprises constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils comprennent les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes (comme les bâtiments, les routes, les équipements informatiques ou de télécommunication, les logiciels, la recherche et développement) réalisées par les entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements publics : Les investissements publics en volume correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels. L'indicateur est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Déflateur du PIB : Déflateur (indice des prix) du produit intérieur brut (indice 2024=100).

Coût salarial réel : Le coût salarial réel est obtenu en divisant le coût salarial par le déflateur du PIB. Le coût salarial est le salaire brut augmenté de l’ensemble des cotisations patronales. Il s’agit du coût salarial moyen, c’est-à-dire le coût salarial par personne employée.

Productivité du travail : La productivité du travail est obtenue en divisant le PIB en volume par le nombre de travailleurs.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont effectué un travail "contre rémunération" ou dans le but de "réaliser un bénéfice", indépendamment de la durée (même si ce n’était qu'une heure), ou qui avaient un emploi mais qui étaient temporairement absentes.

Changement du solde public structurel : Pour assurer à long terme le retour du taux d'endettement public à son niveau initial, le modèle crée une taxe annuelle forfaitaire qui compense l'effet de la mesure sur les finances publiques. Le signe opposé de cette variable donne donc l'effet de la mesure sur le solde public structurel.

Définitions

Simplification administrative : La simplification des charges administratives, définies comme l’ensemble des procédures et des formalités dont les entreprises et les indépendants doivent s’acquitter pour se conformer aux réglementations en vigueur.

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans : Le niveau d’un indicateur en 2044 selon le scénario de référence sera augmenté (ou diminué si chiffre négatif) du pourcentage (ou du point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau ou dans le graphique.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale et formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Dépenses privées : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages et investissements des ménages en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation) en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Investissements des entreprises : Les investissements des entreprises constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils comprennent les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes (comme les bâtiments, les routes, les équipements informatiques ou de télécommunication, les logiciels, la recherche et développement) réalisées par les entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements publics : Les investissements publics en volume correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels. L'indicateur est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Déflateur du PIB : Déflateur (indice des prix) du produit intérieur brut (indice 2024=100).

Coût salarial réel : Le coût salarial réel est obtenu en divisant le coût salarial par le déflateur du PIB. Le coût salarial est le salaire brut augmenté de l’ensemble des cotisations patronales. Il s’agit du coût salarial moyen, c’est-à-dire le coût salarial par personne employée.

Productivité du travail : La productivité du travail est obtenue en divisant le PIB en volume par le nombre de travailleurs.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont effectué un travail "contre rémunération" ou dans le but de "réaliser un bénéfice", indépendamment de la durée (même si ce n’était qu'une heure), ou qui avaient un emploi mais qui étaient temporairement absentes.

Changement du solde public structurel : Pour assurer à long terme le retour du taux d'endettement public à son niveau initial, le modèle crée une taxe annuelle forfaitaire qui compense l'effet de la mesure sur les finances publiques. Le signe opposé de cette variable donne donc l'effet de la mesure sur le solde public structurel.

Définitions

Différences par rapport au scénario de référence après 20 ans : Le niveau d’un indicateur en 2044 selon le scénario de référence sera augmenté (ou diminué si chiffre négatif) du pourcentage (ou du point de pourcentage dans le cas du taux d’emploi) figurant dans le tableau ou dans le graphique.

PIB : Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de l'activité économique totale sur un territoire donné, au cours d'une période donnée. Il est égal à la somme des emplois finals intérieurs de biens et services (dépenses de consommation finale et formation brute de capital), plus les exportations, moins les importations de biens et services. Il est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Dépenses privées : Dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages et investissements des ménages en logements (bâtiments neufs et travaux de rénovation) en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Investissements des entreprises : Les investissements des entreprises constituent une partie de la formation brute de capital fixe des sociétés. Ils comprennent les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes (comme les bâtiments, les routes, les équipements informatiques ou de télécommunication, les logiciels, la recherche et développement) réalisées par les entreprises. Ils sont exprimés en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Investissements publics : Les investissements publics en volume correspondent à la formation brute de capital fixe des administrations publiques. Ils sont définis comme les acquisitions moins les cessions d’actifs fixes réalisées par le secteur des administrations publiques composé du pouvoir fédéral, de la sécurité sociale, des communautés et régions et des pouvoirs locaux. Les actifs fixes sont composés d’actifs tangibles comme les bâtiments, les ouvrages de génie civil (notamment les routes ou les travaux hydrauliques), le matériel de transport, les équipements informatiques ou de télécommunication, les systèmes d’armes, et d’actifs intangibles comme les dépenses en recherche et développement ou les logiciels. L'indicateur est exprimé en volume, soit avant prise en compte de l’évolution des prix.

Exportations : Exportations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Importations : Importations de biens et services en volume (soit avant prise en compte de l’évolution des prix).

Déflateur du PIB : Déflateur (indice des prix) du produit intérieur brut (indice 2024=100).

Coût salarial réel : Le coût salarial réel est obtenu en divisant le coût salarial par le déflateur du PIB. Le coût salarial est le salaire brut augmenté de l’ensemble des cotisations patronales. Il s’agit du coût salarial moyen, c’est-à-dire le coût salarial par personne employée.

Productivité du travail : La productivité du travail est obtenue en divisant le PIB en volume par le nombre de travailleurs.

Taux d'emploi : Le taux d’emploi est défini comme le rapport entre, d’une part, le nombre de personnes en emploi résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans et, d’autre part, le nombre total de personnes résidant en Belgique âgées de 20 à 64 ans. Le nombre de personnes en emploi âgées de 20 à 64 ans provient de l’enquête sur les forces de travail (EFT) et est défini comme toutes les personnes qui, au cours de la semaine de référence de l’enquête, ont effectué un travail "contre rémunération" ou dans le but de "réaliser un bénéfice", indépendamment de la durée (même si ce n’était qu'une heure), ou qui avaient un emploi mais qui étaient temporairement absentes.

Changement du solde public structurel : Pour assurer à long terme le retour du taux d'endettement public à son niveau initial, le modèle crée une taxe annuelle forfaitaire qui compense l'effet de la mesure sur les finances publiques. Le signe opposé de cette variable donne donc l'effet de la mesure sur le solde public structurel.

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu disponible équivalent

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Différences en euros et en % par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Différences en euros et en % par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Différences en euros et en % par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la région

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Différences en euros et en % par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Indicateurs supplémentaires

Risque de pauvreté monétaire

loading...

Rapport interquintile de revenu S80/S20

loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu disponible équivalent

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Décile de revenu disponible équivalent (part dans la population) Revenu disponible dans le scénario de référence Différence de revenu disponible par rapport au scénario de référence
En euros En %
1er décile (10%) 1623€
cd&v -32€ -2,0%
DéFI +80€ +5,0%
Ecolo +244€ +15,0%
Groen +777€ +47,9%
Les Engagés +21€ +1,3%
MR +8€ +0,5%
N-VA -122€ -7,5%
Open Vld -118€ -7,2%
PS +28€ +1,7%
PVDA-PTB - -
VB +16€ +1,0%
Vooruit +32€ +2,0%
2ème décile (10%) 2195€
cd&v +13€ +0,6%
DéFI +103€ +4,7%
Ecolo +186€ +8,5%
Groen +244€ +11,1%
Les Engagés +31€ +1,4%
MR +45€ +2,0%
N-VA -63€ -2,9%
Open Vld -72€ -3,3%
PS +51€ +2,3%
PVDA-PTB - -
VB +49€ +2,2%
Vooruit +69€ +3,1%
3ème décile (10%) 2249€
cd&v +74€ +3,3%
DéFI +118€ +5,3%
Ecolo +124€ +5,5%
Groen +184€ +8,2%
Les Engagés +17€ +0,8%
MR +121€ +5,4%
N-VA +6€ +0,3%
Open Vld -24€ -1,1%
PS +52€ +2,3%
PVDA-PTB - -
VB +115€ +5,1%
Vooruit +84€ +3,8%
4ème décile (10%) 2721€
cd&v +95€ +3,5%
DéFI +176€ +6,5%
Ecolo +166€ +6,1%
Groen +191€ +7,0%
Les Engagés +26€ +1,0%
MR +177€ +6,5%
N-VA +9€ +0,3%
Open Vld -16€ -0,6%
PS +90€ +3,3%
PVDA-PTB - -
VB +169€ +6,2%
Vooruit +141€ +5,2%
5ème décile (10%) 3284€
cd&v +131€ +4,0%
DéFI +232€ +7,1%
Ecolo +184€ +5,6%
Groen +168€ +5,1%
Les Engagés +32€ +1,0%
MR +236€ +7,2%
N-VA +39€ +1,2%
Open Vld +10€ +0,3%
PS +132€ +4,0%
PVDA-PTB - -
VB +223€ +6,8%
Vooruit +187€ +5,7%
6ème décile (10%) 3738€
cd&v +159€ +4,2%
DéFI +287€ +7,7%
Ecolo +195€ +5,2%
Groen +174€ +4,6%
Les Engagés +36€ +1,0%
MR +287€ +7,7%
N-VA +53€ +1,4%
Open Vld +31€ +0,8%
PS +186€ +5,0%
PVDA-PTB - -
VB +280€ +7,5%
Vooruit +230€ +6,2%
7ème décile (10%) 4307€
cd&v +174€ +4,0%
DéFI +353€ +8,2%
Ecolo +181€ +4,2%
Groen +186€ +4,3%
Les Engagés +34€ +0,8%
MR +339€ +7,9%
N-VA +70€ +1,6%
Open Vld +57€ +1,3%
PS +224€ +5,2%
PVDA-PTB - -
VB +341€ +7,9%
Vooruit +264€ +6,1%
8ème décile (10%) 4973€
cd&v +203€ +4,1%
DéFI +393€ +7,9%
Ecolo +168€ +3,4%
Groen +197€ +4,0%
Les Engagés +32€ +0,6%
MR +381€ +7,7%
N-VA +94€ +1,9%
Open Vld +86€ +1,7%
PS +223€ +4,5%
PVDA-PTB - -
VB +402€ +8,1%
Vooruit +296€ +6,0%
9ème décile (10%) 5721€
cd&v +219€ +3,8%
DéFI +407€ +7,1%
Ecolo +141€ +2,5%
Groen +198€ +3,5%
Les Engagés +24€ +0,4%
MR +384€ +6,7%
N-VA +96€ +1,7%
Open Vld +111€ +1,9%
PS +203€ +3,5%
PVDA-PTB - -
VB +443€ +7,8%
Vooruit +311€ +5,4%
10ème décile (10%) 8646€
cd&v +238€ +2,8%
DéFI +284€ +3,3%
Ecolo +76€ +0,9%
Groen +146€ +1,7%
Les Engagés +10€ +0,1%
MR +345€ +4,0%
N-VA +112€ +1,3%
Open Vld +131€ +1,5%
PS +110€ +1,3%
PVDA-PTB - -
VB +483€ +5,6%
Vooruit +301€ +3,5%
Tous les ménages (100%) 3944€
cd&v +127€ +3,2%
DéFI +243€ +6,2%
Ecolo +167€ +4,2%
Groen +248€ +6,3%
Les Engagés +26€ +0,7%
MR +232€ +5,9%
N-VA +29€ +0,7%
Open Vld +20€ +0,5%
PS +130€ +3,3%
PVDA-PTB - -
VB +252€ +6,4%
Vooruit +192€ +4,9%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Position socioéconomique de la personne ayant le revenu brut le plus élevé dans le ménage (part dans la population) Revenu disponible dans le scénario de référence Différence de revenu disponible par rapport au scénario de référence
En euros En %
Salarié ou fonctionnaire (49%) 4785€
cd&v +190€ +4,0%
DéFI +331€ +6,9%
Ecolo +214€ +4,5%
Groen +322€ +6,7%
Les Engagés +43€ +0,9%
MR +336€ +7,0%
N-VA +86€ +1,8%
Open Vld +73€ +1,5%
PS +248€ +5,2%
PVDA-PTB - -
VB +352€ +7,4%
Vooruit +273€ +5,7%
Indépendant (8%) 6188€
cd&v +177€ +2,9%
DéFI +224€ +3,6%
Ecolo +75€ +1,2%
Groen +352€ +5,7%
Les Engagés -4€ -0,1%
MR +263€ +4,3%
N-VA +173€ +2,8%
Open Vld +90€ +1,5%
PS +52€ +0,8%
PVDA-PTB - -
VB +348€ +5,6%
Vooruit +234€ +3,8%
Pensionné (30%) 2690€
cd&v +100€ +3,7%
DéFI +160€ +6,0%
Ecolo +46€ +1,7%
Groen +88€ +3,3%
Les Engagés +7€ +0,3%
MR +161€ +6,0%
N-VA +26€ +1,0%
Open Vld +8€ +0,3%
PS +8€ +0,3%
PVDA-PTB - -
VB +179€ +6,7%
Vooruit +100€ +3,7%
Allocataire ONEM (4%) 2052€
cd&v -411€ -20,0%
DéFI +87€ +4,2%
Ecolo +322€ +15,7%
Groen +286€ +13,9%
Les Engagés +22€ +1,1%
MR -286€ -13,9%
N-VA -894€ -43,5%
Open Vld -596€ -29,0%
PS +19€ +0,9%
PVDA-PTB - -
VB -290€ -14,1%
Vooruit +47€ +2,3%
Bénéficiaire d’indemnités AMI (6%) 2495€
cd&v +87€ +3,5%
DéFI +181€ +7,2%
Ecolo +165€ +6,6%
Groen +126€ +5,1%
Les Engagés +16€ +0,6%
MR +150€ +6,0%
N-VA +32€ +1,3%
Open Vld -22€ -0,9%
PS +24€ +1,0%
PVDA-PTB - -
VB +153€ +6,1%
Vooruit +141€ +5,7%
Revenu d'intégration ou aide financière (3%) 1918€
cd&v +38€ +2,0%
DéFI +106€ +5,5%
Ecolo +639€ +33,3%
Groen +278€ +14,5%
Les Engagés +43€ +2,3%
MR +36€ +1,9%
N-VA -76€ -3,9%
Open Vld -50€ -2,6%
PS +6€ +0,3%
PVDA-PTB - -
VB +37€ +2,0%
Vooruit +8€ +0,4%
Autre position socioéconomique (1%) 5516€
cd&v +115€ +2,1%
DéFI -9€ -0,2%
Ecolo +60€ +1,1%
Groen +1279€ +23,2%
Les Engagés +15€ +0,3%
MR +159€ +2,9%
N-VA +141€ +2,6%
Open Vld +72€ +1,3%
PS +32€ +0,6%
PVDA-PTB - -
VB +184€ +3,3%
Vooruit +87€ +1,6%
Tous les ménages (100%) 3944€
cd&v +127€ +3,2%
DéFI +243€ +6,2%
Ecolo +167€ +4,2%
Groen +248€ +6,3%
Les Engagés +26€ +0,7%
MR +232€ +5,9%
N-VA +29€ +0,7%
Open Vld +20€ +0,5%
PS +130€ +3,3%
PVDA-PTB - -
VB +252€ +6,4%
Vooruit +192€ +4,9%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Composition du ménage (part dans la population) Revenu disponible dans le scénario de référence Différence de revenu disponible par rapport au scénario de référence
En euros En %
Homme isolé (16%) 2311€
cd&v +36€ +1,5%
DéFI +104€ +4,5%
Ecolo +104€ +4,5%
Groen +146€ +6,3%
Les Engagés +18€ +0,8%
MR +100€ +4,3%
N-VA -47€ -2,1%
Open Vld -32€ -1,4%
PS +72€ +3,1%
PVDA-PTB - -
VB +113€ +4,9%
Vooruit +95€ +4,1%
Femme isolée (19%) 2074€
cd&v +51€ +2,4%
DéFI +97€ +4,7%
Ecolo +73€ +3,5%
Groen +111€ +5,3%
Les Engagés +12€ +0,6%
MR +105€ +5,0%
N-VA -8€ -0,4%
Open Vld -12€ -0,6%
PS +44€ +2,1%
PVDA-PTB - -
VB +118€ +5,7%
Vooruit +70€ +3,4%
Homme isolé avec enfant(s) (2%) 4380€
cd&v +137€ +3,1%
DéFI +292€ +6,7%
Ecolo +262€ +6,0%
Groen +374€ +8,5%
Les Engagés +46€ +1,1%
MR +241€ +5,5%
N-VA +52€ +1,2%
Open Vld +12€ +0,3%
PS +177€ +4,0%
PVDA-PTB - -
VB +262€ +6,0%
Vooruit +213€ +4,9%
Femme isolée avec enfant(s) (8%) 3582€
cd&v +80€ +2,2%
DéFI +221€ +6,2%
Ecolo +303€ +8,5%
Groen +353€ +9,8%
Les Engagés +48€ +1,4%
MR +155€ +4,3%
N-VA -38€ -1,1%
Open Vld -29€ -0,8%
PS +137€ +3,8%
PVDA-PTB - -
VB +164€ +4,6%
Vooruit +164€ +4,6%
Couple sans enfant (26%) 4155€
cd&v +150€ +3,6%
DéFI +233€ +5,6%
Ecolo +129€ +3,1%
Groen +186€ +4,5%
Les Engagés +34€ +0,8%
MR +262€ +6,3%
N-VA +7€ +0,2%
Open Vld +26€ +0,6%
PS +106€ +2,6%
PVDA-PTB - -
VB +277€ +6,7%
Vooruit +216€ +5,2%
Couple avec enfant(s) (27%) 6024€
cd&v +224€ +3,7%
DéFI +437€ +7,3%
Ecolo +246€ +4,1%
Groen +416€ +6,9%
Les Engagés +22€ +0,4%
MR +390€ +6,5%
N-VA +141€ +2,3%
Open Vld +81€ +1,4%
PS +233€ +3,9%
PVDA-PTB - -
VB +427€ +7,1%
Vooruit +313€ +5,2%
Autre type de ménage (2%) 5287€
cd&v +182€ +3,4%
DéFI +340€ +6,4%
Ecolo +341€ +6,4%
Groen +401€ +7,6%
Les Engagés +69€ +1,3%
MR +320€ +6,0%
N-VA +50€ +1,0%
Open Vld +28€ +0,5%
PS +233€ +4,4%
PVDA-PTB - -
VB +324€ +6,1%
Vooruit +265€ +5,0%
Tous les ménages (100%) 3944€
cd&v +127€ +3,2%
DéFI +243€ +6,2%
Ecolo +167€ +4,2%
Groen +248€ +6,3%
Les Engagés +26€ +0,7%
MR +232€ +5,9%
N-VA +29€ +0,7%
Open Vld +20€ +0,5%
PS +130€ +3,3%
PVDA-PTB - -
VB +252€ +6,4%
Vooruit +192€ +4,9%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la région

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Région (part dans la population) Revenu disponible dans le scénario de référence Différence de revenu disponible par rapport au scénario de référence
En euros En %
Bruxelles (10%) 3453€
cd&v +56€ +1,6%
DéFI +188€ +5,5%
Ecolo +226€ +6,5%
Groen +337€ +9,7%
Les Engagés +77€ +2,2%
MR +139€ +4,0%
N-VA -33€ -1,0%
Open Vld -53€ -1,5%
PS +112€ +3,2%
PVDA-PTB - -
VB +143€ +4,2%
Vooruit +151€ +4,4%
Flandre (58%) 4156€
cd&v +149€ +3,6%
DéFI +258€ +6,2%
Ecolo +143€ +3,4%
Groen +230€ +5,5%
Les Engagés -11€ -0,3%
MR +260€ +6,3%
N-VA +54€ +1,3%
Open Vld +47€ +1,1%
PS +134€ +3,2%
PVDA-PTB - -
VB +290€ +7,0%
Vooruit +204€ +4,9%
Wallonie (32%) 3717€
cd&v +110€ +3,0%
DéFI +235€ +6,3%
Ecolo +191€ +5,1%
Groen +252€ +6,8%
Les Engagés +78€ +2,1%
MR +212€ +5,7%
N-VA +5€ +0,1%
Open Vld -7€ -0,2%
PS +127€ +3,4%
PVDA-PTB - -
VB +219€ +5,9%
Vooruit +183€ +4,9%
Tous les ménages (100%) 3944€
cd&v +127€ +3,2%
DéFI +243€ +6,2%
Ecolo +167€ +4,2%
Groen +248€ +6,3%
Les Engagés +26€ +0,7%
MR +232€ +5,9%
N-VA +29€ +0,7%
Open Vld +20€ +0,5%
PS +130€ +3,3%
PVDA-PTB - -
VB +252€ +6,4%
Vooruit +192€ +4,9%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Indicateurs supplémentaires

Risque de pauvreté monétaire
Scénario de référence 11,2%
cd&v 11,0%
DéFI 9,7%
Ecolo 7,9%
Groen 0,0%
Les Engagés 10,8%
MR 10,7%
N-VA 13,2%
Open Vld 12,4%
PS 10,5%
PVDA-PTB -
VB 10,4%
Vooruit 10,3%
Rapport interquintile de revenu S80/S20
Scénario de référence 2,98
cd&v 3,11
DéFI 2,98
Ecolo 2,72
Groen 2,46
Les Engagés 2,95
MR 3,09
N-VA 3,22
Open Vld 3,22
PS 2,98
PVDA-PTB -
VB 3,13
Vooruit 3,02

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu disponible équivalent

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Gagnants et perdants en %

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Gagnants et perdants en %

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Gagnants et perdants en %

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la région

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Gagnants et perdants en %

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés par décile de revenu disponible équivalent

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Décile de revenu disponible équivalent (part dans la population) Gagnants et perdants en %
Gagnants Aucun impact Perdants
1er décile (10%)
cd&v 42,3% 46,3% 11,4%
DéFI 36,2% 63,6% 0,2%
Ecolo 67,1% 32,7% 0,2%
Groen 100,0% 0,0% 0,0%
Les Engagés 18,2% 77,5% 4,3%
MR 34,0% 58,4% 7,6%
N-VA 8,8% 32,1% 59,1%
Open Vld 15,0% 31,0% 54,0%
PS 24,8% 75,2% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 35,0% 56,9% 8,0%
Vooruit 44,6% 54,2% 1,1%
2ème décile (10%)
cd&v 64,5% 27,2% 8,3%
DéFI 58,8% 41,1% 0,1%
Ecolo 63,3% 36,2% 0,5%
Groen 72,2% 27,7% 0,0%
Les Engagés 18,1% 78,6% 3,3%
MR 64,3% 29,4% 6,3%
N-VA 18,6% 31,5% 50,0%
Open Vld 21,5% 27,3% 51,2%
PS 26,9% 73,0% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 61,3% 31,3% 7,4%
Vooruit 73,9% 25,4% 0,8%
3ème décile (10%)
cd&v 88,6% 6,9% 4,5%
DéFI 87,7% 12,2% 0,1%
Ecolo 48,5% 51,3% 0,2%
Groen 93,2% 6,7% 0,1%
Les Engagés 13,0% 84,0% 3,0%
MR 89,8% 7,2% 3,0%
N-VA 17,7% 51,1% 31,2%
Open Vld 18,8% 27,8% 53,4%
PS 24,5% 75,5% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 85,1% 9,3% 5,6%
Vooruit 91,8% 7,5% 0,7%
4ème décile (10%)
cd&v 85,4% 5,8% 8,8%
DéFI 92,3% 7,6% 0,2%
Ecolo 56,4% 43,6% 0,1%
Groen 94,7% 5,1% 0,2%
Les Engagés 18,4% 77,3% 4,2%
MR 91,9% 5,5% 2,6%
N-VA 26,3% 33,6% 40,1%
Open Vld 25,7% 19,3% 54,9%
PS 37,7% 62,3% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 89,5% 6,9% 3,6%
Vooruit 93,4% 6,0% 0,6%
5ème décile (10%)
cd&v 94,2% 2,4% 3,4%
DéFI 96,6% 3,2% 0,1%
Ecolo 62,4% 37,5% 0,2%
Groen 97,7% 2,0% 0,2%
Les Engagés 21,2% 72,7% 6,0%
MR 96,0% 2,3% 1,7%
N-VA 40,0% 28,2% 31,8%
Open Vld 39,7% 17,6% 42,7%
PS 46,8% 53,2% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 94,3% 3,3% 2,5%
Vooruit 96,7% 2,7% 0,7%
6ème décile (10%)
cd&v 96,8% 1,4% 1,8%
DéFI 97,7% 2,1% 0,1%
Ecolo 66,9% 32,9% 0,2%
Groen 98,0% 1,4% 0,6%
Les Engagés 24,0% 68,3% 7,7%
MR 97,7% 1,4% 0,9%
N-VA 53,8% 18,6% 27,7%
Open Vld 59,6% 11,3% 29,0%
PS 58,5% 41,5% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 96,7% 2,1% 1,2%
Vooruit 97,9% 1,6% 0,5%
7ème décile (10%)
cd&v 97,5% 0,7% 1,8%
DéFI 98,5% 1,0% 0,5%
Ecolo 64,8% 35,0% 0,2%
Groen 98,6% 0,6% 0,8%
Les Engagés 25,0% 65,9% 9,1%
MR 98,5% 0,6% 0,9%
N-VA 64,2% 10,3% 25,5%
Open Vld 76,4% 6,5% 17,1%
PS 68,8% 31,2% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 97,9% 0,8% 1,3%
Vooruit 99,1% 0,7% 0,2%
8ème décile (10%)
cd&v 98,4% 0,4% 1,2%
DéFI 98,5% 0,7% 0,8%
Ecolo 55,6% 44,2% 0,2%
Groen 98,6% 0,3% 1,1%
Les Engagés 23,9% 67,4% 8,6%
MR 99,0% 0,3% 0,7%
N-VA 73,0% 7,1% 19,9%
Open Vld 87,4% 4,2% 8,4%
PS 71,2% 28,8% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 98,3% 0,5% 1,2%
Vooruit 99,5% 0,4% 0,1%
9ème décile (10%)
cd&v 98,6% 0,2% 1,2%
DéFI 98,1% 0,4% 1,5%
Ecolo 50,6% 49,1% 0,3%
Groen 98,2% 0,2% 1,6%
Les Engagés 17,9% 74,3% 7,8%
MR 99,2% 0,2% 0,6%
N-VA 77,8% 6,5% 15,6%
Open Vld 94,4% 1,1% 4,5%
PS 59,3% 40,6% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 97,5% 0,3% 2,2%
Vooruit 99,7% 0,3% 0,0%
10ème décile (10%)
cd&v 98,3% 0,5% 1,2%
DéFI 91,1% 1,5% 7,5%
Ecolo 33,0% 66,6% 0,4%
Groen 95,2% 0,4% 4,3%
Les Engagés 12,2% 82,1% 5,7%
MR 98,6% 0,6% 0,8%
N-VA 79,8% 8,2% 12,0%
Open Vld 95,3% 1,1% 3,5%
PS 40,5% 59,5% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 96,6% 0,5% 2,9%
Vooruit 99,3% 0,6% 0,1%
Tous les ménages (100%)
cd&v 86,4% 9,2% 4,4%
DéFI 85,5% 13,4% 1,1%
Ecolo 56,9% 42,9% 0,2%
Groen 94,7% 4,4% 0,9%
Les Engagés 19,2% 74,8% 6,0%
MR 86,8% 10,7% 2,5%
N-VA 46,0% 22,7% 31,3%
Open Vld 53,4% 14,7% 31,9%
PS 45,9% 54,1% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 85,1% 11,3% 3,6%
Vooruit 89,5% 10,0% 0,5%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la position socioéconomique

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Position socioéconomique de la personne ayant le revenu brut le plus élevé dans le ménage (part dans la population) Gagnants et perdants en %
Gagnants Aucun impact Perdants
Salarié ou fonctionnaire (49%)
cd&v 95,8% 1,3% 2,9%
DéFI 92,6% 6,5% 0,9%
Ecolo 68,4% 31,4% 0,2%
Groen 99,3% 0,1% 0,6%
Les Engagés 31,6% 58,6% 9,8%
MR 94,8% 3,1% 2,1%
N-VA 72,7% 10,7% 16,6%
Open Vld 78,3% 11,2% 10,5%
PS 81,1% 18,9% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 93,1% 4,8% 2,2%
Vooruit 98,2% 1,3% 0,5%
Indépendant (8%)
cd&v 87,7% 10,7% 1,6%
DéFI 77,9% 15,3% 6,8%
Ecolo 33,5% 65,9% 0,6%
Groen 98,0% 0,2% 1,7%
Les Engagés 10,8% 79,5% 9,7%
MR 88,4% 10,8% 0,8%
N-VA 69,5% 8,0% 22,6%
Open Vld 66,5% 28,5% 5,1%
PS 26,6% 73,3% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 87,7% 11,4% 0,8%
Vooruit 88,2% 10,7% 1,2%
Pensionné (30%)
cd&v 87,9% 9,3% 2,9%
DéFI 90,6% 9,2% 0,1%
Ecolo 34,3% 65,6% 0,1%
Groen 93,0% 5,5% 1,5%
Les Engagés 2,8% 97,0% 0,2%
MR 90,8% 8,9% 0,3%
N-VA 10,3% 51,0% 38,7%
Open Vld 28,9% 15,7% 55,4%
PS 5,5% 94,5% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 89,5% 6,8% 3,7%
Vooruit 90,6% 9,2% 0,2%
Allocataire ONEM (4%)
cd&v 35,0% 26,2% 38,8%
DéFI 46,0% 54,0% 0,0%
Ecolo 91,3% 8,6% 0,1%
Groen 86,9% 13,0% 0,1%
Les Engagés 22,8% 72,8% 4,4%
MR 37,3% 32,3% 30,4%
N-VA 5,5% 3,7% 90,9%
Open Vld 5,0% 11,5% 83,4%
PS 28,1% 71,9% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 32,9% 36,5% 30,6%
Vooruit 53,9% 45,3% 0,8%
Bénéficiaire d’indemnités AMI (6%)
cd&v 75,5% 20,9% 3,6%
DéFI 78,9% 20,7% 0,4%
Ecolo 66,5% 32,2% 1,3%
Groen 82,6% 17,3% 0,1%
Les Engagés 11,1% 86,1% 2,8%
MR 78,2% 20,0% 1,8%
N-VA 25,2% 15,7% 59,1%
Open Vld 16,0% 23,6% 60,5%
PS 20,1% 79,9% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 74,5% 23,6% 1,8%
Vooruit 85,0% 14,2% 0,8%
Revenu d'intégration ou aide financière (3%)
cd&v 22,0% 70,2% 7,9%
DéFI 24,1% 75,7% 0,2%
Ecolo 100,0% 0,0% 0,0%
Groen 64,6% 35,2% 0,2%
Les Engagés 16,7% 82,2% 1,0%
MR 13,7% 85,2% 1,1%
N-VA 6,5% 2,9% 90,7%
Open Vld 3,6% 3,0% 93,4%
PS 10,9% 89,1% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 13,5% 85,0% 1,4%
Vooruit 17,1% 82,7% 0,2%
Autre position socioéconomique (1%)
cd&v 37,9% 59,8% 2,3%
DéFI 26,5% 66,0% 7,5%
Ecolo 23,7% 75,7% 0,6%
Groen 97,0% 2,7% 0,3%
Les Engagés 13,0% 84,1% 2,9%
MR 39,4% 59,6% 0,9%
N-VA 33,2% 57,8% 9,1%
Open Vld 29,1% 63,3% 7,7%
PS 21,5% 78,5% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 37,1% 61,9% 1,0%
Vooruit 36,5% 62,6% 1,0%
Tous les ménages (100%)
cd&v 86,4% 9,2% 4,4%
DéFI 85,5% 13,4% 1,1%
Ecolo 56,9% 42,9% 0,2%
Groen 94,7% 4,4% 0,9%
Les Engagés 19,2% 74,8% 6,0%
MR 86,8% 10,7% 2,5%
N-VA 46,0% 22,7% 31,3%
Open Vld 53,4% 14,7% 31,9%
PS 45,9% 54,1% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 85,1% 11,3% 3,6%
Vooruit 89,5% 10,0% 0,5%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la composition du ménage

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Composition du ménage (part dans la population) Gagnants et perdants en %
Gagnants Aucun impact Perdants
Homme isolé (16%)
cd&v 78,7% 15,6% 5,6%
DéFI 76,1% 23,2% 0,6%
Ecolo 49,0% 50,9% 0,1%
Groen 91,5% 7,4% 1,1%
Les Engagés 14,5% 85,5% 0,0%
MR 79,6% 17,3% 3,2%
N-VA 40,0% 28,6% 31,4%
Open Vld 45,2% 17,1% 37,7%
PS 34,2% 65,8% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 79,7% 16,2% 4,1%
Vooruit 82,9% 16,9% 0,1%
Femme isolée (19%)
cd&v 79,0% 16,5% 4,5%
DéFI 78,5% 21,1% 0,4%
Ecolo 41,8% 58,1% 0,1%
Groen 89,6% 9,8% 0,5%
Les Engagés 9,3% 90,7% 0,0%
MR 81,3% 17,4% 1,3%
N-VA 23,3% 42,7% 34,0%
Open Vld 33,8% 24,3% 41,9%
PS 21,8% 78,2% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 79,7% 17,0% 3,3%
Vooruit 84,0% 15,9% 0,1%
Homme isolé avec enfant(s) (2%)
cd&v 86,9% 7,9% 5,2%
DéFI 88,4% 11,0% 0,6%
Ecolo 69,1% 30,6% 0,3%
Groen 96,0% 3,4% 0,7%
Les Engagés 30,1% 62,6% 7,3%
MR 85,5% 9,3% 5,2%
N-VA 57,1% 10,2% 32,7%
Open Vld 62,9% 12,6% 24,6%
PS 62,5% 37,5% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 84,6% 10,0% 5,4%
Vooruit 91,6% 8,2% 0,2%
Femme isolée avec enfant(s) (8%)
cd&v 78,9% 13,5% 7,6%
DéFI 78,7% 21,0% 0,4%
Ecolo 74,4% 25,2% 0,4%
Groen 92,5% 7,3% 0,2%
Les Engagés 32,4% 62,7% 4,9%
MR 73,6% 19,3% 7,1%
N-VA 41,3% 11,8% 46,9%
Open Vld 46,6% 17,0% 36,4%
PS 57,6% 42,4% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 72,5% 20,4% 7,2%
Vooruit 83,8% 15,8% 0,3%
Couple sans enfant (26%)
cd&v 93,1% 4,4% 2,5%
DéFI 92,7% 5,2% 2,1%
Ecolo 51,6% 48,0% 0,3%
Groen 96,5% 1,8% 1,6%
Les Engagés 13,4% 86,4% 0,1%
MR 94,2% 4,9% 0,8%
N-VA 39,2% 27,8% 33,0%
Open Vld 52,6% 10,1% 37,3%
PS 36,0% 64,0% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 93,4% 4,0% 2,6%
Vooruit 95,0% 4,8% 0,2%
Couple avec enfant(s) (27%)
cd&v 91,6% 4,0% 4,3%
DéFI 90,5% 8,4% 1,2%
Ecolo 69,6% 30,1% 0,3%
Groen 99,0% 0,5% 0,5%
Les Engagés 28,7% 51,6% 19,6%
MR 91,6% 5,4% 3,0%
N-VA 71,8% 5,4% 22,8%
Open Vld 73,7% 10,8% 15,6%
PS 73,1% 26,9% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 87,8% 9,0% 3,2%
Vooruit 93,2% 5,5% 1,3%
Autre type de ménage (2%)
cd&v 89,9% 5,8% 4,3%
DéFI 91,6% 7,7% 0,7%
Ecolo 77,0% 22,8% 0,2%
Groen 96,5% 2,5% 0,9%
Les Engagés 32,8% 59,2% 7,9%
MR 89,9% 7,1% 3,0%
N-VA 54,5% 9,9% 35,6%
Open Vld 59,5% 12,4% 28,1%
PS 67,7% 32,3% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 88,5% 7,6% 3,9%
Vooruit 92,6% 6,8% 0,6%
Tous les ménages (100%)
cd&v 86,4% 9,2% 4,4%
DéFI 85,5% 13,4% 1,1%
Ecolo 56,9% 42,9% 0,2%
Groen 94,7% 4,4% 0,9%
Les Engagés 19,2% 74,8% 6,0%
MR 86,8% 10,7% 2,5%
N-VA 46,0% 22,7% 31,3%
Open Vld 53,4% 14,7% 31,9%
PS 45,9% 54,1% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 85,1% 11,3% 3,6%
Vooruit 89,5% 10,0% 0,5%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets directs sur la distribution du revenu disponible mensuel moyen des ménages classés selon la région

Le concept de revenu disponible défini ici n'inclut pas les revenus de la propriété

Région (part dans la population) Gagnants et perdants en %
Gagnants Aucun impact Perdants
Bruxelles (10%)
cd&v 75,3% 16,5% 8,2%
DéFI 73,1% 25,6% 1,3%
Ecolo 61,4% 38,5% 0,2%
Groen 91,8% 7,4% 0,8%
Les Engagés 46,3% 51,3% 2,4%
MR 74,1% 19,8% 6,0%
N-VA 41,2% 20,4% 38,4%
Open Vld 35,2% 26,5% 38,3%
PS 44,6% 55,4% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 70,7% 22,2% 7,1%
Vooruit 80,1% 19,4% 0,5%
Flandre (58%)
cd&v 90,3% 6,2% 3,4%
DéFI 89,5% 9,4% 1,2%
Ecolo 54,8% 45,0% 0,3%
Groen 96,5% 2,6% 0,8%
Les Engagés 0,7% 90,4% 8,9%
MR 91,3% 7,2% 1,5%
N-VA 49,9% 23,3% 26,8%
Open Vld 62,9% 9,6% 27,5%
PS 46,6% 53,3% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 90,1% 7,5% 2,4%
Vooruit 92,7% 6,8% 0,5%
Wallonie (32%)
cd&v 82,8% 12,3% 4,9%
DéFI 82,3% 16,8% 0,9%
Ecolo 59,2% 40,5% 0,2%
Groen 92,4% 6,5% 1,0%
Les Engagés 44,0% 54,1% 1,8%
MR 82,7% 14,0% 3,3%
N-VA 40,3% 22,4% 37,3%
Open Vld 42,0% 20,3% 37,7%
PS 45,0% 55,0% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 80,7% 14,7% 4,6%
Vooruit 86,7% 12,9% 0,4%
Tous les ménages (100%)
cd&v 86,4% 9,2% 4,4%
DéFI 85,5% 13,4% 1,1%
Ecolo 56,9% 42,9% 0,2%
Groen 94,7% 4,4% 0,9%
Les Engagés 19,2% 74,8% 6,0%
MR 86,8% 10,7% 2,5%
N-VA 46,0% 22,7% 31,3%
Open Vld 53,4% 14,7% 31,9%
PS 45,9% 54,1% 0,0%
PVDA-PTB - - -
VB 85,1% 11,3% 3,6%
Vooruit 89,5% 10,0% 0,5%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cd&v
102 Lastenverlaging op arbeid - luik sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik uitdoving bijzondere bijdrage sociale zekerheid
104 Lastenverlaging op arbeid - luik hervorming belastingschijven
201 Beperking langdurige werkloosheidsuitkering
DéFI
101 Augmenter la progressivité de l'impôt en modifiant les tranches d'imposition
103 Augmenter la majoration de la quotité exemptée d'impôt pour chaque enfant à charge de 2 500 euros
104 Supprimer progressivement par année le quotient conjugal
301 Supprimer le statut du cohabitant
Ecolo
101 Augmentation des bas et moyens salaires jusqu’à 350 euros nets
202 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian
203 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian : volet bonus à l'emploi
301 Individualisation des droits sociaux via la suppression du statut de cohabitant
302 Augmentation des allocations sociales à 110% du seuil de pauvreté
Groen
101 Welvaartsgarantie - een bescherming tegen armoede en een bonus voor werkenden
102 Lastenverlaging op arbeid - luik hogere en bredere sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik afschaffing bijzondere bijdrage sociale zekerheid (bbsz)
104 Lastenverlaging op arbeid - luik verhoging belastingvrije som
110 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel personenbelasting
201 Hogere minimumlonen
301 Meer solidariteit tussen de allerhoogste en lagere pensioenen
Les Engagés
101 Bonus bosseur : instauration d’un ‘bonus bosseur’ en Wallonie et à Bruxelles
301 Individualisation des droits sociaux
302 Allocations familiales à 300 euros : Réforme de l’exonération fiscale pour les enfants à charge
303 Allocations familiales à 300 euros - Wallonie
304 Allocations familiales à 300 euros - Bruxelles
MR
101 Rehausser la quotité exemptée d’impôt au niveau du revenu d’intégration sociale (RIS)
102 Une augmentation des salaires nets grâce à la suppression de la cotisation spéciale de sécurité sociale
201 Des allocations de chômage limitées à deux ans
204 Bonus d’activité pour tous les travailleurs qui gagnent moins de 4.500 € brut par mois
301 La revalorisation des pensions des indépendants
N-VA
101 We vergroten het verschil werken en niet-werken door de belasting op arbeid te verlagen
102 De aftrek voor kinderopvang gaat naar 100%
104 We ondersteunen zelfstandigen met een ondernemersaftrek en een hogere investeringsaftrek
105 We schrappen belastingaftrekken voor niet-actieven
201 We schaffen de inschakelingsuitkeringen geleidelijk af
202 We schaffen het Stelsel van Werkloosheid met Bedrijfstoeslag (SWT) geleidelijk af
203 We beperken de werkloosheidsuitkering in de tijd
301 We voorzien een bijdrage van de allerhoogste pensioenen
302 We schrappen de pensioenbonus
303 We besteden alleen het gedeelte van pensioenen uit de welvaartsenveloppe
304 We hervormen het leefloon zodat de kloof tussen werken en niet-werken groter wordt
Open Vld
101 Werken meer laten lonen door de afschaffing van de 45%-schijf.
102 Werken meer laten lonen door de verbreding en verdieping van de Vlaamse jobbonus.
201 Het verschil tussen werken en niet-werken vergroten. Werken stimuleren door de werkloosheid in de tijd te beperken tot 2 jaar
202 Mensen aanmoedigen om zo snel mogelijk weer aan de slag te gaan door de degressiviteit van de werkloosheidsuitkering te versterken.
209 De welvaartsenveloppe wordt hervormd om er voor te zorgen dat werken of gewerkt hebben altijd meer loont dan niet werken of niet-gewerkt hebben.
210 Geen nieuwe instroom meer voor SWT
301 De perequatie van de ambtenarenpensioenen wordt afgeschaft.
PS
201 Augmenter les bas et moyens salaires via un crédit d'impôt
VB
101 Koopkracht versterken door de verhoging van de belastingvrije som tot 13000 euro
102 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 40% naar 30%
103 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 45% naar 40%.
104 Koopkracht versterken door de verhoging van de ondergrens van de belastingschijf van 50%
201 Werken aanmoedigen door de sociale beperking van de werkloosheidsuitkering tot 2 jaar.
202 Werken aanmoedigen door de verhoging van het minimumloon met 5%
203 Gezinnen steunen door de invoering van een deeltijds opvoedersinkomen voor de ouder die kiest om deeltijds te werken en deeltijds voor de kinderen te zorgen.
301 Pensioenen versterken door de correcte indexering van het minimumpensioen.
303 Eerlijke pensioenen door de verlaging van het maximumpensioen.
304 Gezinnen steunen door het herstel van de automatische indexering van het Groeipakket (kinderbijslag)
Vooruit
101 Lagere belasting op werk: verhoging belastingvrije som
102 Lagere belasting op werk: versterking werkbonus
201 Verhoging minimumloon naar 2.500 euro tegen 2029
710 Hervorming groeipakket - shift naar diensten

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets directs des mesures sur la distribution du revenu disponible des ménages en termes nominaux. Les effets sont exprimés en différence de revenu disponible mensuel moyen, en euros ou en pour cent, par rapport au scénario de référence. Le scénario de référence correspond à la situation socioéconomique avant introduction des mesures. Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter ou diminuer sous l’effet des mesures est également donné.

Les résultats, calculés avec le modèle EXPEDITION, sont présentés en fonction des déciles de revenu, de la position socioéconomique du ménage, de sa composition ou de la région où le ménage habite. Deux indicateurs supplémentaires sont également présentés : le risque de pauvreté monétaire, d'une part, et le rapport interquintile de revenu, d'autre part. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les composantes du revenu qui ne sont pas incluses dans les sources administratives utilisées ne sont pas imputées. Entre autres, les revenus de la propriété ne font donc pas partie du concept utilisé ici. Ce concept de revenu se distingue également du patrimoine des ménages. Les mesures portant spécifiquement sur la taxation du patrimoine n'ont donc pas été calculées avec ce modèle et leurs effets ne sont donc pas repris dans les résultats présentés. Les revenus indiqués dans les tableaux correspondent au revenu disponible moyen des ménages privés.

Revenu disponible équivalent : Le revenu disponible équivalent est le revenu disponible d’un ménage divisé par la valeur de son échelle d'équivalence. L'échelle d’équivalence est un facteur qui exprime les économies d’échelle liées à la gestion d’un ménage commun, ainsi que les besoins - supposés - moins importants des enfants par rapport à ceux des adultes. L'échelle d’équivalence utilisée est l'échelle d'équivalence modifiée de l'OCDE où chaque membre du ménage se voit attribuer un facteur de pondération : 1 pour le premier membre, 0,5 pour chaque autre membre âgé de minimum 14 ans et 0,3 pour chaque membre de moins de 14 ans. En divisant le revenu disponible par la valeur de l'échelle d'équivalence, le revenu nominal est ramené au niveau de bien-être d'un ménage d’une personne. De cette manière, il est possible de comparer entre eux les revenus de ménages de taille et de composition différentes. Ce concept de revenu est également appelé le revenu standardisé. Les économies d'échelle sont des avantages sur le plan des coûts qui résultent du fait que plusieurs personnes vivent au sein d'un même ménage. Dans une certaine mesure, elles peuvent partager certains frais communs, tels que le chauffage, la voiture ou l'éclairage.

Décile de revenu disponible équivalent : Les ménages privés sont ici répartis en 10 classes de taille égale en fonction de leur revenu disponible équivalent (du plus faible au plus élevé). Chaque classe représente 10% des ménages et est appelée décile. Le premier décile regroupe les 10% des ménages qui perçoivent les revenus les plus faibles, tandis que le dixième décile regroupe les 10% des ménages avec les revenus les plus élevés.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectifs, quant à eux, regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Gagnants et perdants : Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter (gagnants) ou diminuer (perdants) d'au moins cinq euros par mois sous l’effet des mesures proposées.

Définitions

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les composantes du revenu qui ne sont pas incluses dans les sources administratives utilisées ne sont pas imputées. Entre autres, les revenus de la propriété ne font donc pas partie du concept utilisé ici. Ce concept de revenu se distingue également du patrimoine des ménages. Les mesures portant spécifiquement sur la taxation du patrimoine n'ont donc pas été calculées avec ce modèle et leurs effets ne sont donc pas repris dans les résultats présentés. Les revenus indiqués dans les tableaux correspondent au revenu disponible moyen des ménages privés.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectifs, quant à eux, regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Gagnants et perdants : Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter (gagnants) ou diminuer (perdants) d'au moins cinq euros par mois sous l’effet des mesures proposées.

Position socioéconomique : La position socioéconomique est déterminée sur base de la source du revenu brut le plus élevé au sein du ménage et est un indicateur de la position socioéconomique du ménage dans son ensemble.

Salarié ou fonctionnaire : La personne travaille comme salarié ou fonctionnaire dans le secteur privé ou public.

Indépendant : La personne paie des cotisations en tant qu’indépendant.

Pensionné : La personne reçoit une pension de retraite ou de survie dans le régime des travailleurs salariés, des indépendants ou de la fonction publique. Les bénéficiaires d’une allocation du régime de chômage avec complément d’entreprise, que l’on appelait antérieurement la prépension, ne relèvent pas de ce groupe mais bien des allocataires ONEM.

Allocataire ONEM : La personne reçoit une allocation de chômage, une allocation dans le régime avec complément d’entreprise, une allocation durant une période de crédit-temps ou d’interruption de carrière ou une allocation d’activation à charge de l’ONEM.

Bénéficiaire d’indemnités AMI : La personne reçoit une allocation durant une période d’incapacité de travail primaire ou d’invalidité, soit dans le régime des travailleurs salariés, soit dans celui des indépendants. Les indemnités en cas de maladie durant une période avec salaire garanti ne sont pas reprises dans cette rubrique. De même, les indemnités en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle ne relèvent pas de cette notion de revenu. Les bénéficiaires d’une indemnité pour accident du travail ou maladie professionnelle sont repris dans la rubrique « autres » revenus.

Revenu d'intégration ou aide financière : La personne reçoit une allocation soumise à un examen des ressources, que cette personne soit porteuse ou non d’un handicap. Les allocations suivantes sont simulées : le revenu d’intégration et le revenu d’intégration équivalent, l’allocation de remplacement de revenus (ARR), l’allocation d’intégration (AI), la garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA) et l'allocation d’aide aux personnes âgées (APA). Pour l'APA, les règles de calcul pour les trois régions sont appliquées selon le régime fédéral antérieur, avec les paramètres exprimés en prix au 1er janvier 2024.

Autre position socioéconomique : La personne reçoit des revenus ou prestations qui ne sont pas classés dans une autre catégorie et qui font partie des sources de revenu disponible. Il s’agit d'allocations familiales et d'indemnités pour accident de travail ou maladie professionnelle.

Définitions

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les composantes du revenu qui ne sont pas incluses dans les sources administratives utilisées ne sont pas imputées. Entre autres, les revenus de la propriété ne font donc pas partie du concept utilisé ici. Ce concept de revenu se distingue également du patrimoine des ménages. Les mesures portant spécifiquement sur la taxation du patrimoine n'ont donc pas été calculées avec ce modèle et leurs effets ne sont donc pas repris dans les résultats présentés. Les revenus indiqués dans les tableaux correspondent au revenu disponible moyen des ménages privés.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectifs, quant à eux, regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Gagnants et perdants : Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter (gagnants) ou diminuer (perdants) d'au moins cinq euros par mois sous l’effet des mesures proposées.

Composition du ménage : Les ménages sont classés sur la base des relations entre leurs différents membres. La répartition utilisée ici est basée sur la typologie LIPRO des ménages (LIfestyle PROjections, qui a été développée par l’Institut démographique interdisciplinaire néerlandais).

Homme isolé : Ménages composés d'un homme vivant seul.

Femme isolée : Ménages composés d'une femme vivant seule.

Homme isolé avec enfant(s) : La personne de référence du ménage est un homme non marié et non cohabitant qui a un ou plusieurs enfants. La personne de référence du ménage est le membre du ménage qui est habituellement en contact avec l'administration pour les affaires concernant le ménage. Les enfants sont les personnes qui ont une relation d’« enfant » ou de « beau-fils » ou « belle-fille » avec la personne de référence, quel que soit leur âge. Les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui sont âgées de moins de 18 ans sont également considérées comme des enfants.

Femme isolée avec enfant(s) : La personne de référence du ménage est une femme non mariée et non cohabitante qui a un ou plusieurs enfants. La personne de référence du ménage est le membre du ménage qui est habituellement en contact avec l'administration pour les affaires concernant le ménage. Les enfants sont les personnes qui ont une relation d’« enfant » ou de « beau-fils » ou « belle-fille » avec la personne de référence, quel que soit leur âge. Les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui sont âgées de moins de 18 ans sont également considérées comme des enfants.

Couple sans enfant : Ménages composés de deux personnes mariées ou cohabitantes sans lien de parenté, de sexe différent et âgées de 18 ans ou plus.

Couple avec enfant(s) : Ménages composés de deux personnes mariées ou cohabitantes sans lien de parenté, de sexe différent et âgées de 18 ans ou plus et qui ont un ou plusieurs enfants. La personne de référence du ménage est le membre du ménage qui est habituellement en contact avec l'administration pour les affaires concernant le ménage. Les enfants sont les personnes qui ont une relation d’« enfant » ou de « beau-fils » ou « belle-fille » avec la personne de référence, quel que soit leur âge. Dans le cas de parents mariés, les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui sont âgées de moins de 18 ans sont également considérées comme des enfants. Dans le cas de parents cohabitants, les personnes qui n’ont pas de lien de parenté avec la personne de référence et qui ont au moins 15 ans de moins que le partenaire de la personne de référence sont également considérées comme des enfants.

Autre type de ménage : Tous les types de ménage qui ne sont pas classés dans une autre catégorie.

Définitions

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les composantes du revenu qui ne sont pas incluses dans les sources administratives utilisées ne sont pas imputées. Entre autres, les revenus de la propriété ne font donc pas partie du concept utilisé ici. Ce concept de revenu se distingue également du patrimoine des ménages. Les mesures portant spécifiquement sur la taxation du patrimoine n'ont donc pas été calculées avec ce modèle et leurs effets ne sont donc pas repris dans les résultats présentés. Les revenus indiqués dans les tableaux correspondent au revenu disponible moyen des ménages privés.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectifs, quant à eux, regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Gagnants et perdants : Le pourcentage de ménages qui voient leur revenu disponible augmenter (gagnants) ou diminuer (perdants) d'au moins cinq euros par mois sous l’effet des mesures proposées.

Région : Les ménages sont classés sur la base de la Région dans laquelle ils sont domiciliés.

Définitions

Risque de pauvreté monétaire : Le risque de pauvreté monétaire est le pourcentage d'individus ayant un revenu disponible équivalent (c'est-à-dire corrigé pour la taille du ménage) mensuel inférieur à 60 % de la médiane nationale. Le seuil de pauvreté est mesuré dans le scénario de référence et n'est pas recalculé dans le scénario de réforme.

Rapport interquintile de revenu S80/S20 : Cet indicateur est une mesure de l'inégalité de la distribution des revenus. Il est calculé ici comme le rapport entre les revenus des 20% des individus les plus riches et des 20% des individus les plus pauvres. Le revenu pris en compte pour cet indicateur est le revenu disponible équivalent.

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation pour les ménages classés par décile de revenu et sur l'indice santé

Différence en point de pourcentage par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets directs sur l'indice des prix à la consommation pour les ménages classés par décile de revenu et sur l'indice santé

Décile de revenu (part dans la population) Différence par rapport au scénario de référence
1er décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,11pp
Groen +0,06pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,04pp
Open Vld -
PS -0,21pp
PVDA-PTB -1,94pp
VB +0,04pp
Vooruit -0,39pp
2ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,14pp
Groen +0,02pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,01pp
Open Vld -
PS -0,14pp
PVDA-PTB -1,77pp
VB +0,06pp
Vooruit -0,31pp
3ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,08pp
Groen +0,05pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,02pp
Open Vld -
PS -0,16pp
PVDA-PTB -1,80pp
VB +0,07pp
Vooruit -0,27pp
4ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,19pp
Groen +0,05pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,07pp
Open Vld -
PS -0,16pp
PVDA-PTB -1,81pp
VB +0,06pp
Vooruit -0,18pp
5ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,10pp
Groen +0,09pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,10pp
Open Vld -
PS -0,10pp
PVDA-PTB -1,60pp
VB +0,06pp
Vooruit -0,24pp
6ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,15pp
Groen +0,02pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,10pp
Open Vld -
PS -0,13pp
PVDA-PTB -1,61pp
VB +0,05pp
Vooruit -0,30pp
7ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,13pp
Groen +0,08pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,05pp
Open Vld -
PS -0,14pp
PVDA-PTB -1,54pp
VB +0,05pp
Vooruit -0,32pp
8ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,18pp
Groen +0,11pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,15pp
Open Vld -
PS -0,11pp
PVDA-PTB -1,43pp
VB +0,05pp
Vooruit -0,37pp
9ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,20pp
Groen +0,03pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,06pp
Open Vld -
PS -0,16pp
PVDA-PTB -1,62pp
VB +0,06pp
Vooruit -0,29pp
10ème décile (10%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,10pp
Groen +0,05pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,09pp
Open Vld -
PS -0,19pp
PVDA-PTB -1,40pp
VB +0,06pp
Vooruit -0,18pp
Indice des prix à la consommation (100%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,14pp
Groen +0,06pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,07pp
Open Vld -
PS -0,15pp
PVDA-PTB -1,63pp
VB +0,06pp
Vooruit -0,28pp
Indice santé (100%)
cd&v -
DéFI -
Ecolo -0,15pp
Groen +0,06pp
Les Engagés -
MR -
N-VA -0,08pp
Open Vld -
PS -0,16pp
PVDA-PTB -1,74pp
VB +0,06pp
Vooruit -0,30pp

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
ppPoint de pourcentage

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

Ecolo
108 Glissement fiscal des accises vers les produits énergétiques polluants
802 Gratuité ciblée SNCB (Jeunes, BIM, Seniors)
803 Offrir un entretien vélo gratuit par an à l’ensemble des citoyens
804 Suppression de la TVA sur les transports publics
Groen
503 Transitie naar een circulaire economie: een verlaagd btw-tarief op herstellingen
802 Accijnshervorming die elektriciteit goedkoper maakt
803 Nultarief voor btw op openbaar vervoer en quasi gratis openbaar vervoer voor jongeren, ouderen en mensen die moeilijk rondkomen
804 Afbouwen van fossiele subsidies transportsector en vlottere mobiliteit dankzij een sturende verkeersfiscaliteit
805 Eerlijke bijdrage van de luchtvaart: diverse taksen
N-VA
102 De aftrek voor kinderopvang gaat naar 100%
PS
301 Offrir un repas chaud gratuit de qualité à tous les élèves de l’enseignement fondamental
402 Rendre gratuit les soins de base en supprimant les tickets modérateurs pour toutes les prestations des médecins généralistes et les soins préventifs, conservatoires et réparateurs chez les dentistes
801 Rendre gratuits les transport publics : SNCB
802 Rendre gratuits les transports publics : TEC/STIB
PVDA-PTB
102 Suppression de la TVA sur les produits alimentaires | Afschaffing van de btw op voedingsmiddelen
402 Les médicaments hors brevet moins chers via le modèle kiwi | Medicijnen waarvan het octrooi is verlopen goedkoper volgens het kiwimodel
403 Consultation chez le médecin généraliste sans argent en poche | Raadpleging bij een huisarts zonder geld op zak
801 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
802 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
803 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
804 Annulation de l'augmentation des accises sur l’électricité et le gaz | Ongedaan maken van de accijnsverhoging op elektriciteit en aardgas
VB
502 Invoeren van btw op kranten
Vooruit
301 Gratis gezonde schoolmaaltijd in het kleuter- en lager onderwijs
302 Maximumfactuur secundair onderwijs
708 Kinderopvang: 130 dagen per jaar gratis voor ieder kind

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets directs des mesures qui modifient les prix des biens et services sur l'inflation pour différentes catégories de ménages. Les effets sont exprimés en différence d'inflation en points de pourcentage par rapport au scénario de référence, c’est-à-dire avant introduction des mesures.

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle HINT. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper consacré à EXPEDITION.

Définitions

Décile de revenu : Les ménages sont répartis en dix classes de même taille en fonction de leur revenu disponible équivalent (du plus faible au plus élevé). Chaque classe représente 10% des ménages et est appelée décile. Le premier décile regroupe les 10% des ménages percevant les revenus les plus faibles, tandis que le dixième décile regroupe les 10% des ménages avec les revenus les plus élevés. Le revenu disponible équivalent est le revenu disponible d’un ménage divisé par la valeur de son échelle d'équivalence. L'échelle d’équivalence est un facteur qui tient compte des économies d’échelle liées à la gestion d’un ménage commun, ainsi que les besoins - supposés - moins importants des enfants par rapport à ceux des adultes. L'échelle d’équivalence utilisée est l'échelle d'équivalence modifiée de l'OCDE où chaque membre du ménage se voit attribuer un facteur de pondération : 1 pour le premier membre, 0,5 pour chaque autre membre âgé de minimum 14 ans et 0,3 pour chaque membre de moins de 14 ans. En divisant le revenu disponible par la valeur de l'échelle d'équivalence, le revenu nominal est ramené au niveau de bien-être d'un ménage d’une personne. De cette manière, il est possible de comparer entre eux les revenus de ménages de taille et de composition différentes. Ce concept de revenu est également appelé le revenu standardisé. Les économies d’échelle sont les avantages en termes de coûts qui découlent du fait que plusieurs personnes vivent dans un même ménage. Ces personnes peuvent dans une certaine mesure partager un certain nombre de frais communs, par exemple le chauffage, la voiture, l’éclairage.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées.

Indice des prix à la consommation : L’indice des prix à la consommation est calculé tous les mois et donne une idée de l’évolution des prix des biens et services consommés par un ménage moyen en Belgique. Le calcul prend en compte l’évolution des prix de centaines de produits en divers endroits de Belgique, dont une moyenne pondérée est estimée sur la base de pondérations tirées de l'enquête sur le budget des ménages.

Indice santé : L’indice santé est calculé de la même manière que l’indice des prix à la consommation mais sans tenir compte de l’évolution des prix de l’essence, du diesel, des boissons alcoolisées et du tabac.

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par décile de revenu disponible du ménage - moyenne

Différence en h/semaine par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par niveau d’éducation - moyenne

Différence en h/semaine par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par catégorie d’âge - moyenne

Différence en h/semaine par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par région - moyenne

Différence en h/semaine par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par genre - moyenne

Différence en h/semaine par rapport au scénario de référence

loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...
loading...

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par décile de revenu disponible du ménage - moyenne

Décile de revenu disponible équivalent (part dans la population) Offre de travail dans le scénario de référence Différence dans l'offre de travail par rapport au scénario de référence
1er décile (10%) 4,4 h/semaine
cd&v +0,87 h/semaine
DéFI +0,30 h/semaine
Ecolo +0,40 h/semaine
Groen +0,79 h/semaine
Les Engagés +0,91 h/semaine
MR +1,01 h/semaine
N-VA +1,82 h/semaine
Open Vld +1,31 h/semaine
PS +0,06 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +1,03 h/semaine
Vooruit +0,36 h/semaine
2ème décile (10%) 7,4 h/semaine
cd&v +0,78 h/semaine
DéFI +0,16 h/semaine
Ecolo +0,81 h/semaine
Groen +0,54 h/semaine
Les Engagés +0,95 h/semaine
MR +0,92 h/semaine
N-VA +2,27 h/semaine
Open Vld +1,51 h/semaine
PS +0,07 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,99 h/semaine
Vooruit +0,18 h/semaine
3ème décile (10%) 10,1 h/semaine
cd&v +0,46 h/semaine
DéFI +0,24 h/semaine
Ecolo +0,72 h/semaine
Groen +0,52 h/semaine
Les Engagés +0,41 h/semaine
MR +0,61 h/semaine
N-VA +0,83 h/semaine
Open Vld +0,72 h/semaine
PS +0,13 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,58 h/semaine
Vooruit +0,34 h/semaine
4ème décile (10%) 16,0 h/semaine
cd&v +1,03 h/semaine
DéFI +0,65 h/semaine
Ecolo +0,63 h/semaine
Groen +1,15 h/semaine
Les Engagés +0,50 h/semaine
MR +1,27 h/semaine
N-VA +0,92 h/semaine
Open Vld +0,63 h/semaine
PS +0,15 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +1,34 h/semaine
Vooruit +0,75 h/semaine
5ème décile (10%) 22,9 h/semaine
cd&v +1,04 h/semaine
DéFI +0,74 h/semaine
Ecolo +0,66 h/semaine
Groen +0,98 h/semaine
Les Engagés +0,39 h/semaine
MR +1,27 h/semaine
N-VA +0,60 h/semaine
Open Vld +0,36 h/semaine
PS +0,24 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +1,28 h/semaine
Vooruit +0,90 h/semaine
6ème décile (10%) 28,5 h/semaine
cd&v +0,56 h/semaine
DéFI +0,37 h/semaine
Ecolo +0,25 h/semaine
Groen +0,42 h/semaine
Les Engagés +0,12 h/semaine
MR +0,74 h/semaine
N-VA +0,42 h/semaine
Open Vld +0,25 h/semaine
PS +0,16 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,81 h/semaine
Vooruit +0,44 h/semaine
7ème décile (10%) 30,7 h/semaine
cd&v +0,56 h/semaine
DéFI +0,46 h/semaine
Ecolo +0,09 h/semaine
Groen +0,46 h/semaine
Les Engagés +0,08 h/semaine
MR +0,79 h/semaine
N-VA +0,21 h/semaine
Open Vld +0,20 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,69 h/semaine
Vooruit +0,53 h/semaine
8ème décile (10%) 32,2 h/semaine
cd&v +0,32 h/semaine
DéFI +0,35 h/semaine
Ecolo +0,10 h/semaine
Groen +0,28 h/semaine
Les Engagés +0,04 h/semaine
MR +0,44 h/semaine
N-VA +0,21 h/semaine
Open Vld +0,12 h/semaine
PS +0,08 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,44 h/semaine
Vooruit +0,32 h/semaine
9ème décile (10%) 33,2 h/semaine
cd&v +0,20 h/semaine
DéFI +0,18 h/semaine
Ecolo +0,03 h/semaine
Groen +0,09 h/semaine
Les Engagés +0,00 h/semaine
MR +0,32 h/semaine
N-VA +0,12 h/semaine
Open Vld +0,17 h/semaine
PS +0,04 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,21 h/semaine
Vooruit +0,14 h/semaine
10ème décile (10%) 34,4 h/semaine
cd&v +0,13 h/semaine
DéFI +0,12 h/semaine
Ecolo +0,02 h/semaine
Groen +0,07 h/semaine
Les Engagés +0,01 h/semaine
MR +0,18 h/semaine
N-VA +0,12 h/semaine
Open Vld +0,11 h/semaine
PS +0,02 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,17 h/semaine
Vooruit +0,10 h/semaine
Total (100%) 22,0 h/semaine
cd&v +0,60 h/semaine
DéFI +0,36 h/semaine
Ecolo +0,37 h/semaine
Groen +0,53 h/semaine
Les Engagés +0,34 h/semaine
MR +0,75 h/semaine
N-VA +0,75 h/semaine
Open Vld +0,54 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,75 h/semaine
Vooruit +0,40 h/semaine

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par niveau d’éducation - moyenne

Niveau d’éducation (part dans la population) Offre de travail dans le scénario de référence Différence dans l'offre de travail par rapport au scénario de référence
Enseignement primaire (ou sans diplôme) (9%) 10,5 h/semaine
cd&v +0,74 h/semaine
DéFI +0,45 h/semaine
Ecolo +0,90 h/semaine
Groen +0,84 h/semaine
Les Engagés +0,50 h/semaine
MR +0,90 h/semaine
N-VA +2,27 h/semaine
Open Vld +2,19 h/semaine
PS +0,22 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,79 h/semaine
Vooruit +0,47 h/semaine
Enseignement secondaire inférieur (15%) 16,0 h/semaine
cd&v +0,59 h/semaine
DéFI +0,26 h/semaine
Ecolo +0,60 h/semaine
Groen +0,40 h/semaine
Les Engagés +0,34 h/semaine
MR +0,73 h/semaine
N-VA +0,87 h/semaine
Open Vld +0,57 h/semaine
PS +0,11 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,75 h/semaine
Vooruit +0,31 h/semaine
Enseignement secondaire supérieur (28%) 23,6 h/semaine
cd&v +0,52 h/semaine
DéFI +0,29 h/semaine
Ecolo +0,27 h/semaine
Groen +0,45 h/semaine
Les Engagés +0,21 h/semaine
MR +0,70 h/semaine
N-VA +0,66 h/semaine
Open Vld +0,42 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,74 h/semaine
Vooruit +0,33 h/semaine
Enseignement supérieur de type court (24%) 27,3 h/semaine
cd&v +0,50 h/semaine
DéFI +0,32 h/semaine
Ecolo +0,15 h/semaine
Groen +0,40 h/semaine
Les Engagés +0,20 h/semaine
MR +0,63 h/semaine
N-VA +0,40 h/semaine
Open Vld +0,26 h/semaine
PS +0,08 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,61 h/semaine
Vooruit +0,36 h/semaine
Enseignement supérieur de type long (11%) 30,4 h/semaine
cd&v +0,42 h/semaine
DéFI +0,32 h/semaine
Ecolo +0,07 h/semaine
Groen +0,35 h/semaine
Les Engagés +0,07 h/semaine
MR +0,62 h/semaine
N-VA +0,23 h/semaine
Open Vld +0,23 h/semaine
PS +0,03 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,53 h/semaine
Vooruit +0,37 h/semaine
Information non disponible (13%) 15,5 h/semaine
cd&v +1,01 h/semaine
DéFI +0,68 h/semaine
Ecolo +0,66 h/semaine
Groen +1,06 h/semaine
Les Engagés +1,05 h/semaine
MR +1,16 h/semaine
N-VA +0,93 h/semaine
Open Vld +0,46 h/semaine
PS +0,14 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +1,24 h/semaine
Vooruit +0,75 h/semaine
Total (100%) 22,0 h/semaine
cd&v +0,60 h/semaine
DéFI +0,36 h/semaine
Ecolo +0,37 h/semaine
Groen +0,53 h/semaine
Les Engagés +0,34 h/semaine
MR +0,75 h/semaine
N-VA +0,75 h/semaine
Open Vld +0,54 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,75 h/semaine
Vooruit +0,40 h/semaine

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par catégorie d’âge - moyenne

Catégorie d’âge (part dans la population) Offre de travail dans le scénario de référence Différence dans l'offre de travail par rapport au scénario de référence
18-24 (2%) 17,1 h/semaine
cd&v +0,22 h/semaine
DéFI +0,12 h/semaine
Ecolo +0,46 h/semaine
Groen +0,83 h/semaine
Les Engagés +0,40 h/semaine
MR +0,82 h/semaine
N-VA +1,04 h/semaine
Open Vld +0,60 h/semaine
PS +0,36 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,73 h/semaine
Vooruit +0,23 h/semaine
25-34 (17%) 23,9 h/semaine
cd&v +0,53 h/semaine
DéFI +0,27 h/semaine
Ecolo +0,40 h/semaine
Groen +0,56 h/semaine
Les Engagés +1,00 h/semaine
MR +0,90 h/semaine
N-VA +0,87 h/semaine
Open Vld +0,55 h/semaine
PS +0,15 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,87 h/semaine
Vooruit +0,34 h/semaine
35-44 (25%) 23,6 h/semaine
cd&v +0,79 h/semaine
DéFI +0,48 h/semaine
Ecolo +0,35 h/semaine
Groen +0,68 h/semaine
Les Engagés +0,51 h/semaine
MR +0,97 h/semaine
N-VA +0,76 h/semaine
Open Vld +0,50 h/semaine
PS +0,11 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +1,06 h/semaine
Vooruit +0,52 h/semaine
45-54 (33%) 23,1 h/semaine
cd&v +0,60 h/semaine
DéFI +0,41 h/semaine
Ecolo +0,29 h/semaine
Groen +0,54 h/semaine
Les Engagés +0,09 h/semaine
MR +0,86 h/semaine
N-VA +0,61 h/semaine
Open Vld +0,53 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,84 h/semaine
Vooruit +0,47 h/semaine
55-65 (23%) 17,7 h/semaine
cd&v +0,46 h/semaine
DéFI +0,24 h/semaine
Ecolo +0,48 h/semaine
Groen +0,31 h/semaine
Les Engagés +0,04 h/semaine
MR +0,26 h/semaine
N-VA +0,85 h/semaine
Open Vld +0,59 h/semaine
PS +0,06 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,22 h/semaine
Vooruit +0,25 h/semaine
Total (100%) 22,0 h/semaine
cd&v +0,60 h/semaine
DéFI +0,36 h/semaine
Ecolo +0,37 h/semaine
Groen +0,53 h/semaine
Les Engagés +0,34 h/semaine
MR +0,75 h/semaine
N-VA +0,75 h/semaine
Open Vld +0,54 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,75 h/semaine
Vooruit +0,40 h/semaine

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par région - moyenne

Région (part dans la population) Offre de travail dans le scénario de référence Différence dans l'offre de travail par rapport au scénario de référence
Bruxelles (14%) 18,2 h/semaine
cd&v +0,94 h/semaine
DéFI +0,53 h/semaine
Ecolo +0,59 h/semaine
Groen +1,03 h/semaine
Les Engagés +0,78 h/semaine
MR +1,20 h/semaine
N-VA +1,89 h/semaine
Open Vld +1,88 h/semaine
PS +0,26 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +1,11 h/semaine
Vooruit +0,57 h/semaine
Flandre (54%) 24,5 h/semaine
cd&v +0,51 h/semaine
DéFI +0,32 h/semaine
Ecolo +0,34 h/semaine
Groen +0,41 h/semaine
Les Engagés +0,25 h/semaine
MR +0,61 h/semaine
N-VA +0,49 h/semaine
Open Vld +0,28 h/semaine
PS +0,09 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,64 h/semaine
Vooruit +0,35 h/semaine
Wallonie (32%) 19,3 h/semaine
cd&v +0,59 h/semaine
DéFI +0,35 h/semaine
Ecolo +0,33 h/semaine
Groen +0,51 h/semaine
Les Engagés +0,31 h/semaine
MR +0,80 h/semaine
N-VA +0,69 h/semaine
Open Vld +0,39 h/semaine
PS +0,06 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,79 h/semaine
Vooruit +0,42 h/semaine
Total (100%) 22,0 h/semaine
cd&v +0,60 h/semaine
DéFI +0,36 h/semaine
Ecolo +0,37 h/semaine
Groen +0,53 h/semaine
Les Engagés +0,34 h/semaine
MR +0,75 h/semaine
N-VA +0,75 h/semaine
Open Vld +0,54 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,75 h/semaine
Vooruit +0,40 h/semaine

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets à moyen terme sur l’offre de travail par genre - moyenne

Genre (part dans la population) Offre de travail dans le scénario de référence Différence dans l'offre de travail par rapport au scénario de référence
Homme (48%) 24,6 h/semaine
cd&v +0,41 h/semaine
DéFI +0,16 h/semaine
Ecolo +0,41 h/semaine
Groen +0,27 h/semaine
Les Engagés +0,15 h/semaine
MR +0,60 h/semaine
N-VA +0,81 h/semaine
Open Vld +0,50 h/semaine
PS +0,07 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,58 h/semaine
Vooruit +0,21 h/semaine
Femme (52%) 19,5 h/semaine
cd&v +0,77 h/semaine
DéFI +0,55 h/semaine
Ecolo +0,34 h/semaine
Groen +0,77 h/semaine
Les Engagés +0,52 h/semaine
MR +0,90 h/semaine
N-VA +0,70 h/semaine
Open Vld +0,58 h/semaine
PS +0,14 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,91 h/semaine
Vooruit +0,59 h/semaine
Total (100%) 22,0 h/semaine
cd&v +0,60 h/semaine
DéFI +0,36 h/semaine
Ecolo +0,37 h/semaine
Groen +0,53 h/semaine
Les Engagés +0,34 h/semaine
MR +0,75 h/semaine
N-VA +0,75 h/semaine
Open Vld +0,54 h/semaine
PS +0,10 h/semaine
PVDA-PTB -
VB +0,75 h/semaine
Vooruit +0,40 h/semaine

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

cd&v
102 Lastenverlaging op arbeid - luik sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik uitdoving bijzondere bijdrage sociale zekerheid
104 Lastenverlaging op arbeid - luik hervorming belastingschijven
201 Beperking langdurige werkloosheidsuitkering
DéFI
101 Augmenter la progressivité de l'impôt en modifiant les tranches d'imposition
103 Augmenter la majoration de la quotité exemptée d'impôt pour chaque enfant à charge de 2 500 euros
104 Supprimer progressivement par année le quotient conjugal
301 Supprimer le statut du cohabitant
Ecolo
101 Augmentation des bas et moyens salaires jusqu’à 350 euros nets
202 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian
203 Augmentation du salaire minimum fixé à 60% du salaire médian : volet bonus à l'emploi
301 Individualisation des droits sociaux via la suppression du statut de cohabitant
302 Augmentation des allocations sociales à 110% du seuil de pauvreté
Groen
101 Welvaartsgarantie - een bescherming tegen armoede en een bonus voor werkenden
102 Lastenverlaging op arbeid - luik hogere en bredere sociale werkbonus
103 Lastenverlaging op arbeid - luik afschaffing bijzondere bijdrage sociale zekerheid (bbsz)
104 Lastenverlaging op arbeid - luik verhoging belastingvrije som
110 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel personenbelasting
201 Hogere minimumlonen
Les Engagés
101 Bonus bosseur : instauration d’un ‘bonus bosseur’ en Wallonie et à Bruxelles
301 Individualisation des droits sociaux
302 Allocations familiales à 300 euros : Réforme de l’exonération fiscale pour les enfants à charge
303 Allocations familiales à 300 euros - Wallonie
304 Allocations familiales à 300 euros - Bruxelles
MR
101 Rehausser la quotité exemptée d’impôt au niveau du revenu d’intégration sociale (RIS)
102 Une augmentation des salaires nets grâce à la suppression de la cotisation spéciale de sécurité sociale
201 Des allocations de chômage limitées à deux ans
204 Bonus d’activité pour tous les travailleurs qui gagnent moins de 4.500 € brut par mois
N-VA
101 We vergroten het verschil werken en niet-werken door de belasting op arbeid te verlagen
102 De aftrek voor kinderopvang gaat naar 100%
105 We schrappen belastingaftrekken voor niet-actieven
201 We schaffen de inschakelingsuitkeringen geleidelijk af
203 We beperken de werkloosheidsuitkering in de tijd
303 We besteden alleen het gedeelte van pensioenen uit de welvaartsenveloppe
304 We hervormen het leefloon zodat de kloof tussen werken en niet-werken groter wordt
Open Vld
101 Werken meer laten lonen door de afschaffing van de 45%-schijf.
102 Werken meer laten lonen door de verbreding en verdieping van de Vlaamse jobbonus.
201 Het verschil tussen werken en niet-werken vergroten. Werken stimuleren door de werkloosheid in de tijd te beperken tot 2 jaar
202 Mensen aanmoedigen om zo snel mogelijk weer aan de slag te gaan door de degressiviteit van de werkloosheidsuitkering te versterken.
209 De welvaartsenveloppe wordt hervormd om er voor te zorgen dat werken of gewerkt hebben altijd meer loont dan niet werken of niet-gewerkt hebben.
210 Geen nieuwe instroom meer voor SWT
PS
201 Augmenter les bas et moyens salaires via un crédit d'impôt
VB
101 Koopkracht versterken door de verhoging van de belastingvrije som tot 13000 euro
102 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 40% naar 30%
103 Koopkracht versterken door de verlaging van de belastingschijf van 45% naar 40%.
104 Koopkracht versterken door de verhoging van de ondergrens van de belastingschijf van 50%
201 Werken aanmoedigen door de sociale beperking van de werkloosheidsuitkering tot 2 jaar.
202 Werken aanmoedigen door de verhoging van het minimumloon met 5%
203 Gezinnen steunen door de invoering van een deeltijds opvoedersinkomen voor de ouder die kiest om deeltijds te werken en deeltijds voor de kinderen te zorgen.
Vooruit
101 Lagere belasting op werk: verhoging belastingvrije som
102 Lagere belasting op werk: versterking werkbonus
201 Verhoging minimumloon naar 2.500 euro tegen 2029
710 Hervorming groeipakket - shift naar diensten

De quoi s’agit-il ? 

Il s'agit des effets à moyen terme sur l’offre de travail des ménages de réformes de la législation fiscale et sociale affectant leur revenu disponible. Les effets représentés correspondent à l'impact moyen sur l'offre de travail hebdomadaire.

Les résultats calculés avec le modèle LASER sont présentés par décile de revenu et selon différents groupes socio-économiques définis sur base du niveau d’éducation, de l’âge, de la région ou du genre. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Offre de travail : Nombre d'heures qu'une personne désire travailler au cours d'une semaine. Dans le cadre du modèle, chaque personne a le choix entre 4 possibilités d'offre de travail : temps plein (38 heures par semaine), temps partiel à 50 et 80 pourcent (19 et 30 heures par semaine) et non-participation volontaire (0 heure par semaine). Par ailleurs, une personne peut être au chômage complet (0 heure de travail, avec temps disponible réduit par la recherche d'emploi). Par conséquent, cinq possibilités s'offrent à une personne isolée et 5 x 5 = 25 possibilités à un couple. L’offre de travail choisie est celle qui optimise le bien-être du ménage étant donnés le revenu disponible subséquent à ce choix et la préférence relative entre consommation et temps de loisir. A noter que les choix d'offre de travail ne sont pas entièrement libres mais intègrent certaines contraintes liées à la demande de travail (à la situation macroéconomique sur le marché du travail). Notamment le chômage est, par modélisation, un choix contraint.

Revenu disponible : Les revenus dont un ménage dispose au cours d'un mois soit pour consommer, soit pour épargner. Pour calculer ce revenu, on additionne d’abord, pour l’ensemble des membres du ménage, les éventuels revenus bruts du travail, les prestations brutes de sécurité sociale (comme les pensions, les allocations de chômage, les indemnités maladie-invalidité et les allocations d'aide sociale) et les allocations familiales. Le revenu disponible est obtenu après déduction des cotisations de sécurité sociale et de l’impôt des personnes physiques finalement dû. Le chiffrage est basé sur des données administratives. Les composantes du revenu qui ne sont pas incluses dans les sources administratives utilisées ne sont pas imputées. Entre autres, les revenus du patrimoine ne font donc pas partie du concept utilisé ici. Ce concept de revenu se distingue également du patrimoine des ménages. Les mesures portant spécifiquement sur la taxation du patrimoine n'ont donc pas été calculées avec ce modèle et leurs effets ne sont donc pas repris dans les résultats présentés.

Revenu disponible équivalent : Le revenu disponible équivalent est le revenu disponible d’un ménage divisé par la valeur de son échelle d'équivalence. L'échelle d’équivalence est un facteur qui exprime les économies d’échelle liées à la gestion d’un ménage commun, ainsi que les besoins - supposés - moins importants des enfants par rapport à ceux des adultes. L'échelle d’équivalence utilisée est l'échelle d'équivalence modifiée de l'OCDE où chaque membre du ménage se voit attribuer un facteur de pondération : 1 pour le premier membre, 0,5 pour chaque autre membre âgé de minimum 14 ans et 0,3 pour chaque membre de moins de 14 ans. En divisant le revenu disponible par la valeur de l'échelle d'équivalence, le revenu nominal est ramené au niveau de bien-être d'un ménage d’une personne. De cette manière, il est possible de comparer entre eux les revenus de ménages de taille et de composition différentes. Ce concept de revenu est également appelé le revenu standardisé. Les économies d'échelle sont des avantages sur le plan des coûts qui résultent du fait que plusieurs personnes vivent au sein d'un même ménage. Dans une certaine mesure, elles peuvent partager certains frais communs, tels que le chauffage, la voiture ou l'éclairage.

Décile : Les individus sont répartis en 10 classes de taille égale en fonction du revenu disponible équivalent du ménage (du plus faible au plus élevé). Chaque classe représente 10% des individus et est appelée décile. Le premier décile regroupe les 10% des individus qui perçoivent les revenus les plus faibles, tandis que le dixième décile regroupe les 10% des individus avec les revenus les plus élevés.

Population : Population en âge et apte à travailler, c'est-à-dire entre 18 et 65 ans et ne percevant pas d'allocations de retraite, de maladie, d’invalidité ou d’accident de travail. Les indépendants et les allocataires de chômage autre que le chômage complet sont exclus.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectif regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Définitions

Offre de travail : Nombre d'heures qu'une personne désire travailler au cours d'une semaine. Dans le cadre du modèle, chaque personne a le choix entre 4 possibilités d'offre de travail : temps plein (38 heures par semaine), temps partiel à 50 et 80 pourcent (19 et 30 heures par semaine) et non-participation volontaire (0 heure par semaine). Par ailleurs, une personne peut être au chômage complet (0 heure de travail, avec temps disponible réduit par la recherche d'emploi). Par conséquent, cinq possibilités s'offrent à une personne isolée et 5 x 5 = 25 possibilités à un couple. L’offre de travail choisie est celle qui optimise le bien-être du ménage étant donnés le revenu disponible subséquent à ce choix et la préférence relative entre consommation et temps de loisir. A noter que les choix d'offre de travail ne sont pas entièrement libres mais intègrent certaines contraintes liées à la demande de travail (à la situation macroéconomique sur le marché du travail). Notamment le chômage est, par modélisation, un choix contraint.

Population : Population en âge et apte à travailler, c'est-à-dire entre 18 et 65 ans et ne percevant pas d'allocations de retraite, de maladie, d’invalidité ou d’accident de travail. Les indépendants et les allocataires de chômage autre que le chômage complet sont exclus.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectif regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Niveau d’éducation : Niveau d'éducation le plus élevé atteint au cours du cursus scolaire.

Information non disponible : Le niveau d'éducation n'est pas renseigné dans les données de la Banque Carrefour de la Sécurité sociale pour 12,3% de l'échantillon. Cela concerne essentiellement les personnes nées hors de Belgique.

Définitions

Offre de travail : Nombre d'heures qu'une personne désire travailler au cours d'une semaine. Dans le cadre du modèle, chaque personne a le choix entre 4 possibilités d'offre de travail : temps plein (38 heures par semaine), temps partiel à 50 et 80 pourcent (19 et 30 heures par semaine) et non-participation volontaire (0 heure par semaine). Par ailleurs, une personne peut être au chômage complet (0 heure de travail, avec temps disponible réduit par la recherche d'emploi). Par conséquent, cinq possibilités s'offrent à une personne isolée et 5 x 5 = 25 possibilités à un couple. L’offre de travail choisie est celle qui optimise le bien-être du ménage étant donnés le revenu disponible subséquent à ce choix et la préférence relative entre consommation et temps de loisir. A noter que les choix d'offre de travail ne sont pas entièrement libres mais intègrent certaines contraintes liées à la demande de travail (à la situation macroéconomique sur le marché du travail). Notamment le chômage est, par modélisation, un choix contraint.

Population : Population en âge et apte à travailler, c'est-à-dire entre 18 et 65 ans et ne percevant pas d'allocations de retraite, de maladie, d’invalidité ou d’accident de travail. Les indépendants et les allocataires de chômage autre que le chômage complet sont exclus.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectif regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Catégorie d’âge : Age atteint au cours de l'année 2024.

Définitions

Offre de travail : Nombre d'heures qu'une personne désire travailler au cours d'une semaine. Dans le cadre du modèle, chaque personne a le choix entre 4 possibilités d'offre de travail : temps plein (38 heures par semaine), temps partiel à 50 et 80 pourcent (19 et 30 heures par semaine) et non-participation volontaire (0 heure par semaine). Par ailleurs, une personne peut être au chômage complet (0 heure de travail, avec temps disponible réduit par la recherche d'emploi). Par conséquent, cinq possibilités s'offrent à une personne isolée et 5 x 5 = 25 possibilités à un couple. L’offre de travail choisie est celle qui optimise le bien-être du ménage étant donnés le revenu disponible subséquent à ce choix et la préférence relative entre consommation et temps de loisir. A noter que les choix d'offre de travail ne sont pas entièrement libres mais intègrent certaines contraintes liées à la demande de travail (à la situation macroéconomique sur le marché du travail). Notamment le chômage est, par modélisation, un choix contraint.

Population : Population en âge et apte à travailler, c'est-à-dire entre 18 et 65 ans et ne percevant pas d'allocations de retraite, de maladie, d’invalidité ou d’accident de travail. Les indépendants et les allocataires de chômage autre que le chômage complet sont exclus.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectif regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Région : Les ménages sont classés sur la base de la Région dans laquelle ils sont domiciliés.

Définitions

Offre de travail : Nombre d'heures qu'une personne désire travailler au cours d'une semaine. Dans le cadre du modèle, chaque personne a le choix entre 4 possibilités d'offre de travail : temps plein (38 heures par semaine), temps partiel à 50 et 80 pourcent (19 et 30 heures par semaine) et non-participation volontaire (0 heure par semaine). Par ailleurs, une personne peut être au chômage complet (0 heure de travail, avec temps disponible réduit par la recherche d'emploi). Par conséquent, cinq possibilités s'offrent à une personne isolée et 5 x 5 = 25 possibilités à un couple. L’offre de travail choisie est celle qui optimise le bien-être du ménage étant donnés le revenu disponible subséquent à ce choix et la préférence relative entre consommation et temps de loisir. A noter que les choix d'offre de travail ne sont pas entièrement libres mais intègrent certaines contraintes liées à la demande de travail (à la situation macroéconomique sur le marché du travail). Notamment le chômage est, par modélisation, un choix contraint.

Population : Population en âge et apte à travailler, c'est-à-dire entre 18 et 65 ans et ne percevant pas d'allocations de retraite, de maladie, d’invalidité ou d’accident de travail. Les indépendants et les allocataires de chômage autre que le chômage complet sont exclus.

Scénario de référence : La situation socioéconomique avant introduction des mesures proposées. Les règles de calcul des prestations, cotisations et retenues et de l'impôt des personnes physiques en vigueur au 1er janvier 2024 sont appliquées pour déterminer les revenus des membres d’un ménage privé. Un ménage privé regroupe les individus qui partagent un même lieu de résidence et décident conjointement de la majeure partie de leurs dépenses. Dans cet exercice, ce concept correspond à ce qui est connu comme « ménage privé » dans les sources administratives. Les ménages privés sont les ménages qui partagent la même adresse et qui ne sont pas reconnus comme collectifs. Les ménages collectif regroupent les communautés religieuses, les maisons de soins et de repos, les orphelinats, les logements pour étudiants ou travailleurs, les institutions hospitalières ou de soins et les prisons. Les membres d’un ménage privé ne présentent pas nécessairement un lien de parenté. Un ménage privé peut être composé de plusieurs noyaux familiaux et inclure plus d’un ménage fiscal.

Genre : Genre, tel qu'enregistré dans les données administratives.

Effets à long terme sur la demande de transport, la congestion et l'environnement

Demande de transport

Passagers-kilomètres, voiture

Indice, année 2024 = 100
loading...

Passagers-kilomètres, transports publics

Indice, année 2024 = 100
loading...

Passagers-kilomètres, modes actifs

Indice, année 2024 = 100
loading...

Tonnes-kilomètres (marchandises), route

Indice, année 2024 = 100
loading...

Congestion

Véhicules-kilomètres parcourus, heures de pointe, zones de congestion

Indice, année 2024 = 100
loading...

Vitesse moyenne en heure de pointe du matin sur le réseau principal, zones de congestion

Indice, année 2024 = 100
loading...

Vitesse moyenne en heure de pointe du soir sur le réseau principal, zones de congestion

Indice, année 2024 = 100
loading...

Environnement

Emissions directes de gaz à effet de serre

Indice, année 2024 = 100
loading...

Emissions directes de NOx

Indice, année 2024 = 100
loading...

Emissions directes de PM2.5

Indice, année 2024 = 100
loading...

Emissions non-brûlées de PM2.5

Indice, année 2024 = 100
loading...

Effets à long terme sur la composition du parc automobile

Parts des différentes motorisations en 2040 (en %)

loading...

Effets à long terme sur la demande de transport, la congestion et l'environnement

Différences par rapport au scénario de référence
2030 2035 2040
Demande de transport
Passagers-kilomètres, voiture
cd&v - - -
DéFI -0,0% +0,0% +0,0%
Ecolo -2,8% -2,8% -2,9%
Groen -1,6% -1,7% -1,6%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA -0,0% -0,0% -0,0%
Open Vld - - -
PS -1,0% -0,9% -0,8%
PVDA-PTB -1,5% -1,5% -1,4%
VB - - -
Vooruit +0,3% +0,3% +0,3%
Passagers-kilomètres, transports publics
cd&v - - -
DéFI +0,0% -0,0% -0,0%
Ecolo +11,6% +11,6% +11,3%
Groen +9,3% +9,3% +9,0%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA +0,0% +0,0% +0,0%
Open Vld - - -
PS +10,8% +10,7% +10,7%
PVDA-PTB +18,3% +18,4% +18,7%
VB - - -
Vooruit -0,7% -0,6% -0,6%
Passagers-kilomètres, modes actifs
cd&v - - -
DéFI +0,0% -0,1% -0,1%
Ecolo +2,1% +2,3% +2,3%
Groen +0,4% +0,6% +0,5%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA +0,0% +0,0% +0,0%
Open Vld - - -
PS -4,3% -4,2% -4,1%
PVDA-PTB -11,7% -11,3% -10,9%
VB - - -
Vooruit -1,1% -1,0% -0,9%
Tonnes-kilomètres (marchandises), route
cd&v - - -
DéFI -0,0% -0,0% -0,0%
Ecolo -0,0% -0,0% -0,0%
Groen -1,0% -1,0% -1,0%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA -0,2% -0,2% -0,2%
Open Vld - - -
PS +0,0% +0,0% +0,0%
PVDA-PTB +0,0% +0,0% +0,0%
VB - - -
Vooruit -1,0% -1,0% -1,0%
Congestion
Véhicules-kilomètres parcourus, heures de pointe, zones de congestion
cd&v - - -
DéFI +0,0% +0,0% +0,0%
Ecolo -4,4% -4,3% -4,1%
Groen -2,0% -2,0% -1,8%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA +0,0% +0,0% +0,0%
Open Vld - - -
PS -0,7% -0,7% -0,6%
PVDA-PTB -0,6% -0,5% -0,5%
VB - - -
Vooruit -2,8% -2,6% -2,5%
Vitesse moyenne en heure de pointe du matin sur le réseau principal, zones de congestion
cd&v - - -
DéFI -0,0% -0,0% -0,0%
Ecolo +5,0% +4,9% +4,7%
Groen +2,1% +2,2% +2,1%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA -0,0% -0,0% -0,0%
Open Vld - - -
PS +0,7% +0,6% +0,5%
PVDA-PTB +0,3% +0,3% +0,3%
VB - - -
Vooruit +2,1% +2,0% +1,9%
Vitesse moyenne en heure de pointe du soir sur le réseau principal, zones de congestion
cd&v - - -
DéFI -0,0% -0,0% -0,0%
Ecolo +4,2% +4,3% +4,2%
Groen +1,8% +1,8% +1,8%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA -0,0% -0,0% -0,0%
Open Vld - - -
PS +0,9% +0,9% +0,8%
PVDA-PTB +1,1% +1,1% +1,0%
VB - - -
Vooruit +3,6% +3,4% +3,3%
Environnement
Emissions directes de gaz à effet de serre
cd&v - - -
DéFI -0,8% -1,5% -1,1%
Ecolo +1,0% +1,9% +1,3%
Groen -1,2% -1,2% -1,1%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA -0,0% -0,0% -0,0%
Open Vld - - -
PS -1,0% -1,1% -0,8%
PVDA-PTB -0,3% -0,1% +0,1%
VB - - -
Vooruit +0,4% +0,3% +0,2%
Emissions directes de NOx
cd&v - - -
DéFI -0,2% -0,3% -0,3%
Ecolo -0,6% -0,3% -0,3%
Groen +0,0% +0,1% +0,1%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA +0,1% +0,1% +0,2%
Open Vld - - -
PS -0,2% -0,3% -0,2%
PVDA-PTB +0,0% -0,1% -0,0%
VB - - -
Vooruit +1,0% +0,9% +0,9%
Emissions directes de PM2.5
cd&v - - -
DéFI -0,3% -0,5% -0,3%
Ecolo -0,4% -0,1% -0,1%
Groen +0,1% +0,3% +0,4%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA +0,2% +0,2% +0,2%
Open Vld - - -
PS -0,6% -0,5% -0,4%
PVDA-PTB -0,6% -0,4% -0,3%
VB - - -
Vooruit +1,3% +1,4% +1,3%
Emissions non-brûlées de PM2.5
cd&v - - -
DéFI +0,0% -0,0% -0,0%
Ecolo +1,2% +1,2% +1,1%
Groen +0,7% +0,7% +0,6%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA -0,0% -0,0% -0,0%
Open Vld - - -
PS +0,9% +0,8% +0,8%
PVDA-PTB +0,9% +0,9% +0,9%
VB - - -
Vooruit -0,1% -0,1% -0,1%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Effets à long terme sur la composition du parc automobile

Parts des différentes motorisations
2030 2035 2040
Voitures électriques
Scénario de référence 10,5% 16,1% 25,0%
cd&v - - -
DéFI 11,6% 18,1% 26,6%
Ecolo 8,2% 12,8% 22,2%
Groen 11,6% 17,1% 25,9%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA - - -
Open Vld - - -
PS 11,6% 17,5% 26,1%
PVDA-PTB 10,7% 16,3% 25,2%
VB - - -
Vooruit 10,3% 15,9% 24,8%
Voitures plug-in hybrides
Scénario de référence 14,8% 15,1% 11,9%
cd&v - - -
DéFI 14,2% 13,8% 10,9%
Ecolo 16,9% 17,8% 14,2%
Groen 14,7% 15,0% 12,0%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA - - -
Open Vld - - -
PS 14,3% 14,4% 11,4%
PVDA-PTB 15,2% 15,5% 12,3%
VB - - -
Vooruit 14,9% 15,2% 12,1%
Autres voitures
Scénario de référence 74,7% 68,8% 63,1%
cd&v - - -
DéFI 74,2% 68,1% 62,4%
Ecolo 74,9% 69,5% 63,6%
Groen 73,7% 67,8% 62,1%
Les Engagés - - -
MR - - -
N-VA - - -
Open Vld - - -
PS 74,1% 68,2% 62,5%
PVDA-PTB 74,1% 68,2% 62,5%
VB - - -
Vooruit 74,8% 68,9% 63,1%

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti

Mesures dont l’impact est pris en compte dans les résultats du modèle – présentation pour les partis sélectionnés

DéFI
102 Supprimer progressivement les niches fiscales à l'IPP (voitures de société, écochèques et chèques-repas)
Ecolo
105 Suppression de l’avantage fiscal lié à la voiture salaire et à la carte carburant
106 Instauration d’un prélèvement kilométrique intelligent en Belgique
108 Glissement fiscal des accises vers les produits énergétiques polluants
802 Gratuité ciblée SNCB (Jeunes, BIM, Seniors)
804 Suppression de la TVA sur les transports publics
Groen
110 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel personenbelasting
111 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werknemersbijdragen
112 Aanpassing fiscale en parafiscale behandeling van componenten van alternatieve verloning: deel werkgeversbijdragen
802 Accijnshervorming die elektriciteit goedkoper maakt
803 Nultarief voor btw op openbaar vervoer en quasi gratis openbaar vervoer voor jongeren, ouderen en mensen die moeilijk rondkomen
804 Afbouwen van fossiele subsidies transportsector en vlottere mobiliteit dankzij een sturende verkeersfiscaliteit
N-VA
106 We verlagen de subsidies voor fossiele brandstoffen
PS
801 Rendre gratuits les transport publics : SNCB
802 Rendre gratuits les transports publics : TEC/STIB
PVDA-PTB
801 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
802 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
803 Gratuité des transports publics (bus, tram et métro) | Gratis openbaar vervoer (bus, tram en metro)
804 Annulation de l'augmentation des accises sur l’électricité et le gaz | Ongedaan maken van de accijnsverhoging op elektriciteit en aardgas
Vooruit
803 Afschaffing subsidie professionele diesel
804 Spitsheffing op snelwegen rond Brussel (GEN zone), Antwerpen en Gent

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets à long terme (2040) sur le transport des mesures proposées. Ces effets sont estimés par rapport au scénario de référence élaboré à politique inchangée et intégrant la législation existante. Outre les effets sur la demande de transport, sont présentés les effets sur la congestion routière, l’environnement et la composition du parc automobile.

Les résultats sont obtenus à l'aide des modèles PLANET et CASMO. Pour plus d’informations sur ces modèles, consultez le Working Paper qui leur est consacré.

Définitions

Passagers-kilomètres, voiture : Nombre de kilomètres parcourus sur le territoire belge par l’ensemble des personnes se déplaçant en voiture ou en camionnette destinée au transport de passagers (en solo et covoiturage). Un passager-kilomètre (pkm) est un kilomètre parcouru par une personne. A titre d'exemple, le déplacement d’une voiture transportant 5 personnes sur 50 km représente 250 pkm.

Passagers-kilomètres, transports publics : Nombre de kilomètres parcourus sur le territoire belge par l’ensemble des personnes se déplaçant en transports publics (train, tram, bus et métro). Un passager-kilomètre (pkm) est un kilomètre parcouru par une personne. A titre d'exemple, le déplacement d’un autobus transportant 25 personnes sur 10 km représente 250 pkm.

Passagers-kilomètres, modes actifs : Nombre de kilomètres parcourus sur le territoire belge par l’ensemble des personnes se déplaçant à pied et à vélo. Un passager-kilomètre (pkm) est un kilomètre parcouru par une personne. A titre d'exemple, le déplacement d’un vélo transportant 1 personne sur 250 km représente 250 pkm.

Tonnes-kilomètres (marchandises), route : Nombre de kilomètres parcourus sur le territoire belge par l’ensemble des tonnes transportées par la route (camions et camionnettes). Une tonne-kilomètre (tkm) est un kilomètre parcouru par une tonne de marchandises. A titre d'exemple, le déplacement d’un camion chargé de 20 tonnes de marchandises sur 10 km représente 200 tkm.

Véhicules-kilomètres parcourus : Nombre de kilomètres parcourus par l'ensemble des véhicules routiers. Un véhicule-kilomètre (vkm) est un kilomètre parcouru par un véhicule sur la route.

Zones de congestion : Quatre agglomérations ou zones de congestion sont distinguées : Région de Bruxelles-Capitale, Zone RER, Agglomération d’Anvers, Agglomération de Gand.

Heures de pointe : Les heures de pointe couvrent cinq heures d'une journée en semaine (7h00-9h00 et 16h00-19h00).

Heure de pointe du matin : Les heures de pointe du matin couvrent deux heures d'une journée en semaine (7h00-9h00).

Heure de pointe du soir : Les heures de pointe du soir couvrent trois heures d'une journée en semaine (16h00-19h00).

Réseau principal : Le réseau routier principal est constitué de l'ensemble des routes où est prélevée la redevance kilométrique actuellement d’application aux poids lourds.

Emissions directes de gaz à effet de serre : Les émissions directes de gaz à effet de serre sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). On tient ici compte des trois principaux gaz à effet de serre : le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O). Ces émissions sont exprimées en équivalent CO2 : les quantités de CH4 et N2O émises sont ramenées à leur équivalent en CO2 sur la base de leur pouvoir de réchauffement. Le CH4 a un pouvoir de réchauffement 28 fois plus élevé que le CO2, alors que le N2O a un pouvoir de réchauffement 265 fois plus élevé que le CO2. Ainsi par exemple 100 tonnes de CH4 émis sont équivalents en termes d'effet de serre à 28 * 100 = 2800 tonnes (ou 2,8 kilotonnes) de CO2.

Emissions directes de NOx : Les émissions directes d'oxydes d'azote sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel).

Emissions directes de PM2.5 : Les émissions totales de particules fines ayant un diamètre inférieur à 2,5μm liées au transport comprennent des émissions directes, indirectes et non brûlées. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions non-brûlées du transport routier proviennent de l’usure des pneus, des freins et de la route. Dans le cas du transport ferroviaire, elles sont causées par l’usure des roues, des freins, des voies et des câbles électriques.

Emissions non-brûlées de PM2.5 : Les émissions totales de particules fines ayant un diamètre inférieur à 2,5μm liées au transport comprennent des émissions directes, indirectes et non brûlées. Les émissions directes sont produites durant la phase d’utilisation du moyen de transport et correspondent aux émissions dites « de la pompe à la roue » (Tank-to-Wheel). Les émissions non-brûlées du transport routier proviennent de l’usure des pneus, des freins et de la route. Dans le cas du transport ferroviaire, elles sont causées par l’usure des roues, des freins, des voies et des câbles électriques.

Définitions

Parc automobile : Il s'agit du nombre total de voitures particulières, qu'elles appartiennent à des particuliers ou à des entreprises. Les camions (y compris les utilitaires légers), les (mini)bus, les autocars et les camping-cars sont exclus.

Voitures électriques : Une voiture électrique est propulsée par un moteur électrique. Une batterie fournit l'énergie nécessaire.

Voitures plug-in hybrides : Un véhicule hybride rechargeable est propulsé à la fois par un moteur électrique et un moteur à combustion. La batterie du moteur électrique peut être rechargée en se connectant au réseau électrique. Le moteur à combustion peut être un moteur à essence ou un moteur diesel.

Autres voitures : Cette catégorie comprend les voitures diesel, essence, Gaz Naturel Comprimé (GNC), Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL), hybrides diesel et hybrides essence.

Effets à long terme sur le parc de production électrique

Sécurité d’approvisionnement

Energy Not Served

Différences en gigawatt-heures par rapport au scénario de référence en 2033
loading...

Loss Of Load Expectation

Différences en heures par rapport au scénario de référence en 2033
loading...

Durabilité

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique

Différences en millions de tonnes de CO2 par rapport au scénario de référence en 2033
loading...

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe

Différences en millions de tonnes de CO2 par rapport au scénario de référence en 2033
loading...

Accessibilité financière

Coût marginal du système

Différences en % par rapport au scénario de référence en 2033
loading...

Effets à long terme sur le parc de production électrique

Scénario de référence en 2033 Différences par rapport au scénario de référence
Sécurité d’approvisionnement
Energy Not Served 4,1 GWh
cd&v -
DéFI -2,8 GWh
Ecolo -0,7 GWh
Groen -0,3 GWh
Les Engagés -2,8 GWh
MR -2,8 GWh
N-VA -2,8 GWh
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -2,8 GWh
Vooruit -
Loss Of Load Expectation 1,8 h
cd&v -
DéFI -1,1 h
Ecolo -0,4 h
Groen -0,2 h
Les Engagés -1,1 h
MR -1,1 h
N-VA -1,1 h
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -1,1 h
Vooruit -
Durabilité
Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique 13,2 Mt CO2
cd&v - (-)
DéFI -0,3 Mt CO2 (-2,5%)
Ecolo -0,1 Mt CO2 (-1,1%)
Groen -0,4 Mt CO2 (-2,9%)
Les Engagés -0,3 Mt CO2 (-2,5%)
MR -0,3 Mt CO2 (-2,5%)
N-VA -0,3 Mt CO2 (-2,5%)
Open Vld - (-)
PS - (-)
PVDA-PTB - (-)
VB -0,3 Mt CO2 (-2,5%)
Vooruit - (-)
Émissions de CO2 par le secteur électrique en Europe 300,4 Mt CO2
cd&v -
DéFI -1,8 Mt CO2
Ecolo -0,9 Mt CO2
Groen -1,1 Mt CO2
Les Engagés -1,8 Mt CO2
MR -1,8 Mt CO2
N-VA -1,8 Mt CO2
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -1,8 Mt CO2
Vooruit -
Accessibilité financière
Coût marginal du système 87,0 €/MWh
cd&v -
DéFI -12,0%
Ecolo -5,7%
Groen -4,0%
Les Engagés -12,0%
MR -12,0%
N-VA -12,0%
Open Vld -
PS -
PVDA-PTB -
VB -12,0%
Vooruit -

-Pas de mesures chiffrées pour ce parti
GWhGigawatt-heure
hHeure
Mt CO2Million de tonnes de CO2
€/MWhEuro par mégawatt-heure
PAPas d’application

De quoi s’agit-il ? 

Il s’agit des effets à long terme (2033) des mesures ayant trait au système électrique par rapport au scénario de référence. Ce dernier se base sur l'étude relative à l'évaluation de l'adéquation des ressources européennes (European Resource Adequacy Assessment) publiée en décembre 2023 par ENTSO-E.

Les résultats sont obtenus à l'aide du modèle Artelys Crystal Super Grid. Pour plus d’informations sur ce modèle, consultez le Working Paper qui y est consacré.

Définitions

Scénario de référence : Le scénario de référence se base sur l'étude relative à l'évaluation de l'adéquation des ressources européennes (European Resource Adequacy Assessment) publiée en décembre 2023 par l'European Network of Transmission System Operators for Electricity (ENTSO-E). Pour la Belgique, il prend notamment en compte la prolongation des deux unités nucléaires de Doel 4 et Tihange 3, ainsi que la mise en service du parc éolien en mer dans la zone Princesse Elisabeth.

Energy Not Served : L'énergie non fournie est définie comme la quantité d’électricité qui pourrait ne pas être délivrée au cours de l’année, en raison d'une production nationale et d'importations insuffisantes pour couvrir l'ensemble de la demande. Dans la littérature, cette quantité est également appelée Energy Not Supplied.

Loss Of Load Expectation : Le loss of load expectation correspond au nombre d'heures (sur l'année) pendant lesquelles la demande d'électricité pourrait ne pas être entièrement satisfaite, faute de production nationale et d'importations suffisantes. La norme de fiabilité légale fixe la valeur maximale du LOLE à 3 heures (dans des circonstances normales).

Émissions de CO2 par le secteur électrique en Belgique : Total des émissions de CO2 du sy